A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Éclaireuses et éclaireurs israélites de France

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Logo js.jpg    En France, ce mouvement fait partie des neuf mouvements pratiquant officiellement l’accueil de scoutisme.
Éclaireuses et Éclaireurs Israélites de France

Éclaireuses et Éclaireurs Israélites de France


Fondation : 1er février 1923
Disparition : {{{disparition}}}
Fondateurs : Robert Gamzon - Castor soucieux
Président : Jérémie Haddad - Frison
Commissaire général : Karen Allali - Garuda
Commissaire Général Scout: {{{commissairescout}}}
Commissaire Générale Guide: {{{commissaireguide}}}
Siège : 27 avenue Ségur 75007 Paris
Site web : http://www.eeif.org
E-mail : {{{mail}}}
Effectifs : {{{effectif total}}} membres.
Effectifs : 3200[1] jeunes.
800[1] responsables.

mouvement juif

Mouvement juif.
Agrément :

Agrément JS

Reconnu par Jeunesse et Sports comme mouvement de scoutisme.
Scoutisme Français Scoutisme français.
Organisation mondiale du mouvement scout OMMSAssociation mondiale des guides et des éclaireuses AMGE
Forum international des scouts juifs Forum international des scouts juifs

Les Éclaireuses & éclaireurs israélites de France sont une association scoute française d'éducation juive. L'association compte environ 4 000 membres et est reconnue d'utilité publique.

  • Sa devise est : Pour le Bien, toujours prêts !
  • Son slogan est : Bâtisseurs d'identités depuis 1923, une aventure à vivre, faire vivre, et transmettre...

Fondés en 1923, les Éclaireurs israélites de France (EIF) sont devenus les Éclaireuses & éclaireurs israélites de France (EEIF) en 1969.

Projet éducatif

Le camp d'été

Mouvement d’éducation juive par le scoutisme ouvert à tous les jeunes Juifs, sans distinction.

L'objectif du mouvement des Éclaireuses & Éclaireurs Israélites de France (EEIF) est de contribuer au développement personnel de ses membres, de privilégier le questionnement sur l'identité et de faire prendre conscience des nombreuses facettes du judaïsme, de sa richesse et de son message. Dans une démarche scoute, pédagogique et ludique, l'enfant s'inscrit dans un projet où il reçoit et transmet à son tour. Toujours prêts à jouer un rôle constructif dans la société, les EEIF œuvrent pour la tolérance et le respect de chacun.


Le judaïsme ne se limite pas à une pratique cultuelle ; le projet éducatif des EEIF prend en compte les trois dimensions traditionnelles du judaïsme dans ses programmes et pratiques :

  • Am Israël : un peuple et son histoire ;
  • Torat Israël : un enseignement révélé (les Dix Paroles) ;
  • Eretz Israël : une terre.

Le scoutisme est le projet éducatif qui permet de dépasser la proposition d’éducation juive en l’ouvrant aux autres et au monde.


Les EEIF ont fait le choix d'une éducation juive ouverte, respectueuse du choix individuel de chacun de ses membres. Cela permet à des jeunes issus d'horizons religieux différents ou non pratiquants de trouver leur place dans le mouvement pour y découvrir la pluralité et l’unité du judaïsme.

Dans un monde juif profondément divisé, les familles font confiance aux EEIF pour faire vivre à leurs enfants l’unité du message sinaïtique des Dix Paroles. Une fois adulte, chacun fait ses choix de vie.

Les EEIF sont indépendants des institutions religieuses et communautaires. Le recrutement et les implantations se font principalement dans les communautés juives.

"Minimum commun"

Depuis les années 1930, un “minimum commun” de pratiques juives est mis en oeuvre dans les unités : office du matin, respect des prescriptions alimentaires (cacheroute), respect du Chabbat et des fêtes.

Ce “minimum commun” permet à des jeunes Juifs de familles pratiquantes ou non de vivre ensemble. C’est cette “mixité sociale” qui fait le succès du projet éducatif EEIF depuis sa création.

Important : ce “minimum commun” de pratiques est mis en oeuvre par tous les animateurs d’unités, qu’ils soient ou non pratiquants. Les choix de la communauté scoute priment sur les choix individuels.

Les EEIF éditent leur propre livre de prières, le "sidour EEIF".


Histoire


Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Chronologie des éclaireuses et éclaireurs israélites de France


Les Éclaireurs Israélites de France (EIF) ont été fondés en 1923 sur une idée du Grand Rabbin Maurice Liber qui déclara en 1922 lors d’un congrès international :

« Les jeunes gens israélites doivent pratiquer le scoutisme [...] Le but et l’idéal sont les mêmes que ceux des organisations scoutistes qui veulent donner à la jeunesse une bonne santé physique et morale. »

Grand Rabbin Maurice Liber, Congrès international, 1922[2].
Castor et chef Fleg au jamboree de la Paix (Moisson, 1947)

Le fondateur effectif est Robert Gamzon, créateur de la première patrouille en 1923 à Versailles. Edmond Fleg, puis Léo Cohn apportèrent chacun une contribution décisive à ce qui allait devenir le premier mouvement de jeunesse juive en France. Répondant aux aspirations de la jeunesse juive, ils connaissent une rapide extension dans l’Est de la France, puis dans le Sud et en Afrique du Nord, accueillant filles et garçons de toutes origines et de tous milieux.

Quand la Seconde Guerre Mondiale éclate, les chefs EI sous la direction de leur fondateur, se sont mobilisés pour faire face au danger nazi. Ils ont d’abord sauvé des enfants en les cachant dans des maisons, puis ont rejoint la Résistance pour lutter contre l’ennemi.

Cet engagement a servi, sert et servira encore d’exemple à tous les membres des EEIF, “Bâtisseurs d’identités depuis 1923”.

Les Éclaireurs israélites de France deviennent les Éclaireurs & éclaireurs israélites de France (EEIF) lors du Conseil national de Port-Mort en 1969.

Les EEIF en quelques chiffres :

  • 1 Mouvement de jeunesse et d'éducation populaire reconnu d'utilité publique
  • 4 000 membres actifs et un réseau important d'anciens
  • 800 animatrices et animateurs bénévoles âgés de 17 à 25 ans
  • 55 groupes locaux sur l’ensemble du territoire national
  • 60 camps d'hiver et d'été organisés chaque année en France et à l'étranger (Israël, Pérou, Madagascar, Canada, Europe de l'Est...)
  • 500 cadres en stages de formation chaque année
  • 25 ans d'expérience dans la formation BAFA, BAFD
  • 12 000 publications distribuées par an aux enfants et aux animateurs


Les EEIF sont :

fin de jeu !
  • une association loi 1901 reconnue d'utilité publique
  • membres fondateurs du Scoutisme Français
  • membres de l'OMMS (Organisation Mondiale du Mouvement Scout)
  • membres de l'AMGE (Association Mondiale des Guides et Éclaireuses)
  • membres du FSJU (Fonds Social Juif Unifié)
  • adhérents au CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France)

Tranches d'âge

remise du foulard


Les EEIF sont répartis en quatre branches mixtes :

Après le départ routier (vers 25 ans), on rejoint les aînés.



Lien interne

Liens externes


EIF histoire.gif

Bibliographie

  • "Scouts, Juifs et Français : l'histoire des E.I. de 1923 aux années 80 ", par Alain MICHEL (Éditions Elkana, Jérusalem - ISBN 965-90579-0-3)
  • Regards initiatiques sur le mouvement des EEIF: contribution à une sociologie du scoutisme, David Ouanounou, Paris, 1995.

Notes et références


  1. 1,0 et 1,1 Site officiel des EEIF
  2. Maurice Liber cité par Lucien Lazare, E.I.F : Les débuts du mouvement, Le Monde Juif, Revue d’Histoire de la Shoah, n° 161, op. cit. p 15.


Éclaireuses et éclaireurs israélites de France Cet article fait partie de la série
Éclaireuses et éclaireurs israélites de France
Éclaireuses et éclaireurs israélites de France
Président : Jérémie Haddad
Commissaire général : Karen Allali
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : Bâtisseurs (8/12 ans)Éclaireuses et éclaireurs (12/15 ans)Perspectives (15/17 ans)Compagnons (+18 ans)Aînés (... jusqu'à 120 ans !)
Organes : {{{organes}}}
Évènements : {{{évènements}}}
Centres : La Chapelle-en-ServalViarose
Publications :
Histoire : ChronologieDistinction
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsCommissaires GénérauxAutres personnalités...
Lois, promesses et engagementProgressions des branchesUniformeProjet éducatif


Mouvements scouts Les mouvements de scoutisme en France Drapeau français
Mouvements agréés par l'État :
Le scoutisme français :
Éclaireuses et éclaireurs de FranceÉclaireuses et éclaireurs unionistes de FranceScouts et guides de FranceÉclaireuses et éclaireurs israélites de FranceScouts musulmans de FranceÉclaireurs de la nature

Conférence française de scoutisme :
Éclaireurs neutres de France (Adhérents : Riaumont · Europa · St Louis) • Fédération des éclaireuses et éclaireursAssociation des guides et scouts d'Europe

Indépendant : Scouts unitaires de France

Mouvements non agréés par l'État :
Catholiques : Scouts de DoranScouts Godefroy de BouillonFédération ordre scoutScouts de ClusesScouts Saint BenoîtÉcuyers de St MichelScoutisme pour tous

Protestants : Éclaireurs évangéliques de FrancePorteurs de FlambeauxFlambeaux et Claires FlammesJeunesse AdventisteRoyal rangers

Autres : Éclaireurs neutres européensRandscouts

Autres petits mouvementsgroupes indépendants