A Hungarian speaking ScoutWiki has joined the ScoutWiki Network.

Pierre de Coubertin

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Pierre de Coubertin
Pierre de Coubertin
Pierre de Coubertin
Fondateur des Jeux Olympiques et des Eclaireurs Français
1er janvier 1863 · 2 septembre 1937

Fondateur

Fondateur.

Personnalité éclaireurs français

Éclaireurs français.

Personnalité française

France.

Pierre Frédy, baron de Coubertin (1er janvier 1863 à Paris - 2 septembre 1937 à Genève) est le fondateur des jeux olympiques modernes et l'un des initiateurs du scoutisme en France. Il fonda le mouvement des éclaireurs français.

Biographie

Il est le 4e et dernier enfant du peintre Charles Frédy de Coubertin et de Marie-Marcelle Gigault de Crisenoy. La famille de Frédy fut anoblie par Louis XI en 1471. En 1577, elle racheta le domaine de Coubertin, en vallée de Chevreuse, et en porta le nom.

La mère de Pierre était musicienne et normande, descendante d'un des compagnons vikings de Rollon, 1er duc de Normandie. Pierre passa une bonne partie de sa jeunesse au domaine de Mirville, près du Havre.

Après des études à l'école des jésuites St Ignace à Paris, puis à l’École des sciences politiques, il voyagea aux États-Unis et en Angleterre, se confortant dans l'idée d'une nécessaire réforme de la pédagogie de l'enseignement pour faire plus de part au sport et à l'esprit chevaleresque. Il écrivit de nombreux opuscules sur le sujet et fonda une école de rugby.

Très influencé par Taine, il annonce le rétablissement des jeux olympiques en 1894 et la fondation du comité international olympique qu'il présidera de 1896 à 1925.

Quatre principes sont les fondements de sa définition de l'Olympisme :

  • être une religion, c'est-à-dire une "adhésion à un idéal de vie supérieure, d'aspiration au perfectionnement" ;
  • représenter une élite "d'origine totalement égalitaire" en même temps qu'une "chevalerie" avec toutes ses qualités morales ;
  • instaurer une trêve des armes "fête quadriennale du printemps humain" ;
  • glorifier la beauté par la "participation aux Jeux des Arts et de la pensée".

Pierre de Coubertin est aussi très engagé en faveur d'une réforme de l'éducation. Il est convaincu du système d'éducation anglo-saxon basé sur le sport, école de l'effort et du caractère viril pour forger une élite française. En 1906, il fonde alors la "Société des sports populaires" afin de créer d'un examen sportif pour les jeunes appelé "diplôme des débrouillards".

Scoutisme

Il aborde donc naturellement le scoutisme naissant comme le prolongement de ce diplôme, à la différence de Nicolas Benoit qui souhaite adapter la méthode anglaise. En effet, Pierre de Coubertin n'envisage pas d'utiliser TOUT le scoutisme Badenpowellien : il éviterait bien volontiers Promesse et uniforme.

Le 27 octobre 1911, c'est l'assemblée constitutive, à la Sorbonne, des "Eclaireurs Français de la Ligue de l'Education Nationale" qui adopte le projet de scoutisme laïc de Coubertin. Nicolas Benoit, expert du scoutisme de BP en ce début de siècle, est absent de cette réunion et fait savoir qu'il n’adhère pas au projet : il décide de faire route avec Georges Bertier et crée les Eclaireurs de France dans la pure méthode de BP.

Les statuts des Éclaireurs de France sont déposés le 7 janvier 1912.

Les statuts des Eclaireurs Français sont déposés en novembre 1913 mais resteront toujours au stade embryonnaire avant de fusionner en 1964 avec les EDF.

En 1925, il est élu président de l' "Union pédagogique universelle " .

Pierre de Coubertin écrit "Mémoires d'un éclaireur" en 1936 mais les références au scoutisme y sont rares.

Voir aussi

Une présentation de Pierre de Coubertin et de l'évolution ses idées sur le sport, par l'historien Patrick Clastres :

Cet article évoque rapidement la fondation de Ligue d'éducation nationale et replace celle-ci dans le contexte des différentes réalisations de Coubertin.