The ScoutWiki Network server was upgraded on June 3rd, 2020. We're currently seeing some problems with long page loads on certain pages (for example Recent changes on large wikies). Sorry for the inconvenience!

Montjoie (bateau)

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Montjoie Disambig.svg



La Montjoie fut le premier bateau-école des Scouts de France, acheté en 1934. Ancien homardier gréé en cotre de 11 mètres, elle arborait une livrée verte à bande jaune (en rappel des couleurs de l'étendard). Sa gestion était assurée sur place par le commissaire d'île de France, Charles Champetier de Ribes-Christofle, qui disposait d'une maison de famille près du mouillage de Noirmoutier.

La Montjoie II

Louis-Marie Renaud, co-auteur du manuel Embarque, garçons, fut l'un des premiers patrons du navire-école. Pierre Grimaud en sera lui aussi le Patron. Il en décrit les activités dans une article de la revue Le Chef. La Montjoie avait Noirmoutier pour port d'attache. Elle mouillait juste en face de l'Anse rouge, devant le Bois de la Chaise. Elle mouillait aussi soit à Quimper, soit à la Trinité. On avait coutume d'embarquer des équipages de six scouts et de deux ou trois chefs. Si le nombre des candidats était trop important, ceux-ci se relayaient par bordées, tantôt à terre, tantôt à bord. D'autres embarcations étaient aussi utilisées dans ce cas. La Montjoie fut détruite sur la vasière de Kernevel, à Lorient, lors de la construction de la base de sous-marins allemands en 1940.

Dans la Mémoire du Scoutisme, Louis Fontaine rapporte que La Montjoie fut financée grâce aux droits d'auteur du manuel Embarque, garçons paru en 1937. Cela est sujet à caution car les dates semblent discordantes et que ce carnet inclut le chant du navire-école La Montjoie.

La Montjoie II fut acquise en 1949 à l'initiative de Pierre-Yves Labbe. Il s'agissait cette fois d'un ancien langoustier de 16 mètres originaire de Camaret. Elle fut basée à Brest sous l'autorité de Jean Quéfféléant et de son frère Louis et participa au rallye Raider de Combrit du 17 au 27 juillet 1951. Victime en décembre 1957, au cours d'un coup de vent, d'une voie d'eau au mouillage du fait d'un choc avec son coffre d'amarrage, elle fut renflouée, réparée et vendue à un particulier. Quand on parle de La Montjoie, c'est le plus souvent à La Montjoie II que l'on pense dont le nom initial était Fleur de Lys. Pour les reconnaitre, Fleur de Lys est bleu à bandes blanche, et Montjoie II est bleu à bande jaune, et était surnommé "butagaz" par les scouts marins. Il en existe un modèle réduit naviguant.

La Montjoie III était déjà en service alors que La Montjoie II naviguait encore. Acquise en 1956, il s'agissait d'un cotre mieux adapté aux exigences des routiers marins. Elle était administrée par les Lyonnais. Elle sera vendue quelques années plus tard, faute de moyens.

Voir aussi

références


Cet article peut aider à préparer certains badges.