Marc Lallier

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Marc Lallier
Marc Lallier
Aumônier général GDF
3 décembre 1906 · 11 janvier 1988

Spirituel

Spirituel.

Personnalité guides de France

Guides de France.

Personnalité française

France.

Monseigneur Marc-Armand Lallier a été le premier évêque français issu du scoutisme, et l'aumônier général des Guides de France.

Entré chez les Scouts de France, à la 1re Paris, dès 1920 (vers 14 ans), il est ensuite, dans les années 1920, scout à la 5e Paris (« Saint Louis », brun plain, dont Pierre Delsuc est chef de troupe en 1925-1929). Il fonde l'une des premières meutes du mouvement, puis la troupe et le clan 22e Paris (« Louis de Poissy », rouille ou grenat plain) en 1924[1]. Il écrit qu'il a prononcé sa promesse scoute la même année.


Il participe au 5e cours de Chamarande en 1924 dirigé par le père Sevin (assisté de Paul Coze, Marcel Lesaffre et Michel Blanchon), en compagnie d'une vingtaine de chefs dont Marcel Forestier, futur aumônier général des SDF. Lors du grand rassemblement national des Petits Loups du 2 au 12 août 1926, qui regroupe environ 300 louveteaux, le « chef Lallier » est complimenté nommément par le père Sevin avec la cheftaine Chabrol. Il resta par la suite très lié au Père Sevin qu'il suivit à Rome en pèlerinage et qu'il assista ensuite à Chamarande pour les sessions d'aumôniers. Il en est ainsi, en 1927, au 11e cours, avec Jean Droit (Loup Bavard des Éclaireurs de France) spécialiste du travail forestier[2], et en 1929, année où il est postulant à l’ordre scout du père Sevin[3].

« C'est devant le « Vieux Loup », et préparé par lui, que j'ai fait ma promesse ; c'est le Père Sevin qui, m'appelant près de lui à Chamarande, m'a révélé « la noble fonction de chef », les servitudes qu'elle impose et les joies spirituelles qu'elle procure. »

Préface du livre de l'abbé Despont, Pionniers du scoutisme, éditions France-Empire, 1964

Il quitte la meute de la 22e Paris en 1927 pour entrer au séminaire. Il fut ordonné prêtre le 29 juin 1932 en compagnie de Pierre Ramondot et de 6 autres scouts, poursuivant des activités dans le scoutisme comme aumônier de Chamarande jusqu'en 1940,

En 1937, c'est au coté de Mgr Courbe qu'il crée l'aumônerie des Guides France et la fonction d’aumônier général, qu'il occupera jusqu'en 1942[4].

Devenu évêque de Nancy en 1949, il est salué par la presse scoute SDF comme le premier évêque issu du mouvement. Il devient ensuite archevêque de Marseille (1956-1966) et archevêque de Besançon (1966-1980).

De fait, Mgr Lallier restait très proche du scoutisme et, au sein de la commission de la jeunesse à la commission épiscopale permanente, il passait pour être l'évêque "protecteur" du mouvement. Il est favorable aux nouvelles orientations des SDF et défendra la séparation Pionniers / Rangers.

Dans la revue "Le Chef", en mars 1964, Marc Lallier, président de la commission épiscopale de la jeunesse, présentait comme source de bienfaits, la nomination du Chanoine Perrot, déjà aumônier général des GDF, au même poste près des SDF. La même année, relancé par les quatre DCC (Pierre Delsuc, Pierre de Montjamont, Henry Dhavernas et Michel Menu) pour qu'il intervienne afin d'atténuer les changements radicaux en cours, il resta sourd, comme du reste les autres évêques issus du scoutisme, à l'exception de Mgr Rupp.

Monseigneur Lallier démissionne le 6 mars 1980, à l’âge de 73 ans et se retire. En 1984, il célèbre encore une messe à Thorey en mémoire du maréchal Lyautey. Il meurt à Paris le 11 janvier 1988 et est enterré dans la crypte de la cathédrale Saint-Jean de Besançon.

Liens et sources

Voir aussi

Sources


Notes et références



Précédé par Marc Lallier Suivi par
Stanislas Courbe
GdF.svg

Aumônier général des Guides de France
de 1937 à 1942.

René Barbier de la Serre