A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Uniforme

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
L'uniforme scout
Éléments d’uniforme :
FoulardBague

Couvre-chefInsignes
Ceinturon
CordelièreSifflet
Badge de boisÉtoile d'ancienneté
Bande de groupe

Dans les mouvements :

L'uniforme scout est composé des différentes pièces de vêtements portés par les membres d'un même mouvement scout. Le port d'un uniforme scout est le signe d'un même esprit partagé. Il est adapté aux activités des scouts et aplanit les différences sociales.

La composition d'un uniforme scout varie beaucoup selon les mouvements et les pays. Dans certains mouvements, l'uniforme se résume au port d'un foulard. Par ailleurs le port des décorations officielles est réglementé

Certains mouvements français parlent de tenue scoute, d'autres d'uniforme scout. Le terme tenue étant celui utilisé par les militaires français pour désigner ce que les civils appellent leur uniforme, nous utiliserons ici le terme uniforme scout. En outre, la définition du mot uniforme est plus proche que celle du mot tenue de ce que l'on appelle ici un uniforme scout.

« Costume dont la forme, la couleur, les dispositions sont les mêmes pour tous ceux qui font partie d’un même groupe. »

la définition du nom commun Uniforme dans le Wiktionnaire

.


Pourquoi un uniforme ?

La question de l’uniforme a toujours fait débat dans les associations de scoutisme. Les uns y voient un relent de militarisme intolérable, les autres une obligation rigide presque sacrée. Mais la bonne question à se poser est celle-ci : quelle est la fonction pédagogique de la tenue scoute ?

L’uniforme signifie la forme unie. Il manifeste donc notre union au-delà des différences sociales, culturelles ou autres et au-delà de l’individualisme forcené qui prévaut dans nos sociétés occidentales. Non seulement il manifeste cette union mais il la crée aussi. En effet, on peut constater que le fait de porter une tenue particulière agit sur la psyché personnelle, pour plusieurs raisons mais tout d’abord parce que cela renforce les liens avec ceux qui portent une tenue semblable.

L’uniforme dans le scoutisme renforce aussi le sentiment d’appartenance, l’appartenance à son unité dans un groupe d’une association inscrite dans la fraternité mondiale du scoutisme. Le sentiment d’appartenance créé par la tenue joue donc un rôle fondamental dans le processus de socialisation, c’est-à-dire dans la capacité à s’insérer dans un ensemble social et à y jouer un rôle. Ce processus s’avère particulièrement important à l’adolescence mais se prépare dès l’âge louveteaux. Qui n’a remarqué le besoin de signes d’appartenance dans la tenue des lycéens en jean, blouson noir et chaussures de sport de certaines marques, mais aussi dans la mode,dans les styles de vêtements des différents milieux sociaux ou professionnels ? Il y a un si grand nombre d’éléments d’uniformes dans la vie courante qu’on ne s’en rend même plus compte !

Baden Powell n’a donc fait que prendre un besoin naturel de signes d’appartenance pour l’utiliser comme outil pédagogique porteur de valeurs. Car le scoutisme va se distinguer des valeurs de notre société de consommation pour signifier une autre appartenance porteuse d’autres valeurs. Il faut parfois un certain courage pour porter des signes qui ne sont pas ceux de tout le monde, oser affirmer des valeurs différentes. L’uniforme scout a donc aussi cette fonction : manifester des valeurs de gratuité, de service, de joie de vivre, de fraternité et de compétences, avec un certain idéal qui prend le contre-pied du relâchement d’une société consumériste. Et là encore, non seulement la tenue scoute manifeste ces valeurs, mais elle les renforce. L’uniforme exerce une certaine action sur le système de valeurs de celui qui le porte.

Il faut donc comprendre que la tenue scoute peut avoir une grande efficacité psychologique. Si elle est symbole d’union, d’appartenance et de valeurs ce n’est pas seulement comme une image de marque à usage externe, destinée à un éventuel public : l’uniforme influence aussi la personne qui le porte, comme tout symbole, parce que les symboles agissent sur la psyché. La tenue extérieure influence donc toujours la tenue intérieure, même si l’on ne s’en rend pas compte. On pourrait dire : l’uniforme forme. Les publicitaires n’ont pas oublié la force des symboles. Souhaitons que les éducateurs et en particulier les chefs scouts ne l’oublient pas non plus, mais pour s’en servir autrement. Car la tenue scoute ressemble à un couteau bien affûté : on peut se faire du mal si on l’utilise mal, par exemple si on en fait un outil d’aliénation de la liberté individuelle ; mais on peut aussi faire beaucoup de bien avec l’uniforme en l’utilisant comme un outil d’insertion et de valorisation de la personne dans un groupe social.

Dans ce cas n’oublions pas que l’uniforme scout n’est pas qu’uniforme : chacun y ajoute son niveau de progression, ses brevets de compétence, ses fonctions et parfois divers autres signes personnalisés : échange d’insignes avec un scout étranger, commémoration d’un jamboree etc. (sans toutefois transformer sa chemise en sapin de Noël par excès de badges !) Les compétences et la personnalité individuelle sont donc valorisées, mais dans leur rapport au groupe. La tenue scoute souligne ainsi l’alliance de l’individu et de la collectivité. Ce n’est plus : ou l’un ou l’autre, ni : l’un contre l’autre, mais : l’un avec l’autre. Utiliser la tenue en ce sens s’avère très pédagogique, c’est le génie de B.P. de l’avoir compris.


Historique et évolution de l'uniforme scout

Dessin de BP expliquant l'origine de l'uniforme

L'uniforme original des scouts ressemblait à celui que les soldats de Baden-Powell portaient lors de la bataille de Mafeking. Il était réputé utile, confortable et résistant aux intempéries.

En mai 1912, l'Espérance, organe de l'Union Chrétienne des Jeunes Gens, décrivait précisément l'uniforme demandé aux éclaireurs unionistes : chapeau et chemise kaki, culottes marine, bandes molletières, foulard, bâton de 1,5 à 2 mètres. Les autres mouvements français vont s'inspirer de cette tenue.

Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, l'uniforme des scouts de toutes branches était très semblable dans tous les pays du monde en raison d'une forte influence britannique. Néanmoins, dès le milieu des années 1930, l'uniforme se simplifie : moins de tissu, moins de pompons et décorations en tout genre, ce qui permet aux scouts d'avoir une tenue plus adaptée à la pleine nature. À la fin de la guerre 1939-1945, on voit par endroits des effets militaires entrer dans les tenues scoutes, c'est le cas notamment du béret qui remplace chez certains le chapeau historique quatre-bosses.

À partir des années 1950, la tenue des scouts se simplifie encore au sein des mouvements qui choisissent de rénover la méthode pédagogique : l'aspect militaire tend à être évité, les couleurs bleu marine et beige sont remplacées dans certains mouvements par des teintes plus vives. Dans d'autres pays comme la France, on voit également disparaître les couvre-chefs.

Il y eut même quelques associations supprimant la tenue car celle-ci était accusée d'entraver la construction de la personnalité du jeune.

Aujourd'hui, les uniformes scouts évoluent pour répondre à deux usages bien différents : être adaptés aux activités citadines comme à celles de pleine nature. La chemise scoute classique, la vareuse, le polo, le maillot, autant d'éléments complémentaires à la disposition des mouvements.

Enfin les éclaireurs peuvent être amenés à porter des tenues diverses en fonction de certaines activités.



Uniforme par associations

Flag of Belgium.svg Belgique

Flag of Canada.svg Canada

Flag of France.svg France

Jusque dans les années soixante, les différents mouvements français portaient un uniforme fédéral commun, fixé par le Scoutisme Français, assurant une unité visuelle au scoutisme, aujourd'hui disparue.

Flag of Switzerland.svg Suisse

Flag of Senegal.svg Sénégal

Flag of Europe.svg Europe