The wikis have been moved to another server on 26 January 2021. If you see any problems, please let us know as soon as possible and we will try to solve them.

Louveteaux (ASC)

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Louveteau Disambig.svg


Louveteaux (ASC)

Le badge de la branche Louveteau

Le badge de la branche Louveteau

Branche association des scouts du Canada

Association des scouts du Canada.

Âge : 9 - 11 ans
Accueil :

Branche mixte

Branche mixte.

Branche homogène garçons

Branche homogène garçons.
Imaginaire : Livre de la jungle
Site : {{{site}}}
Auteur :
Distinction : vert forêt
Site Internet : {{{site internet}}}

Les louveteaux sont les jeunes garçons et filles de l'association des scouts du Canada (9 à 11 ans). Cette branche suit les castors et précède les éclaireurs.

Changement

En 2009, l'ASC se rend compte que la branche louveteaux est celle qui reçoit le plus d'inscription au travers le Canada. Mais c'est aussi la branche qui a le taux de rétention le plus faible en faveur des branches supérieur. La question est alors posée : est-ce que la pédagogie est encore adaptée au 21e siècle. L'association a fait circuler un sondage parmi les jeunes, regarde ce qui c'était passé en France qui avait surmonté le même problème quelques années plus tôt. En janvier 2011, 5 unités pilote sont mis en marche, dont 2 dans Chaudière-Appalaches (12e Déziel et 118e Pintendre) et 1 dans l'ouest canadien.[1]

En septembre 2012, l'ASC démarre officiellement le nouveau programme, mais laisse les groupes y adhérer volontairement.

Système d'équipes

  • La meute : Chez les Louveteaux, l'unité se nomme la meute. Elle se compose habituellement de deux à cinq tanières (équipes) dont les membres sont âgés de 9 à 11 ans et encadrés par une équipe d'animateurs.
  • La tanière est l'équipe de base à la meute, un regroupement naturel et spontané formé avec un minimum d'intervention de la part des adultes. Les tanières pourront donc être de taille inégale. Il arrive aussi fréquemment que les unités 9-11 ans soient mixtes. Les tanières peuvent alors être homogènes en genre ou mixtes.
    • La tanière est l'outil privilégié de la pratique de la démocratie et de la prise de décision. Activement encouragée, celle-ci peut devenir l’ingrédient-clef du développement des jeunes dans le scoutisme. Pour réaliser des activités et de la progression pendant la saison de chasse, les membres de la tanière exercent de petites responsabilités qu'ils échangent d'une saison de chasse à l'autre. Puisque les tanières sont formées à l'initiative des jeunes, il peut être nécessaire de se donner un certain temps avant de les constituer.
  • Le Pisteur : Le Pisteur est élu par ses pairs de la tanière. Son mandat est d'un an et ne peut être immédiatement reconduit l'année suivante. Pour signifier son rôle, un nœud de fonction se porte sur le foulard. Il fait partie du Clan de Baloo seulement s'il en est à sa troisième année ou qu'il a 11 ans. Voici les Rôles du Pisteur:
    • Donner l'exemple;
    • Être présent et encourager la présence de tous;
    • Coordonner le fonctionnement de l'équipe;
    • Favoriser le partage des tâches dans la tanière;
    • Soutenir chaque membre dans l'accomplissement de ses tâches;
    • Être un parrain;
    • Faire valoir le talent des membres de sa tanière;
    • Aider les membres de sa tanière à progresser;
    • Inciter chaque membre de la tanière à exprimer son opinion;
    • Représenter la tanière au Conseil d'Akéla.
  • Second Pisteur : Il agit comme gérant de projet pour les tâches dont sa tanière a la responsabilité. Son mandat est d’une durée

d’une saison de chasse et ne peut être immédiatement reconduit la saison suivante. Un nœud de fonction se porte sur le foulard pour signifier son rôle. Il fait partie du Clan de Baloo seulement s'il en est à sa troisième année ou s’il a 11 ans.

  • Autres rôles: D'autres rôles peuvent être distribués dans la tanière si nécessaire, pour une saison de chasse seulement. Il peut aussi y avoir des postes vacants en fonction du nombre de jeunes, et deux jeunes peuvent occuper le même rôle. Voici quelques postes qui pourraient être occupés:
    • Le hurleur est le porte-parole chargé de présenter le résultat des discussions de la tanière au Rocher du Conseil;
    • Le veilleur est le gardien du temps ou de la tâche;
    • L'ameuteur est responsable de distribuer équitablement le droit de parole ;
    • Le rabatteur est l’intermédiaire responsable de solliciter l’aide d’un animateur et de transmettre l’information aux animateurs;
    • Le marqueur est le secrétaire.
  • Clan de Baloo: La nouvelle pédagogie reconnaît un statut différent au jeune selon son âge. Ce statut prend effet lors de la troisième année louveteau du jeune (à son anniversaire de Promesse) et/ou le jour d’anniversaire de ses 11 ans. Après une relecture de la Promesse et une prise de conscience de sa signification, le jeune devient Louvart et membre du Clan de Baloo. Lorsque le Clan de Baloo se rencontre, il devient le Conseil de Baloo. Le Louvart est intronisé lors d'un Rocher du Conseil.

Pour cette cérémonie, Akéla fait l'appel du Louvart, qui se présente à l'avant, où il est reçu par Baloo. Celui-ci lui remet alors une épinglette, et lui transmet le secret du Clan: «Ne crains pas la nuit où les loups viendront te prendre.» Par la suite, chaque Louvart est appelé à assumer une tâche spéciale et à devenir une ressource pour la meute. Voici quelques tâches pouvant être prises en charge par des Louvarts:

    • Entretien du journal de meute;
    • Moniteur de la progression sur le mât de meute;
    • Organisateur de cérémonies ; gardien du protocole (ex. : Promesse, accueil des nouveaux);
    • Organisateur des soirées autour du feu;
    • Sensibilisation à l’écologie et à la protection de la nature;
    • Sensibilisation à la sécurité dans les activités;
    • Sensibilisation à la bonne entente (médiateur dans les conflits).

Les instances

Rocher du Conseil

Le Rocher du Conseil est l'Assemblée générale de la meute, qui permet à tous les membres de s'exprimer librement sur divers sujets : chasses et grandes chasses de la saison de chasse, accueil des nouveaux, préparation de cérémonies, Promesse, remise de badges de progression, fonctionnement de la meute. La meute prend alors les décisions qui s’imposent. C’est aussi lors d’un Rocher du Conseil que l'on intronise les nouveaux Louvarts. Un Rocher du Conseil peut durer jusqu’à vingt minutes. Au-delà de cette durée, il y a de fortes chances que les enfants se montrent inattentifs, turbulents et ne soient plus intéressés. Si tel est le cas et que l,équipe d'animation juge important de poursuivre le Rocher du Conseil, il est suggéré d,en reporter la suite à une période ultérieure, qui peut être dans la même réunion.

Conseil de Baloo

Le Conseil de Baloo est une instance de conseil, le Comité d'experts chargé de conseiller, guider, soutenir, former et aider la meute à trouver des ressources. S'il en fait la demande, Baloo ou un autre Vieux-Loup peut assister à ce Conseil à titre de sage. Les Vieux-Loups sont présents principalement sur invitation. Le Clan doit faire une demande à l’avance aux Vieux-Loups pour se réunir soit pendant la réunion hebdomadaire suivante, avant la réunion ou lors d'une fin de semaine d'activités des Louveteaux. Chaque fois que le Clan de Baloo se rencontre en Conseil, il doit nommer un marqueur et un hurleur. Les grandes lignes du sujet de discussion et les recommandations doivent être inscrites dans un grand livre, en indiquant la date de la rencontre. Lorsque le Conseil arrive à une proposition ou une suggestion sur un sujet pour lequel il a été consulté, il doit informer un Vieux-Loup de la décision du Clan. Le Clan de Baloo devrait être sollicité à plusieurs reprises durant une saison de chasse et doit être responsable d’au minimum une activité, chasse ou autre. Les sujets sur lesquels l'équipe d’animation ou la meute peut demander conseil au Clan portent entre autres sur:

  • Un jeu ou activité dans un but précis;
  • Une organisation d'une rencontre ou d'un coucher;
  • Un thème de camp;
  • Un lieu d'activité;
  • Une personne ressource à contacter;
  • Une démonstration technique;
  • Le décor et le protocole des activités.

Au début et à la fin d’une saison de chasse, les animateurs convoquent le Clan pour faire le point. Si le Clan se rencontre lors de réunions hebdomadaires, l'animateur n’est pas obligé d'être systématiquement avec les jeunes. Être dans le même local suffit. Il est important de plus qu'il y ait une rotation des animateurs qui accompagnent le Clan. De cette façon, le Clan de Baloo reste la propriété des jeunes et non celle des animateurs. Comme animateur, il est toujours important de savoir quand une rencontre du Clan de Baloo a lieu.

Conseil d’Akéla

Le Conseil d’Akéla est l'instance exécutive de la meute –le gouvernement chargé de planifier les activités et de prendre les décisions d'organisation sur des sujets bien précis, qu'il serait trop fastidieux de régler en Rocher du Conseil (décision sur le partage des tâches pour une grande chasse, composition des tanières, etc.) Le Conseil est composé de l'équipe d’animation et des élus des tanières, qui agissent à titre de représentants. Il réunit aussi un minimum de deux animateurs, et au besoin Akéla. Le Conseil d'Akéla se rencontre au besoin, selon la situation et sur convocation. Un conseil formel doit toutefois se tenir à la fin de chaque saison de chasse, pour revenir sur le cycle passé. Un rapport de ce Conseil doit par la suite être présenté au Rocher du Conseil. Il y aura divers Conseils d'Akéla durant l'année, dont certains seront strictement réservés aux Pisteurs.

Le cadre symbolique

Le Livre de la jungle (Rudyard Kipling)– Mowgli le petit d’homme, le peuple libre de Seonee, Akela et la meute. Le cadre symbolique est mis en valeur avec la métho renouvelée.

Loi

«Le Louveteau partage sa joie avec les autres, puise sa force dans la meute et va jusque bout de ses chasses pour devenir bientôt un Loup Éclaireur.»

Maître-mot

De la Loi est issue la devise des Louveteaux que, par référence au thème de la jungle, on appelle le maître-mot: «De notre mieux!»

Maximes

Les maximes proviennent du cadre symbolique et ne sont pas une référence au nom des animateurs. L’animateur se doit de respecter toutes les maximes puisqu’il est un modèle pour les jeunes. Je choisi d'être [1]:

  • Vrai comme Baloo. Je donne mon avis et je fais ce que je dis.
  • Respectueux comme Rikki-tikki-tavi. Je prends soin de moi et des autres.
  • Débrouillard comme Kaa. Je découvre et je crée de mes mains. Je protège notre planète.
  • Heureux comme Ferao. Je sais m’émerveiller et jouir de la vie.
  • Dynamique comme Bagheera. Je suis actif et bon joueur.
  • Solidaire comme Frère Gris. Je suis ami avec tous, partout.

Message du peuple libre

Nous sommes le peuple libre, celui qui garde la Loi. La chasse est bonne quand la meute se rappelle: «La force de la meute, c'est le Louveteau et la force du Louveteau, c'est la meute. Vive la meute et vive la Loi.» Le message du peuple libre est intimement lié à la Loi. Il peut être utilisé de plusieurs façons, par exemple dans des cris de ralliement, des rassemblements, ou pour obtenir le silence. Il doit toutefois toujours rappeler la Loi.

Promesse

Une cérémonie de Promesse se veut courte, significative et faite sur mesure, ce qui veut dire qu’il peut y avoir plusieurs Promesses au cours d’une même année. Le texte de Promesse doit être compris plutôt qu’appris par cœur. Le jeune peut aussi faire sa Promesse dans ses propres mots. «Je promets de faire de mon mieux pour observer la Loi et les maximes de la meute et rendre un service tous les jours.»

La progression

À l'âge des Louveteaux, la progression mise principalement sur la découverte et l'exploration. Chaque étape de développement vise donc à acquérir d'abord de nouvelles connaissances (apprentissage), ensuite de nouvelles compétences (savoir-faire) et finalement, à développer de nouveaux comportements (savoir-être). Il existe 6 territoires de chasse, chacun relié respectivement au animaux des maximes. Lors d'une saison de chasse (division à l'intérieur d'une année, environ 4/années) Le louveteau choisi un territoire sur lequel il veut évoluer, c'est-à-dire qu'il peut y prendre un défi à surmonté sur sa personnalité, mais aussi apprendre. Par exemple un louveteau ayant choisi le territoire de Kaa peut construire une cabane à oiseau et faire un exposé sur celle-ci à la meute. Ces territoires de chasse remplace donc à la fois les pistes de jungle et les gibier de l'ancienne méthodologie. Lors d'une saison de chasse, la meute doit se mettre d'accord pour évoluer ensemble dans un territoire. Le louveteau évolue donc dans deux territoire en même temps, un personnellement et un avec la meute. Après trois évolution réussi dans le même territoire, il aurait acquisition du territoire puis sanctionner par l' affichage d'un ruban du louveteau sur le mat d'honneur de la meute. Deux items structurent la progression : la battue et la proie.

  • La battue a normalement une durée d'une saison de chasse. C’est un défi de meute. Avec l'aide des animateurs, c'est la tanière qui tient à jour le statut de cette progression. Une battue se déroule sur un des six territoires de chasse et est nécessairement en lien avec des objectifs éducatifs du champ de développement correspondant (ex : territoire de chasse de Bagheera = développement physique). Les activités et projets réalisés au cours d’une saison de chasse ne sont pas uniquement en lien avec le territoire de chasse sur lequel les Louveteaux ont choisi de faire leur battue mais, au terme de la saison de chasse, ce doit être clair pour eux qu’ils ont progressé, qu’ils sont plus dynamiques ou plus débrouillards, respectueux, vrais, heureux ou plus solidaires.
  • La proie est individuelle et peut durer entre un et quatre mois. Elle peut donc être étalée sur plus d'une saison de chasse. Le choix de la proie du Louveteau est indépendant de celui du territoire de chasse de la meute. C’est un défi personnel. Les animateurs et le jeune effectuent une coévaluation de celui-ci pour décider de l’obtention de ses proies. C'est le Louveteau qui détermine le territoire à travers lequel il veut chasser sa proie, quel en sera le contenu et les niveaux de réussite. Il doit toutefois acquérir de nouvelles connaissances et compétences et/ou développer de nouveaux comportements. Le jeune part donc de ce qu'il sait déjà pour aller plus loin. S'il choisit un sujet qui l'intéresse, il aura envie de s'y consacrer en dehors des activités de la meute. La proie peut comporter un ou plusieurs volets, selon la nature et la complexité du défi. L'important est que la proie demeure à la portée du jeune tout en lui permettant d’aller plus loin. La progression du jeune devrait être observable dans tous les aspects de la vie du Louveteau.

Organization de la progression

Pour obtenir un territoire de chasse, un trio de battues et de proies est nécessaire:

  • Battue + Proie + Proie = Territoire complété
  • Battue + Battue + Proie = Territoire complété

Le badge du territoire est remis au jeune dès qu'il le choisit, que ce soit pour une battue ou une proie. Une étoile est apposée sur une des pointes de la tête du loup (museau ou oreilles) dès qu’une proie ou une battue est réalisée. Une note est aussi inscrite au carnet du jeune. Le territoire de chasse est complété lorsque les trois étoiles sont apposées. Lorsque le territoire de chasse est terminé, un ruban est placé au mât de meute. Des battues peuvent être réalisées sur un maximum de deux territoires à la fois. À l’opposé, les proies se chassent une à la fois et sur un territoire à la fois.

Saison de chasse

Une année scoute est composée de trois à quatre cycles appelés saisons de chasse. Chaque cycle dure en général de huit à dix semaines. C'est à l'intérieur de la saison de chasse que se vivent les étapes du VCPREF. Au début de la saison, le Conseil de tanière propose deux territoires de chasse à pister pour l'unité. Le choix revient à la meute en Rocher du Conseil. S'il n’y a pas d’entente, le Clan de Baloo est demandé pour décider. Les territoires correspondent aux maximes. Par exemple, on chassera sur le territoire de Baloo ou de Bagheera. Les Louveteaux, Louvettes et Louvarts doivent être impliqués le plus possible dans le processus de décision, tout en considérant leurs âges et particularités. Chaque saison de chasse doit comporter les activités suivantes:

  • Un sport ou une activité physique;
  • Une chasse sur l'environnement;
  • Un service dans la communauté;
  • Une activité d’expression;
  • Un atelier technique;
  • Une rencontre interculturelle/générationnelle/croyance/autre;
  • Une soirée Amène un ami.

Il est toujours possible de combiner plus d'une activité dans la planification d'une saison de chasse. On pourrait, par exemple, organiser une activité d'expression lors d'une soirée Amène un ami ou pratiquer une activité physique pendant une rencontre intergénérationnelle. L'association de plusieurs activités permet de créer des liens intéressants et facilite la réalisation de divers projets. Il faut toutefois prendre garde à en combiner un trop grand nombre, puisqu'il est facile alors de s'éparpiller. Il est de la responsabilité des animateurs de diversifier les activités.

Les étapes de la saison de chasse (VCPREF)

Toute saison de chasse, de courte ou de longue durée, se traduit par les étapes du VCPREF, et préconise la pédagogie du projet dont le but fondamental consiste à faire participer chaque Louveteau à chacune des étapes des activités. «Participation» est le mot-clef. Comment va-t-elle se manifester à chacune des étapes? Tout dépend de l'envergure des chasses, de l'expérience et des aptitudes de chaque Louveteau, du climat général de la meute… L'expérience de chacun compte dans le déroulement de la démarche. Une meute formée majoritairement de nouveaux mettra un certain temps à se familiariser avec les mécanismes de participation et «n'embarquera» pas tout de suite à fond dans chacune des étapes. Si par contre la meute compte surtout des Louveteaux d'expérience, la pédagogie du projet peut non seulement être appliquée plus facilement, mais plus spontanément. L'équipe d’animateurs doit se refuser d’appliquer systématiquement le même modèle, car les circonstances varient et les enfants ne répondent pas toujours de la même façon aux attentes des adultes. N'oublions jamais le fondement de cette pédagogie: «Demandez aux jeunes!» comme le disait B.-P.

Le choix

Le choix d’une saison de chasse implique évidemment que les enfants veulent réaliser un projet et qu'ils sont prêts à y participer et de la vivre selon la Loi et les Maximes. L'équipe d’animateurs doit alors prévoir le moment propice pour leur demander de faire ce choix, qui est conditionné par plusieurs facteurs: les goûts des Louveteaux, bien sûr, mais aussi les circonstances présentes et les expériences antérieures de la meute. Le choix se vit d’abord en conseil de tanière où les jeunes proposent deux territoires de chasse sur lesquels chasser pendant la saison. Chaque conseil de tanière présente ensuite ses choix en Rocher du Conseil, où la décision est prise. Si le Rocher du Conseil n'arrive pas à une décision définitive, le cas est soumis au Conseil de Baloo.

La préparation

Le défi de cette étape est d’arriver à ce que chaque Louveteau s'investisse d’une responsabilité, qu'il l’accepte et la mène à bien, dans un contexte ludique. La préparation ne doit en outre pas être une corvée, ni s’étirer en longueur. Souvent, l’aide technique et les encouragements des adultes sont indispensables. Pour entretenir l'intérêt et la motivation, cette étape peut être ponctuée de brèves activités de détente. La préparation ne doit pas prendre trop de temps. En aucun cas les Louveteaux ne devraient exécuter à l'étape de préparation le travail qui incombe aux adultes, et qui va de pair avec leurs responsabilités. L'important est d'attribuer à chaque Louveteau une réelle responsabilité selon ses capacités, de lui faire prendre conscience qu'elle est importante pour la meute. L'enfant est ainsi valorisé à ses propres yeux, même si la tâche demandée est minime. L'ensemble des responsabilités confiées aux Louveteaux est loin de représenter la totalité des responsabilités dans la préparation de la plupart des activités. Elle exige en effet une contribution importante des animateurs. Habituellement, la préparation s'effectue en tanière, mais peut aussi se faire en équipes de tâches. Une équipe de tâches est constituée de quelques Louveteaux ayant des compétences ou des intérêts similaires ; elle permet à des Louveteaux, le temps d’une chasse, de travailler avec d’autres Louveteaux que leurs camarades de tanière sur un projet commun, en fonction de leurs intérêts. Ce mécanisme peut être très motivant et donner de bons résultats. Toutefois, l'équipe de tâches ne saurait remplacer la tanière. Elle n'est qu'un mécanisme occasionnel alors que la tanière est une équipe permanente. C'est au sein de sa tanière que le Louveteau peut le mieux s'initier à des tâches qu'il ne connaît pas ou pour lesquelles il croit n'avoir aucune compétence. Certaines tâches de préparation, moins intéressantes que d'autres, peuvent être confiées à une tanière (pas toujours la même) ou au Clan de Baloo, puisque personne dans les équipes de tâches ne se porterait volontaire pour les exécuter.

La réalisation

Les deux étapes précédentes n’ont de sens que si elles conduisent à une ou des activités emballantes. C’est sans doute là que le Louveteau s'implique avec le plus d’enthousiasme. Il est à noter ici que les étapes de choix et de préparation doivent être proportionnelles à l'envergure de la saison de chasse. On ne se prépare pas deux semaines pour une activité qui durera dix minutes, pas plus qu’on ne choisit des projets qui ne seront réalisés que dans six mois. L’enfant a besoin d’immédiateté, de concret, d’action. La préparation peut certes comporter de l'action, mais ce n’est pas l’action dont le Louveteau a rêvé en choisissant la chasse. En ce sens, la réalisation est non seulement le point culminant, mais elle est au cœur du processus pédagogique. D’où l’importance de réaliser les activités en meute ou en tanière pour une partie, mais surtout pas en équipe de tâches. Il faut toujours s'attendre à ce que tout ne se déroule pas parfaitement. L'enthousiasme de chaque enfant ne sera peut-être pas égal, certains auront été négligents dans leur préparation, peut-être y aura-t-il des conflits entre les enfants, l'équipe d'animateurs elle-même ne sera peut-être pas unanime sur les comportements à adopter. Sa responsabilité est alors double:

  • Susciter la participation constante de tous, tout au long de la réalisation;
  • Faire des ajustements si nécessaire pour que la saison de chasse soit une réussite.

C'est lors de la réalisation qu’on peut le mieux percevoir les comportements des enfants, leur volonté de progression, la conscience qu'ils ont de la Loi et des maximes. Il est donc important que les adultes soient constamment à l'écoute durant la réalisation; par leur présence, mais surtout par leur disponibilité.

L'évaluation

Il faut bien distinguer deux objectifs à l'évaluation. L'un consiste à analyser, le plus objectivement possible, ce qui a été réalisé. L'autre permet à chaque Louveteau d'exprimer et de communiquer aux autres ce qu'il a vécu. Il ne faut pas confondre ces deux objectifs, car ils ne nécessitent pas les mêmes moyens. L'analyse de la saison de chasse, c’est avant tout la responsabilité de l’équipe d’animateurs. Il incombe aux adultes de porter un jugement sur le déroulement du projet, sur les problèmes et les difficultés rencontrés, sur la participation de chacun en termes de contribution technique, d’enthousiasme et de progression. Sur ce plan, l'évaluation a commencé dès l'étape de préparation ; l'équipe d'animateurs s'est en effet montrée attentive à chacun, s’est efforcée de déceler les points forts et les points faibles. Cette attitude s’est maintenue au cours de la réalisation. Immédiatement ou peu de temps après la chasse, le Rocher du Conseil permet par ailleurs à chaque Louveteau d'exprimer ce qu'il a vécu. Pour lui, cette étape est un moment où les adultes reconnaissent, s'il y a lieu, la valeur de sa contribution personnelle à la réussite de la chasse. Il est possible que tous n’aient pas envie de prendre la parole au Rocher du Conseil. Or, il ne faut pas forcer un enfant à s'exprimer contre son gré. L'important est que tous sachent qu'ils peuvent présenter leurs commentaires et leurs impressions. D'autre part, un Rocher du Conseil ne saurait durer longtemps ni ennuyer les Louveteaux par de longs palabres sur ce qui n’a pas marché ou sur les problèmes de comportement de tel ou tel Louveteau.

La fête

Un mot enfin sur la fête, étape qui doit elle aussi, être proportionnelle à l'envergure de la chasse. Pour une chasse de courte durée, on peut se contenter d'une brève manifestation d'enthousiasme, par exemple un ban, un chant ou le Grand Hurlement (sans jeune à l'honneur au centre). Pour les grandes chasses ou pour la fin des saisons de chasse, on peut faire un peu plus : goûter, Fleur-Rouge, etc.

mât de meute

Le mât de meute (mât à tête de loup) sert à marquer la progression de tous les membres de l'unité. Sur le mât devraient se retrouver les six territoires de chasse, chacun identifié par un ruban de couleur. S'ajoutent à ceux-ci, une section pour les membres du Clan de Baloo et une autre pour les Vieux-Loups. Chaque fois qu'un Louveteau complète un territoire de chasse, une bande de couleur à son nom peut être ajoutée sur le mât de meute, dans la section correspondante. Un Louvart désigné est autorisé à ajouter les rubans de progression de la meute, mais ceci en dehors des cérémonies. Le mât de meute peut aussi servir à l'ouverture d’un Rocher du Conseil, à la Promesse, aux camps et lors de toute progression. Pour protéger la valeur symbolique du mât de meute, seuls les Vieux-Loups ont le droit de le transporter. «Le but du mât-totem est d’encourager les garçons à se rendre capables en enregistrant les brevets qu’ils ont gagnés, en montrant au premier coup d’œil la valeur d'une meute, en stimulant les autres meutes et en encourageant chaque individu à travailler pour sa part à l’honneur de la meute.»

Construction

Le mât de meute peut être assemblé de diverses façons, selon les goûts de la meute. L'important est que toutes les sections (la tête de loup et les diverses parties pour la progression) y soient. Deux moyens sont généralement privilégiés pour fixer la tête de loup au mât. Le premier consiste à faire une tête plate (planche), qui sera emboitée dans le mât à l'aide d’une encoche. La planche peut ensuite être fixée à l'aide de colle à bois ou d'une vis la transperçant. Une autre façon consiste à faire une tête sculptée et à la visser ou la coller sur une planche de bois, elle-même fixée au mât. Si cette façon donne des résultats plus spectaculaires, il est par contre plus difficile d’obtenir un assemblage solide. De son côté, Baden-Powell proposait d'enfoncer directement une tête de loup en 3D au mât. Au niveau du mât, chaque section est déterminée par un ruban de couleur:

  • Territoire de Baloo: Blanc
  • Territoire de Rikki Tikki Tavi: Violet
  • Territoire de Kaa: Vert
  • Territoire de Ferao: Jaune
  • Territoire de Bagheera: Rouge
  • Territoire de Fère Gris: Orange
  • Clan de Baloo: Bleu
  • Vieux-Loups: Turquoise

le temps de la mue

C'est un temps de réflexion où chaque Louveteau peut s'interroger sur son cheminement personnel en fonction de son expérience avec la Loi. Cette réflexion porte principalement sur le chemin parcouru depuis son arrivée au sein de la meute. Territoire de Baloo Blanc Territoire de Rikki Tikki Tavi Violet Territoire de Kaa Vert Territoire de Ferao Jaune Territoire de Bagheera Rouge Territoire de Fère Gris Orange Clan de Baloo Bleu Vieux-Loups Turquoise 54 Dans la jungle aussi, on mue. Kaa change de peau lorsque la sienne devient trop petite. Les loups changent de pelage chaque année. Leur pelage devient de plus en plus clair, pour devenir presque blanc à la fin de leur vie. La mue est utilisée comme symbole de l’évolution, de la maturité. Pour permettre une réflexion adaptée en fonction de la préparation à la Promesse, du premier ou second anniversaire de Promesse, il est proposé de diviser les jeunes pour cette activité. Le texte de la Promesse, les maximes et la Loi peuvent être utilisés.

Opération Peau de Shere Khan

«Par l'Eau, le Bois et le Vent Faveur de Jungle va devant!» «Je reviendrai sûrement, dit Mowgli, et quand je reviendrai, ce sera pour étaler la peau de Shere Khan sur le Rocher du Conseil. Ne m’oubliez pas! Dites-leur dans la Jungle de ne jamais m'oublier!» L’Opération Peau de Shere Khan est une stratégie de passage en douceur et en continuité vers l'unité plus vieille. Elle comprend quatre étapes:

  • La capture au clair de lune;
  • Le parrainage par un Frère Loup Éclaireur;
  • Le départ (montée);
  • Le retour.

La capture au clair de lune

Au cours de sa troisième année ou dès que le Louveteau a atteint l'âge de 11 ans, il est candidat à la capture. Il s'agit d’une mise en scène ou d’une invitation qui marque le début du processus de passage à l'unité plus vieille. Ce passage facilite la gestion de l'âge charnière. Un soir, des loups Éclaireurs capturent le Louveteau candidat, sans que les Louveteaux ne sachent d’avance qui sera emmené. Il y a de préférence plusieurs soirées de capture au cours de la même année. Le Louveteau capturé sera invité à participer, ce soir-là ou un autre soir, aux activités de la troupe. Il pourra à ce moment se choisir un parrain qui parlera pour lui chez les Loups Éclaireurs. Le Louveteau aura toujours la possibilité de retour à la meute.

Le parrainage

Après la capture suit une période s'échelonnant de quelques semaines à quelques mois pendant laquelle le Louveteau est pris en charge par un parrain Éclaireur. Idéalement, ce parrain est un ancien Louveteau que le jeune a connu une année précédente. Ce jumelage permettra au Louveteau de participer à certaines activités de la troupe et de la patrouille du parrain. Il est alors possible pour le Louveteau de choisir s'il décide de poursuivre son année chez les Louveteaux ou aux Éclaireurs. Ceci implique nécessairement un dialogue et une complicité entre les équipes d’animation des deux branches qui chercheront l'avis du jeune et de ses parents.

Le départ

Le départ est une cérémonie simple où le Louveteau quitte la meute pour la troupe (ou le club). Le départ peut se faire à n'importe quel moment de l'année, mais idéalement à la fin d'une saison de chasse. Le Grand Hurlement doit être fait lors de cette cérémonie. C'est la deuxième et dernière fois que le Louveteau est placé au centre du ban.

Le retour

Lors des Promesses des Louveteaux, il devrait toujours y avoir un Éclaireur (un ancien Louveteau – il peut y en avoir plus d'un) qui visite la meute avec la peau de Shere Khan. Le cycle est ainsi complété.

Super Brevets

Les Super Brevets attestent d'une compétence à créer un monde meilleur. Ils représentent pour la communauté ce qu’une proie constitue pour le Louveteau. En effet, un Louveteau réalise une proie en pensant à ce que ça lui apporte personnellement. Mais c'est d’abord en pensant aux autres et à leurs besoins qu'il réalise son Super Brevet. Un Super Brevet peut s'obtenir de façon individuelle, en tanière ou en meute. Étant donné l'envergure d'un projet menant à un Super Brevet, il est plutôt logique de penser qu'il s’acquerra en meute, à l'intérieur des activités d'une saison de chasse. Il demeure cependant plausible d'imaginer l'acquisition d'un Super Brevet en dehors des activités de la meute, en tanière ou dans une équipe de l'école ou du quartier. Le Super Brevet est un projet que développent les Louveteaux au sein de la sphère locale. Les objectifs clefs du projet sont de faire une différence dans la communauté et de développer des compétences, de l'empathie et une prise de conscience chez les jeunes.

Les quatre étapes

  • Étape 1 : Explorer – identifier les problèmes. Les Louveteaux participent à la recherche de sujets relatifs à l'un de ces cinq domaines:
    • Les gens se connaissent mal et entretiennent des préjugés (Brevet Sans frontière).
    • Les gens différents n'ont pas les mêmes opportunités que d’autres (Brevet Ami de tous).
    • Des gens utilisent mal et de manière peu responsable les technologies (Brevet Techno-responsable).
    • La communauté connaît mal les scouts et l'apport du scoutisme (Brevet Fierté et passion).
    • Les gens de la communauté s’engagent peu dans le développement de leur milieu de vie (Brevet Service citoyen).
  • Étape 2 : Répondre – développer une prise de conscience et de l'empathie. Les Louveteaux analysent les informations qu'ils ont rassemblées et développent une réponse personnelle au problème qu'ils ont identifié. Ils prennent conscience de la dimension humaine du sujet et développent un sens d'empathie, de participation et d'engagement.
  • Étape 3 : Agir pour faire une différence. Les Louveteaux recherchent des moyens pratiques de contribuer à résoudre le problème qu'ils ont identifié. Ensemble, ils planifient et mettent en pratique un projet avec l’aide d’adultes. Ils peuvent impliquer, si nécessaire, des experts de l'extérieur. Pour entreprendre le projet avec succès, les Louveteaux devront peut-être développer des compétences spécifiques à la problématique identifiée.
  • Étape 4 Mesurer le changement – dans la communauté et au sein des scouts. À travers la mise en œuvre du projet, les jeunes ont changé. Ils ont développé de nouveaux comportements ainsi que de nouvelles connaissances et compétences. Espérons que le projet aura aussi eu un impact sur la communauté. Les Louveteaux l'ont rendue plus attentive au problème et ont fourni un certain nombre de solutions. Ces changements doivent être évalués et enregistrés pour démontrer la valeur du projet développé.

Vocabulaire

  • Battue: Objectif de meute à atteindre dans un des territoires de chasse correspondant aux traits éducatifs suivants : débrouillard, solidaire, heureux, dynamique, respectueux et vrai.
  • Capture: Mise en scène ou invitation qui marque le début du processus de passage à l'unité plus vieille et le parrainage par un jeune de cette unité. Processus facilitant la gestion de l'âge charnière.
  • Chasse : Activité réalisée lors d'une saison de chasse. (Voir aussi Grande chasse)
  • Clan de Baloo: Instance ou « Comité d'experts » chargé de conseiller, guider, soutenir, former et aider à trouver des ressources. Le Clan de Baloo est composé des Louvarts, c’est-à-dire de Louveteaux de 11 ans et plus et/ou de troisième année.
  • Conseil d'Akéla: Mécanisme de participation à composition variable selon l’objet du conseil. Il est l’instance exécutive - le "Gouvernement" - de la meute chargée de planifier les activités et de prendre les décisions pour leur réalisation et pour le bon fonctionnement de la meute. Les pisteurs de chaque tanière sont présents, avec les membres de la maîtrise chaque fois qu’on discute des projets et des chasses de la meute.
  • Conseil d'Akéla spécial: Mécanisme de gestion des situations disciplinaires. Un jeune peut être rencontré avec ou sans ses parents pour des mises au point permettant une meilleure gestion de la discipline à la meute.
  • Conseil de Baloo: Séance de Conseil du Clan de Baloo se réunissant sur demande du Rocher du Conseil ou du Conseil d'Akéla pour conseiller la meute en matière d'activités et de ressources. Peut aussi préparer une chasse de sa propre initiative.
  • Conseil de tanière: Instance de prise de décision en tanière, la tanière tient conseil pour proposer des thèmes et des territoires de chasse lors des saisons de chasse. Le Conseil est appelé aussi à évaluer l'atteinte des objectifs.
  • Défi: n.m. Provocation, appel à se mesurer.
  • Départ: Cérémonie de montée à la branche plus vieille.
  • Fleur-rouge: Veillée ou feu de camp.
  • Grand Hurlement: Ban traditionnel exprimant la joie et rappelant la promesse louveteau. Ban qui ne peut être fait que deux fois pour un louveteau alors qu'il est au centre.
  • Grande Chasse: Chasse d’envergure faite à l’intérieur de la saison de chasse (En général une activité de plus de deux heures).
  • Loi: Code d'honneur que chaque louveteau, à sa promesse, s'engage à respecter. La loi est la constitution de la meute et se formule ainsi: «Le louveteau partage sa joie avec les autres, puise sa force dans la meute et va jusqu’au bout de ses chasses pour devenir bientôt un loup Éclaireur»
  • Loup Parrain: Éclaireur qui choisit de parrainer un louveteau/Louvette/Louvart pour toute la durée de l'opération Peau de Shere Khan.
  • Louvart: Par définition, un louveteau plus vieux de la meute. Un louveteau est automatiquement nommé Louvart quand il débute sa troisième année ou quand il atteint l'âge de 11 ans.
  • Louveteau, louvette: Un jeune garçon, une jeune fille de 9 à 11 ans, membre de l'unité.
  • Maître-mot: Formule résumant l'idéal du louvetisme. Cette formule est la suivante: De notre mieux!
  • Mât de meute: Mât à tête de loup qui sert à marquer la progression personnelle de tous les membres de la meute.
  • Maximes: Courtes formules résumant l'objectif éducatif pour chacun des 6 champs de développement et associées à un trait de caractère d'un personnage du cadre symbolique (Livre de la jungle)
  • Meute: Unité de la branche louveteaux.
  • Mue: Temps de réflexion personnelle sur la Loi et la promesse, marquant l'anniversaire des promesses.
  • Opération Peau de Shere Kan: Processus de passage de l’unité louveteau à l'unité Éclaireur/Intrépide. L'opération est constituée de quatre volets: la capture au clair de lune, le parrainage, le départ et le retour.
  • Patte-tendre: Nom donné au louveteau qui arrive à la meute.
  • Pisteur: Porte-parole et leader de la tanière, élu par ses pairs.
  • Plan de chasse: Objectifs et engagement du louveteau pour relever sa proie personnelle.
  • Proie: Engagement personnel d'un Louveteau, Louvette ou Louvart à développer une attitude ou comportement dans l'un des six territoires de chasse.
  • Promesse: La promesse vise à permettre aux pattes-tendres de s'engager solennellement devant ses pairs à vivre la loi et les maximes de la meute.
  • Retour: Action, pour un Éclaireur qui a été Louveteau, de revenir à la meute avec la peau de Shere Khan, le temps d'une cérémonie de promesse des Louveteaux.
  • Rocher du conseil: Assemblée générale de la meute. C'est lors des Rochers du conseil que se décident les grandes orientations de la saison de chasse, la thématique à vivre et les territoires de chasse où chasser.
  • Saison de chasse: Cycle du programme qui dure normalement entre 8 et 10 semaines. Il y a 3 ou 4 saisons de chasses à l'intérieur d'une année scoute.
  • Super Brevet: Certifications de compétences dont le processus d'acquisition s'étale sur plusieurs semaines et peut chevaucher plusieurs cycles. Ces brevets peuvent être acquis sur l'initiative des jeunes ou en équipes pouvant être différentes des tanières habituelles.
  • Tanière: Les tanières sont les petites équipes qui regroupent les jeunes et où ceux-ci peuvent partager des rôles et des responsabilités avec l'aide du pisteur qu'ils ont choisi. La tanière est une communauté d’apprentissage composée de pairs librement et naturellement réunis. Une tanière est normalement et en moyenne constituée de 5 à 8 louveteaux/Louvettes/Louvarts.
  • Temps de la mue:Cheminement personnel de chaque louveteau en fonction de l'âge et de l'expérience de vie avec la Loi. Il se compose des étapes suivantes : Promesse, premier anniversaire, Louvart.
  • Territoires de chasse: Domaines d'attribution des proies et battues correspondant aux six champs de développement et aux personnages thématiques associés.
  • Traité: Entente en tanière des principales règles de vie de celle-ci. Cette entente peut être révisée à chaque saison de chasse ou au besoin.
  • Vieux-loups: L'équipe d'animation.

Uniforme

L'uniforme des Louveteaux
  • chemise verte
  • Foulard de l'Association des Scouts du Canada, jaune et bleu ou foulard de groupe
  • Bague de foulard tressée de l'Association des Scouts du Canada ou nœud pisteur ou nœud second pisteur et PRAAS 2 ans

Voici l'emplacement des insignes sur l'uniforme:

  1. District
  2. Unité ou groupe
  3. Insigne de branche Louveteaux
  4. insigne ou croix de Promesse
  5. Montée (Castor découvreur ou Migration)
  6. Territoire de chasse : Baloo (ordre des territoires peut varié)
  7. Territoire de chasse : Bagheera (ordre des territoires peut varié)
  8. Territoire de chasse : Kaa (ordre des territoires peut varié)
  9. Territoire de chasse : Rikki-tikki-tavi (ordre des territoires peut varié)
  10. Territoire de chasse : Ferao (ordre des territoires peut varié)
  11. Territoire de chasse : Frère gris (ordre des territoires peut varié)
  12. Étoile
  13. Ami de tous
  14. Service
  15. Fierté et passion
  16. Sans frontière
  17. Techno-responsable
  18. Secourisme
  19. Loup de tanière
  20. Programme Environnement du scoutisme mondial - corde bleue
  21. Clan de Baloo

Lien externe


Notes et références


  1. 1,0 et 1,1 L'auteur de ces parties a été animateur dans une unité pilote, ces informations sont liées à sa formation comme unité pilote, quelques changements peuvent avoir été effectués pour le programme officiel. Aussi, l'auteur n'a que peu de références, ses informations sont tirées de documents qui n'étaient pas officiels lors de l'essai pilote, et l'ASC n'a pas encore mis les versions officielles sur le net.


Association des scouts du Canada Cet article fait partie de la série
Association des scouts du Canada
Association des scouts du Canada
Président : Mark Chalouhi
Commissaire national : Sylvain Fredette
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : CastorsHirondellesLouveteauxExploratricesÉclaireursIntrépidesAventuriersPionniersRoutiers
Organes : {{{organes}}}
Évènements : Les États générauxLes Assises annuelles
Centres : {{{centres}}}
Publications : Meute en chasseCimesViens explorer!Scouts un jour !AzimutsCalendriersToutes les publications ...
Histoire : Histoire du scoutisme canadien-français
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsCommissaires NationauxAumôniers NationauxAutres personnalités...
Les promessesLa LoiLa progressionLa formation des adultesLes districtsLe programme des jeunesLes décorationsPortail de progression