Welcome to the ScoutWiki Network

Trivaux

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Trivaux (homonymie) Disambig.svg


Trivaux

Rencontre traditionnelle des éclaireurs unionistes de Paris (2008)
Rencontre traditionnelle des éclaireurs unionistes de Paris (2008)

Eeudf short.svg Évènement EEUdF
Croix unioniste.svg Évènement EUF
Pays : France
(Île-de-France)
  • 1911 : Premier Trivaux
  • 1916 : Premier concours


Trivaux est un rallye ou rassemblement annuel des unités unionistes parisiennes.


Histoire

Au tout début du XXe siècle, les sections cadettes parisiennes des unions chrétiennes des jeunes gens (UCJG) avaient pris l’habitude de se réunir une fois l’an dans l’allée de Trivaux, près de l’étang du même nom, en forêt de Meudon.

Dès leur création en région parisienne, les premières troupes d’éclaireurs unionistes qui étaient issues de ces sections cadettes poursuivirent cette rencontre traditionnelle. C’est ainsi que le 11 juin 1911[1], les quatre troupes de Grenelle, Boulogne, Trévise (U.P.) et Saint-Maur, regroupant une trentaine d’éclaireurs, font une démonstration d’exercices de sauvetage et de manœuvres devant environ 300 Cadets. Cette publicité incitera très vite d’autres sections cadettes à rejoindre le mouvement éclaireur naissant.


Le premier concours inter-patrouilles eu lieu aux Trivaux de 1916, le 28 mai. Le nombre d’éclaireurs devenant de plus en plus important (1165 éclaireurs et louveteaux en 1923), Trivaux n’eut lieu dans l’allée de Trivaux, qui devenait trop étroite, que les dix premières années. Si le nom officiel était Concours Régional de la Seine, le nom de Trivaux est resté et utilisé couramment depuis.

Trivaux réunissait éclaireurs et louveteaux (seulement le dimanche) à ses débuts. Dans les années 1960, les louveteaux étaient conviés une année sur deux.

Cette tradition perdure encore aujourd’hui et les équipes (clans et patrouilles) d’éclaireuses et d’éclaireurs unionistes de Paris s’affrontent tous les ans dans un challenge amical récompensé par le trophée : garder le drapeau régional jusqu’au Trivaux suivant.

Il existe un équivalent pour les louveteaux, aujourd’hui appelé Grand Coup, qui donne souvent lieu à un concours de thèque entre les meutes de Paris et des environs.

Le premier Trivaux

« Le 17 juin 1911, à la journée de Trivaux, il y avait 4 troupes (Boulogne, U.P., Saint-Maur et Grenelle) pour faire devant 300 cadets des démonstrations de scoutisme, sous la direction de Samuel Williamson et du pasteur Galienne.

Les quatre troupes firent des démonstrations : Boulogne : une reconnaissance de terrain, suivie d’un rapport d’une allure tout militaire. Saint-Maur : un montage de tente et confection du café. L’U.P. : l’escalade d’un arbre. Grenelle : gymnastique d’ensemble, exercices d’ambulance et sauvetage cheval emporté, accident d’avion, et descente d’un blessé avec une corde et un nœud de chaise). »

Comment est né le mouvement, Charles Bonnamaux dans Sois Prêt numéro 276 p.18, sept-oct. 1951

Concours

Diplôme remis à la fin du Challenge dans les années 1960

Aujourd’hui, le concours n’a pas de forme fixe. Généralement il y a des stands techniques (montage de tente, transmission en morse, feu, topographie, nœuds, …) ou plus originaux (chorégraphie, cris d’animaux, combats de coqs, …), les équipes devant en faire le plus possible. Le concours se fait uniquement le dimanche du weekend de Trivaux. Le concours peut s’agir de la présentation par équipe d’un projet et les autres équipes votent pour celui qu’elles trouvent le mieux, comme en 2008.

Avant la Seconde Guerre mondiale, le concours se faisait en trois étapes :

  1. concours par Troupe (ou à l’année)
  2. concours par Secteur
  3. concours Régional (match final)

Le classement final se faisait par Troupes, qui était calculé par la moyenne des points des patrouilles qui la constituait.

À cette époque le concours de Trivaux était le concours régional de la Seine qui incluait alors des groupes qui sont aujourd’hui dans les régions Val de Seine, Île-de-France Sud-Est et Yvelines actuelles.

Aujourd’hui (et depuis les années 1970) seuls les groupes de Paris participent à Trivaux, mais il arrive que des groupes des régions voisines viennent participer (comme Versailles en 2009). Le concours par Unité (Troupe, Compagnie) n’existe plus, et seul le classement par équipe (patrouilles, clans) fait foi.

Récompense

Il y avait aussi un diplôme par épreuve

La gagnant de Trivaux se voit confier le Drapeau Régional similaire aux premiers drapeaux unionistes. À partir de 1924 [2] la troupe classée première devenait aussi titulaire de la « Coupe de la Ville de Paris » Généralement les deuxième et troisième recevaient un certificat avec leur classement dans le challenge. Il y aussi un certificat par épreuve. Il arrive aussi que le gagnant gagne un objet scout, comme un batte marqué Trivaux.

La drapeau est volé en 2011, juste avant le Centenaire.

Records

Palmarès

La date donnée est celle du match final, ou du concours final. C’est en général le dimanche du weekend de Trivaux. Certains weekend durent trois jours (comme en 2006).

Date 1er 2e 3e Nombre de participants Classement par Troupe/Unité
17/06/1911 Ier ø ø ø 30 éclaireurs ø
1912 IIe ø ø ø 250 éclaireurs ø
1913 ø ø ø 660 éclaireurs ø
07/06/1914 ø ø ø 500 éclaireurs ø
13/06/1915 ø ø ø 450 éclaireurs ø
28/05/1916 450 éclaireurs Batignolles III
10/06/1917 Aigles de Paris-Centrale Hirondelle de Paris-Centrale Écureuils de Asnières 500 éclaireurs
56 patrouilles
Paris-Centrale (U.P.)
09/06/1918 350 éclaireurs U.P.
Trivaux 1919
22/06/1919
Cerfs d’Auteuil Renards de Batignolles III Chiens de Passy 600 éclaireurs Auteuil
Trivaux 1920
15/05/1920
Aigles de Neuilly Chiens de Passy Hirondelles de Neuilly 720 éclaireurs
84 patrouilles
Passy
Trivaux 1921
1921
Jaguards de l’UP Castors de Passy Éléphants de Passy 120 patrouilles Passy
Trivaux 1922
11/06/1922
Phoques de Neuilly Castors de Saint-Marcel Chiens de Grenelle 1159 éclaireurs
180 louveteaux
Saint-Marcel
10/06/1923 Faucons de l’UP 1165 (dont 450 Louveteaux), 100 patrouilles Passy II
15/06/1924 Loups du Faubourg St-Antoine Loups de Versailles Ours de l’UP « Pléiades » 2000 éclaireurs,
120 patrouilles
UP « Orion »
1925 Ours de l’UP « Pléiades » Léopard UP « Casiopée » Huppe de l’Étoile UP « Pléiades »
6/06/1926 Castors de Passy II
1927
1928 Crocodiles de Passy III
1929
1930 XIXe[3]
Trivaux 1931
1931 XXe
Écureuils de l’Étoile Hirondelles de Batignolles III Cerfs de Vincennes Étoile
5/06/1932[4] 2 200 éclaireurs
1 000 louveteaux
Pentemont
Trivaux 1933
1933 XXIIe
Cerfs de Fontainebleau Faucons de Batignolles II Hiboux de Batignolles II
Castors de Fontainebleau
53 troupes
142 patrouilles
Fontainebleau
1934 Pat-mixte Sèvres Panthères de Viroflay Tourterelles de l’Étoile
~ ~ ~ ~ ~ ~
22/05/1938 Castors de Saint-Marcel Aigles de Pentemont Courlis de Batignolles III
1939 Mangoustes de Neuilly I Castors de l’Oratoire II Huppes de Batignolles III ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~
1948 XXXIIIe Trivaux Écureuils de Montrouge Lynx de Roquépine Antilopes de l’Étoile 200 patrouilles
~ ~ ~ ~ ~ ~
26/04/1953
~ ~ ~ ~ ~ ~
30/04/1956
40e[5]
Crocodiles de Passy Chiens de Passy
1959 48e[6] Gerfauts de Roquepine Chamoix de Maison-Fraternelle Élans de Bayard, Condors de Bayard et Écureuils de l’Étoile ~ ~
8/05/1960 49e[7] Castors de Passy Chiens de Passy
1961 Gazelles de Oratoire II
1962
5/05/1963 XLVIIe[8] Chiens de Passy
1964[9] ~ ~ ~ 118 patrouilles, 700 EU
~ ~ ~ ~ ~ ~
1969 Castors de Passy Isatis de Passy
1970
1971 3000 éclaireuses et éclaireurs [10]
~ ~ ~ ~ ~ ~
1979 Castors de Passy 33 équipes
~ ~ ~ ~ ~ ~
1982 Passy
1983 Impalas de Versailles
1984
1985 Fennecs de Versailles
1986 Fennecs de Versailles
~ ~ ~ ~ ~ ~
07/05/1990 Chiens de Passy
~ ~ ~ ~ ~ ~
21/05/1995 Chamois du Faubourg St-Antoine
12/05/1996 79e Panthères de Passy
~ ~ ~ ~ ~ ~
Trivaux 1999 Éperviers de Plaisance Panthères du Faubourg St-Antoine Condors de Batignolles 20 équipes
110 éclaireurs
ø
Trivaux 2000
19/03/2000
Castors du Faubourg St-Antoine Panthères de Passy Bisons de Plaisance 36 équipes
183 éclaireurs
ø
Trivaux 2001
13/05/2001 [11]
Chamois du Faubourg St-Antoine Bisons de Groupe EEUdF Plaisance Toucans de l’Étoile 22 équipes ø
26/05/2002 [11] Chiens de Passy
2003 Vieille-Colline Cobras de l’Oratoire
2004 Aigles de l’Étoile Faucons de l’Étoile Léopards de l’Étoile 150 éclaireurs ø
2005 Pas de challenge cette année
2006 Loups de Plaisance Taureaux de Plaisance Panthères de Plaisance
2007 Pas de challenge cette année
2008 Loups de Plaisance ø
5/04/2009 Léopards de l’Étoile Castors de l’Étoile Versailles 40 équipes
260 éclaireurs
ø
Trivaux 2010
9/05/2010
Panthères de Passy Faucons de l’Étoile Léopards de l’Étoile 35 équipes ø
2011 Pas de challenge cette année

[12]

Trivaux 2012
18/04/2012[13]
Loups de Plaisance Dauphins de l’Oratoire 100 éclaireurs
et éclaireuses
Luxembourg, Passy,
Plaisance et Oratoire
26/05/2013 Chiens de Passy ø
18/05/2014 Koalas de l’Oratoire 180 éclais
28 équipes[14]
ø
17/05/2015 Faucons du FSA 141 éclais Batignolles,FSA Bastille et FSA Gambetta, Luxembourg, Troupe & Compagnie de l'Oratoire et Plaisance
21 et 22 mai 2016
Date 1er 2e 3e Nombre de participants Troupe/Unité

Articles connexes



Éclaireurs unionistes de France Cet article fait partie de la série
Éclaireurs unionistes de France
Éclaireurs unionistes de France
Président : Liste des présidents des éclaireurs unionistes de France
Commissaire national : Liste des commissaires nationaux des éclaireurs unionistes de France
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : LouveteauxÉclaireursRoutiers

voir Fédération Française des Éclaireuses pour les filles.

Organes : {{{organes}}}
Évènements : TrivauxWalbach (1936)Walbach (1951)Le Malzieu (1961) • Conseils Nationaux
Centres : CappyLa Croix St OuenLabahouListe des sièges
Publications : Manuels : Manuel de l'éclaireur puis Sur les tracesPistes de Jungle

Revues : L’Éclaireur Unioniste puis Journal des éclaireurs puis Sois PrêtMowglil’ÉquipeLe lien
Autres : Le CoqLe NITAPCalendriers

Histoire : UCJGSamuel WilliamsonHenri et Charles BonnamauxJacques Guérin-DesjardinsListe des affiliations

Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France

Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : {{{personnalités}}}
Statuts et Règlements IntérieursDrapeau


Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France Cet article fait partie de la série
Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France
Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France
Président : Pierre Msika
Secrétaire général : Nadine Marchand
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : Louveteaux et louvettesÉclaireurs et ÉclaireusesBranche Aînée Unioniste
Organes : {{{organes}}}
Évènements : TrivauxCANAMACANAANPleins feux sur l'aventureLes clés de l'avenirCamp du centième
Centres : {{{centres}}}
Publications : Revues & Manuels : Carnet d’aventureRevue KotickBivouac le carnetAEIOU puis Revue BivouacLe lienAutres…

Émission de radio : Ça s'dit scout
Calendriers

Histoire : Éclaireurs unionistes de FranceFédération française des éclaireusesCentenaire
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsSecrétaires GénérauxAutres personnalités...
LoiPromesseProjet éducatifTenueStatutsPortail de progression

Notes et références


  1. 17 juin selon Charles Bonnamaux dans Sois Prêt 276, sept-oct. 1951
  2. La fin de la période concernant la Coupe de la Ville de Paris n'est pas connue actuellement.
  3. Journal des éclaireurs du 1 juin 1930, p.229
  4. Sois Prêt, 1{{re} année, n°11, 12 juin 1932, p.15
  5. Voilà Passy, p.66, décembre 1999
  6. Sois Prêt d’avril-mai 1959.
  7. Sois Prêt de mai 1960.
  8. Diplôme remis aux patrouilles.
  9. Sois Prêt n°356 de juin 1963.
  10. En 1971, il n’y eut pas de challenge mais un gigantesque rassemblement en forêt de Fontainebleau, réunissant toutes les compagnies d’éclaireuses et les troupes d’éclaireurs des quatre provinces d’Île-de-France.
  11. 11,0 et 11,1 Les diplômes des Trivaux 2001 et 2002 indiquent respectivement 90e et 92e édition, ce qui est incohérent, notamment par rapport à la 79e édition de 1996.
  12. En raison du Centenaire, la région n’a pas organisé de challenge. Les Troupes d’Étoile, Oratoire et Passy ont néanmoins remis le titre en jeu. Le drapeau est revenu aux Crocodiles de Passy.
  13. Trivaux fait parti d’un camp de Pâques régional
  14. Article sur LaToileScoute