Welcome to the ScoutWiki Network

Midi-Pyrénées

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Midi-Pyrénées
Blason du Languedoc
Blason du Languedoc
Nombre de groupes (approx.) :
Nombre d'habitants : 2,86 millions
Densité de population : 63 hab./km²
Taux de boisement : 30 %
Midi-Pyrénées

La région Midi-Pyrénées est une région du sud-ouest de la France de tradition occitane qui regroupe huit départements : l’Ariège (09), l’Aveyron (12), la Haute-Garonne (31), le Gers (32), le Lot (46), les Hautes-Pyrénées (65), le Tarn (81) et le Tarn-et-Garonne (82).

Scoutisme en Midi-Pyrénées

Groupes et mouvements scouts

Plus de 4% des jeunes de France métropolitaine âgés de 3 à 25 ans habitent en Midi-Pyrénées (8e rang)[1]. Les Éclaireuses et éclaireurs de France (EEDF) semblent relativement bien implantés dans la région puisque celle-ci compte environ 12% des groupes EEDF.

Pour les articles de Scoutopedia relatifs aux groupes du Midi-Pyrénées, voir la page : groupe du Midi-Pyrénées.

Pour la liste des groupes recensés par mouvement, ainsi que l’organisation des régions ou territoires scouts (subdivisions géographiques définies par les principales associations de scoutisme) :

On compte aussi plusieurs unités des Scouts et guides pluralistes de France, affiliés à la Fédération des éclaireuses et éclaireurs.

Lieux liés au scoutisme

  • Le château de Montségur en Ariège a été le lieu de l'épisode ultime de la guerre des albigeois où de nombreux cathares, au bout d'un long siège, on choisit de périr sur le bûcher. Du fait de l'étrangeté de ce siège, le château est un lieu de légende. On retrouve ces histoires ésotériques dans le roman de la collection Signe de piste La neuvième croisade de XB Leprince, à la fin du roman Les forts et les purs de Jean-Louis Foncine, les nouveaux scouts se retrouvent à la nuit tombée au château pour leur grand engagement. De nombreux camps se passent dans la région avec moult grands jeux, facilités par un accès facile au château à la nuit tombée.

Histoire du scoutisme

section à développer
Les premières unités affiliées aux Éclaireurs unionistes de France ont été fondées entre 1913 et 1914 : Montauban (n°53), Castres (n°59), Mazamet (n°67) et Toulouse (nº95).
Chez les Scouts de France, en 1924, il n'existe dans la région que le district de Toulouse.

Les Éclaireurs israélites de France organisent un camp de formation de chefs à Lautrec (Tarn), en 1942, puis rejoignent les maquis de la Montagne Noire sous le nom de compagnie Marc Haguenau. Robert Gamzon (Castor), sous le nom de capitaine Lagnes, prend le commandement de cette compagnie. Gilbert Bloch et huit autres de ses camarades sont tués lors de l'attaque du maquis le 8 août 1944. La compagnie participe à la libération de Mazamet et de Castres, est intégrée à la Première armée et prend part, jusqu'au lac de Constance, aux combats de la Libération.

Le journal Scout d'Europe annonce le démarrage de la province Haut-Languedoc en 1968[2] (Toulouse ? Montauban ?). Un groupe complet (meute, troupe, clairière et compagnie) de Castelsarrasin s'affilie en septembre 1971, en même temps que la troupe 1re Moissac [3].

En 1971, la 4e Montauban est l'une des rares troupes SDF à rejoindre les Scouts unitaires de France dès leur création, en-dehors des troupes de la région parisienne[4].

Camper en Midi-Pyrénées

Plus d'informations sur l'histoire, l'administration, l'économie etc. sont disponibles sur Wikipedia.


Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : Midi-Pyrénées


Géographie – topologie

Le taux de boisement de la région est de 30 %, proche de la moyenne nationale (29 %), l'Ariège et le Lot étant les départements les plus boisés. La forêt publique occupe seulement 17 % de la surface forestière régionale (contre 25% au niveau national)[5].
section à développer

Climat

section à développer

Faune et flore

section à développer

Culture et patrimoine

section à développer

Liens et références

Liens internes

Liens externes

Nature

Histoire et culture

Jeunesse



Notes et références


  1. En 2010, d'après les estimations de l'INSEE, le Midi-Pyrénées compte 26% de jeunes entre 3 et 25 ans (27% en France métropolitaine), soit environ 740 000 jeunes.
  2. Revue Scout d'Europe n°42, mars 1973.
  3. Scout d'Europe, n°35 ; Octobre 1971
  4. Frère Yves Combeau, Nouvelle histoire du scoutisme catholique en France, Éditions Monceau, Paris 2010. Pages 193-194. Il semble paradoxal que la troupe dont Pierre Géraud était CT en 1938 soit l'une des seules unités de province de l'époque à préférer rejoindre les SUF plutôt que la FSE.
  5. Inventaire forestier national, résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009 pour la région Midi-Pyrénées.