Mât de meute

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Deux mâts de meute.

Le mât de meute, mât d'honneur ou parfois mât-totem, est un piquet portant à son sommet une tête de loup ou un loup représenté en entier dans n'importe quelle position, utilisé dans le louvetisme pour représenter la meute. C'est l'équivalent de l'étendard pour les scouts.

Le but du mât de meute est de stimuler l'activité des Louveteaux, de les encourager à progresser, tout en représentant la Meute et ses qualités aux yeux des personnes extérieures.

Baden-Powell écrit à son sujet, dans le livre des louveteaux :

Le but du mât-totem est d'encourager les garçons à se rendre capables en enregistrant les brevets qu'ils ont gagnés, en montrant au premier coup d'œil la valeur d'une meute, en stimulant les autres meutes et en encourageant chaque individu à travailler pour sa part à l'honneur de la meute.[1]
Trois sizeniers unionistes avec leurs mâts de meute, dans les années 1950. ©EEUdF

Toute Meute doit posséder un mât de meute. Cependant, son usage est tombé en désuétude dans certains mouvements. Seules certaines meutes l'utilisent encore ici et là dans ces mouvements. On peut aussi noter que d'autres mouvements, comme les EEIF, ont adapté la tradition du mât de meute à leur programme de branche ne reprenant pas le cadre symbolique du livre de la jungle.

On peut noter que le mât de meute est très pratique pour ne pas perdre des louveteaux dans une foule ou un rallye, il est alors tenu par une cheftaine.

Réalisation du mât de meute

au catalogue La Hutte de 1934 et 1938
D'après l'ancien cérémonial des Scouts de France, le loup ou la tête de loup peuvent être découpés dans du métal ou du bois, sculptés dans la masse, en peau ... On y trouve aussi souvent la figure du loup de Gubbio tendant la patte à St François. Le bâton doit mesurer un mètre cinquante de haut et de 3 à 3,5 cm de diamètre, portant une extrémité durcie au feu mais non ferrée (afin d'éviter de blesser les enfants s'ils jouent avec).[2]

L'idée principale qui doit présider à la réalisation du mât de Meute est la solidité. En effet, un mât de Meute est fait pour être porté par les loups au cours de leurs activités, il doit donc être prévu pour supporter la dure vie que cela impliquera pour lui ! Notamment, la fixation du loup au mat doit être suffisamment solide pour ne pas casser si le mât tombe par terre. Il est donc recommandé d'éviter les petites vis ... Si le loup est assez épais, de la colle et de grosses chevilles sont une très bonne solution. La meilleure reste néanmoins de rendre le loup et le bâton solidaires, par exemple en faisant une mortaise dans le loup et en y plantant le bâton, ou une encoche dans le bâton et en y enserrant le loup.

L'une des méthodes les plus répandues aujourd'hui pour fabriquer un mât de Meute consiste à découper la forme du loup dans une planche de contreplaqué. Pour obtenir du volume, on peut découper le corps du loup dans une planche, et les pattes dans une autre.

Décoration du mât de meute

Dessin d'un mat de meute

La décoration du mât de meute sert à représenter les évènements de la vie de celle-ci.

Baden-Powell donne deux règles :

  • Chaque fois qu'un Louveteau a gagné un badge, le Chef de Meute attache un ruban au mât, sous le loup. Le ruban doit être de la couleur du badge gagné. On peut également ajouter des rubans pour les concours, les jeux remportés par la meute, ou tout autre de ses exploits. Dans les meutes débutantes, on peut aussi utiliser des rubans pour les étoiles gagnées par les louveteaux.
  • Il est aussi possible de planter dans le mât un clou doré à chaque fois qu'un garçon entre à la Meute, ou à chaque promesse prononcée par un loup de la Meute.

Cependant, dans certains mouvements ou certaines unités, le mode de fonctionnement est différent de celui indiqué par BP ; on utilise alors un ruban (ou flot) par louveteau de la Meute (de la couleur de la sizaine du loup), sur lequel on écrit ou on brode des symboles lors des étapes importantes de sa progression : son entrée à la Meute, sa promesse, sa première puis sa deuxième étoile, ses badges.
Au final, l'important est que le mât de Meute ressemble à la Meute, et qu'il plaise aux loups qui la composent. Il est donc tout à fait possible d'utiliser diverses coutumes spécifiques à chaque Meute, autour de cet objet pédagogique omnivalent : définir qui a le droit de le porter ou non, le baptiser ... Tant qu'il symbolise sa Meute, il n'y a pas vraiment de règle universellement établie.


Notes


Notes et références


  1. Le Livre des Louveteaux, 2° partie, chapitre II. Delachaux & Niestlé, Paris, 1988, page 149.
  2. Cérémonial des Scouts de France, Éditions Scouts de France, Lyon, 1945, p. 147.