A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Nicolas Benoit

De Scoutopedia
(Redirigé depuis Nicolas Benoît)
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Benoit
Nicolas Benoit
Nicolas Benoit
Cofondateur des Eclaireurs de France
15 octobre 1875 · 17 décembre 1914

Fondateur

Fondateur.

Personnalité éclaireurs de France

Éclaireurs de France.

Personnalité française

France.

Nicolas Benoit (15 octobre 1875 - 17 décembre 1914) est né à Roanne, ville du nord de la Loire en Rhône Alpes.

Après d’excellentes études au lycée d'Alger, où ses parents sont arrivés lorsqu'il avait neuf ans, Nicolas Benoit est admis à l'école Navale en 1893 avec le numéro 2. Diplômé, il s'embarque pour le tour du monde à bord de l’Iphigénie (croiseur école d'application des Aspirants) en 1896 avec Georges Hébert. Les deux officiers se retrouveront d'ailleurs en 1904 à Lorient comme Fusiliers-marins.

Après avoir été commandant en second d'un des premiers sous-marin (La Cigogne 1905), il commanda un groupe de vedettes, puis un torpilleur à Cherbourg en 1909.

Il est très vite intéressé par les problèmes de la jeunesse. Alors qu'il est envoyé en Angleterre pour y passer un brevet d'interprète bilingue, il découvre la méthode novatrice de Baden Powell. Nicolas Benoit fait partie des premiers Français à s'être rendu en Angleterre avant 1911 pour y découvrir l'univers des "boy-scouts" de BP.

Il rédige un rapport sur l'organisation des Boys-Scouts en Angleterre qu'il adresse au Ministre de la Marine Théophile Delcassé, et il obtient un congé de 4 mois à demi-solde pour introduire le scoutisme en France du 20 avril au 20 août 1911.

Il tente de réunir autour de Pierre de Coubertin les principales personnes intéressées par le scoutisme en France au sein d'un rassemblement nouvellement créée : La Ligue d'Education Nationale.

Mais l'union n'est que de courte durée. Benoit souhaite importer la méthode anglaise quand Pierre de Coubertin souhaite faire évoluer un précédent "diplôme des débrouillards", et envisagerait de laisser de côté Promesse et uniforme.

Début septembre 1911, Nicolas Benoit fait paraitre un document "Les Eclaireurs de France - Plan d'organisation" qui servira de base à André Chéradame pour fonder l'association éponyme le 2 décembre 1911.

De son côté, Pierre de Coubertin soutient la Ligue de l'Education Nationale qui donnera lieu à un autre mouvement laïque : les Éclaireurs Français, le 27 octobre de la même année.

En 1914, Nicolas Benoit est volontaire pour renforcer les fusillers marins, qui ont déjà repoussé les allemands sur l'Yser. C'est à leur fameuse bataille du Dixmude que le lieutenant de vaisseau Nicolas Benoit, de la 2e compagnie du 1er régiment de fusiliers marins, meurt des blessures reçues le 17 décembre 1914, au combat de Bixschoote (Belgique).

Le Comité Directeur des Éclaireurs de France du 23 décembre 1915 décida alors que son nom figurerait perpétuellement parmi ses membres avec la mention "mort au champ d'honneur le 17 décembre 1914"[1].

Sa tombe fut transférée le 3 février 1922 au Cimetière National de Notre-Dame-de-Lorette, près de Lens (carré 21, tombe 4088).

Sa femme ("Mère Louve") continuera de servir activement comme Commissaire régionale adjointe des Éclaireurs de France à Alger.

Groupes scouts portant son nom


Lien externe


éclaireurs de France Cet article fait partie de la série
éclaireurs de France
éclaireurs de France
Président : Liste des présidents des éclaireurs de France
commissaire général : Liste des commissaires généraux des éclaireurs de France
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge :
Organes : {{{organes}}}
Évènements :
Centres : Cappy
Publications : Revue : Le chefL’Éclaireur de France puis Le Journal des ÉclaireursTout droitLe Cairn

Manuels : Chansonnier des éclaireursChants de louveteauxLa ronde du tempsMillepattes

Histoire : Résolutions d'AngoulêmeNicolas BenoitGeorges BertierLes autres personnalités historique des éclaireurs de France ...
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsCommissaires GénérauxComité DirecteurAutres personnalités...
UniformeLoi scoute

Notes et références