Welcome to the ScoutWiki Network

Trackers

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Le blason des trackers de la 1ère Pithiviers - proposition pour tous les trackers

Comme le rappelait Michel Menu, les scouts n’échappent pas à l’usure du temps. Le jeu tracker, comme le faisait les raiders-scouts, actualise et dynamise les entraînements et leurs conditions d’application afin d’être toujours prêts à servir et sauver.

Le système tracker est un grand jeu vécu avant tout en patrouille. Il se vit sur un an et peut se prolonger autant que les patrouilles le désirent. Le grand jeu tracker n’est pas une correction du scoutisme, la pédagogie reste la même. C’est simplement un grand jeu qui propose des spécificités aux patrouilles qui le vivent.

Il est conçu pour des unités de garçons de 12 à 17 ans, c'est à dire les troupes vivant le scoutisme unitaire (AGSE, SUF).

En résumé : les trackers ne sont pas une spécialisation comme il existent les scouts marins ou les scouts de montagne ; c'est plutôt une qualification comme les patrouilles "cimes" ou les anciennes troupes "raiders" de Michel Menu.

Une troupe dont toutes les patrouilles s'engagent à être tracker est qualifiée de troupe tracker ; c'est généralement le cas.

Avertissement : Le grand jeu tracker n'est pas un jeu officiel de l'Association des Guides et Scouts d'Europe, il reste une proposition adaptable à tout un chacun. Ainsi, il est présenté ci-dessous dans ses grands principes, mais les applications peuvent différer d'une troupe à l'autre, c'est le cas par exemple entre Meudon et Pithiviers.

Principe

La patrouille qui désire être qualifiée Tracker s'engage en début d'année à un certain nombre de points (les engagements trackers). A partir de ce moment, elle peut porter l'écusson des trackers. S'il s'avère qu'elle ne peut plus suivre ses engagements, la cour d'honneur peut décider de retirer l'insigne, et donc la qualification tracker à la patrouille.

La qualification tracker est remise en cause chaque année.

Symbole, devise et cri

Symbole tracker.gif

Le symbole

Le symbole des trackers est un lion tenant une épée. Il représente la force et le courage, tout en combattant pour la justice et le service des plus petits.

La devise

La devise est :

"Toujours prêts à servir et sauver"

Le cri

Le cri des trackers est :

"Trackers... Plus haut ! plus fort ! plus loin !"

Histoire

L'idée est venue d'un constat :

  • Nous sommes entrés dans le 3ème millénaire, les technologies évoluent et progressent mais pourtant, c’est un constat, il y a toujours autant de détresse autour de nous. Les catastrophes naturelles, la pauvreté, le handicap, les différences sociales sont là pour nous remettre en question, mais…
    Ma patrouille et ma troupe sont-elles prêtes à réagir à une alerte surprise pour se porter avec efficacité au secours de notre prochain ?
  • Les postes d’actions ont été créé pour responsabiliser et faire fonctionner les patrouilles afin que celles-ci soient formées en continu et avec qualité, qu’elles aient des compétences réelles dans des domaines variés pour vivre un scoutisme vrai et fort en aventure, mais…
    Ma patrouille fait-elle réellement fonctionner les postes d’action en tenant compte des nouvelles techniques comme la communication informatique ?
  • « Le scout est l’ami de tous… » La loi scoute nous le rappelle car le scoutisme a été créé pour tous avec la réelle volonté de proposer un idéal aux garçons qui ont entre 12 et 16 ans mais parfois la mondanité s’est imposée et fait la loi sur des unités éclaireurs…
    Sommes-nous prêts à découvrir les autres ? Sommes-nous prêts à les accueillir ?
    Dans ce cas, qu’apportons-nous aux autres ? Notre devise « toujours prêts » a-t-elle encore du sens ? Car il est facile d’être prêt dans des circonstances aisées mais ma patrouille est-elle prête à vivre une aventure vraie d’accueil et de mission ?

Les patrouilles trackers, héritières des raiders-scouts, vont permettre à ta patrouille d’aller jusqu’au bout de l’engagement scout qui est de servir et sauver son prochain en toute circonstance. C’est l’engagement de ta promesse.

La création des trackers

Extrait du site http://premieremeudon.free.fr

Le 12 septembre 1995 se tenait à Montereau la Cour d’Honneur de rentrée de la troupe nautique 1re Montereau. La troupe de Montereau était composée de deux patrouilles et en ouvrait une troisième ; elle accueillait une nouvelle Maîtrise. La troupe de Montereau vivait un scoutisme convenable mais au ralenti depuis deux ans, et s’apprêtaient à continuer sur cette voie pas trop compliquée que de nombreuses autres troupes, dont celle de Meudon, empruntaient souvent, en pire. Le prototype d’une « bonne petite troupe » qui revenait d’un camp d’été en Dordogne "sympathique mais pas transcendant". La situation était posée.

La Cour d’Honneur s’apprêtait donc à faire repartir la troupe sur ces bases. La conversation tournait autour des souvenirs de camp plutôt que de l’avenir de la troupe, devant une maîtrise et un aumônier dubitatifs. La suite est un peu plus compliquée : d’après Christophe de Vigneral, « le débat commençait à s’essouffler lorsque sans que nous sachions comment, nous nous sommes retrouvés à faire le point sur l’utilité de notre scoutisme. » Ceux qui connaissent le chef de troupe de l’époque et qui ont déjà vécu des CdH comprendront peut-être ! Cette CdH de rentrée anodine comme il y en a 200 en France a alors posé une question qui s’adressaient autant à eux qu’elle s’adresse à présent à tous les scouts : A part à nous mêmes, à qui notre scoutisme a-t-il servi ?

Le lancement

A quoi sert aujourd’hui notre scoutisme ? Qu’attendons-nous pour rendre notre service efficace, pour faire de l’activité mi-sportive mi-éducative à laquelle nous assistons, un engagement de service auquel nous participons, aussi profitable à nous qu’aux autres ? La Cour d’Honneur de Montereau décide de changer de scoutisme ou plutôt de le vivre à fond ; les idées fusaient pour rendre ce scoutisme vivant, utile et vrai : chaîne d’alerte, blasons, activités originales et en mouvement, formations et interventions... L’idée était née. La semaine suivante, la CdH décida que ce mode de fonctionnement actif et en mouvement constant s’appelleraient "Tracker" : traqueur ou pisteur. Le nom était trouvé.

Le 12 septembre 1995, la CdH de la troupe 1re Montereau créa le scoutisme Tracker.

Comment réagir?

  • En modifiant nos postes d’action, en les adaptant au nombre de scouts de la patrouille.
  • En recherchant de vraies formations auprès des professionnels.
  • En tenant compte des nouvelles techniques.
  • En développant le sens de l’accueil et de la mission dans la patrouille.

Il ne s’agit pas pour autant d’abandonner nos anciennes techniques mais de les mettre en valeur en les actualisant. Ainsi une patrouille tracker vivra son scoutisme avant tout en patrouille et dans la nature, lieu d’entraînement parfait.

Pour répondre à ces impératifs, les patrouilles trackers doivent s’engager sur un certain nombre de points, ce sont les engagements des patrouilles trackers.

Engagements des patrouilles trackers

Voici les engagements auxquels s'engagent les patrouilles trackers de la première Pithiviers - ces engagements peuvent être adaptés par la CDH en fonction des circonstances, mais il faut cependant faire attention à garder le même niveau :

  1. Tous les scouts de la patrouille connaissent la loi scoute par cœur.
    Car c’est la règle du jeu scout et que, sans la connaître, on ne peut espérer vivre en bon scout au jour le jour.
  2. La patrouille se lance dans un défi cimes.
    Car elle ne se contente pas de ce qu’elle a fait. Le défi cimes sera l’occasion de progresser en technique et en mission. Il assure également la progression technique personnelle de chaque garçon de la patrouille.
  3. Avoir des bases de patrouilles opérationnelles et accueillantes pour être au service des autres et pour vivre l’aventure scoute.
    La base de patrouille a bien ces deux rôles qui sont : la base opérationnelle pour être efficace dans l’aventure scoute et la base accueillante qui est l’endroit privilégié des réunions de patrouille, où tous les garçons se sentent comme chez eux, disposés à ouvrir leur porte.
  4. Faire découvrir le scoutisme et recruter.
    Pour répondre à cet engagement, la patrouille devra viser 50% de badge mission à la fin de l’année et un projet mission, tourné vers les autres qui pourra être réalisé dans le cadre du défi cimes.
  5. Pouvoir répondre en un très court laps de temps à une alerte donnée (Connaître les différents niveaux d’alerte, circuit d’alerte maîtrisé, avoir toujours son sac raider bouclé).
  6. Les garçons font de la progression scoute une priorité personnelle.
  7. Trouver au moins un service à rendre en patrouille par trimestre.

Voici les engagements proposés par la première Meudon

  1. Loi scoute connue par tous les scouts de la patrouille.
  2. Avoir des patrouilles opérationnelles pour être au service des autres (bases de pat opérationnelles, techniques modernisées et maîtrisées par les PA, entraînements + actions concrètes)
  3. Faire découvrir le scoutisme et recruter (mise en place du badge mission )
  4. Donner un sens à notre dimension européenne (en jumelant nos patrouilles avec d’autres patrouilles en Europe)

Les trackers en France

Actuellement, les troupes 1ère et 3ème Meudon, la troupe 1ère Pithiviers et la troupe 11ème Paris sont unités Trackers. La troupe 3ème Lorient fut troupe tracker en 2005-2006.

Le style tracker

Les alertes trackers

Toutes les chaînes, sans exception, se passent par téléphone. C’est le moyen le plus efficace et le plus rapide. On pourra cependant confirmer la chaîne via Internet, par mail.

La chaîne classique destinée à faire passer des informations sur les lieux, dates… des activités fonctionne comme dans n’importe quelle patrouille :

CP à 6ème à 5ème à … à SP à CP

Lorsqu’un patrouillard est absent, on passe au suivant et on le rappelle plus tard mais en aucun cas on ne bloque la chaîne !

Les trackers ont en plus trois chaînes d’alerte de degrés différents en fonction des évènements et de l’urgence de la situation. Ces degrés sont déterminés par le sauveteur et permettent de réagir de manière adéquate.

  • Degré 1 : Il n’y a pas d’urgence. On fait passer toutes les informations dans la chaîne et chaque scout prend le temps de s’équiper avant d’arriver en uniforme au lieu et à l’heure du rendez-vous.
  • Degré 2 : Il faut faire assez vite. On ne donne pas toutes les infos. Chaque scout arrive le plus vite possible en uniforme à la base de patrouille et s’équipera en écoutant les consignes.
  • Degré 3 : Il y a urgence. Les scouts arrivent le plus vite possible en civil si nécessaire à la base de patrouille.

Dans tous les cas, dès qu’il y a chaîne d’alerte les scouts se munissent de leur sac tracker avant de partir.

Le sac tracker

Scout marche.jpg

Avoir différents degrés d’alerte et des chaînes qui passent rapidement est indispensable pour prétendre réellement être prêt mais cela ne suffit pas.

Si chaque scout après avoir reçu la chaîne met plus d’une heure à récupérer les affaires dont il a besoin (lampe torche au fond du panier à linge, gamelles sous les chaussettes…), tout le temps qui avait été gagné est automatiquement reperdu.

C’est pourquoi dans les patrouilles trackers, chaque scout a un petit sac constamment prêt et dans lequel il met tout ce dont il a besoin pour tenir une journée. En cas d’alerte, il n’a plus qu’à le prendre et à se rendre au lieu de rendez-vous.

Contenu du sac Tracker :

  • 1 lampe de poche
  • des gamelles
  • 1 carte IGN du secteur de patrouille
  • 1 couteau
  • des vêtements de pluie
  • l’uniforme
  • papier, crayon
  • de quoi faire du feu
  • une couverture

Les bases trackers

On entend par base le local de patrouille.

Il n’y a pas de règles définies pour les plans d’une base ou d’un local de patrouille tracker. Chacun la mettra en place en fonction des moyens du bord (taille de la pièce, localisation…) mais la base doit respecter deux critères :

1- avoir de l’allure et être accueillante pour que les nouveaux s’y sentent bien

2- être fonctionnelle pour qu’une fois dedans tous les PA puissent rentrer immédiatement en action

Voici un exemple de ce qui a déjà été réalisé. A vous ensuite de l’adapter à votre patrouille.

La patrouille du Couguar a installé sa base dans une pièce rectangulaire. Les travaux ont été réalisés sous la direction du pionnier avec l’aide du maçon et du menuisier, instructeurs pour ce PA. On trouve au centre de la pièce une table de travail et tout autour un coin par PA :

  • Emplacement du pionnier : tous les outils bien entretenus et protégés sont accrochés au mur sur un panneau au-dessus de l’établi. Les lassos sont pendus aux poutres. Les règles d’utilisation et d’entretien sont affichées sous chaque outil.
  • Emplacement du transmetteur : On y trouve la CB reliée à une antenne fixée sur le mur extérieur, le cahier de transmission de la pat, le carnet de codes secrets. Au mur sont affichées les règles de transmission, l’alphabet international…
  • Emplacement du topographe : une petite table de travail sur laquelle sont rangées toutes les cartes de pat. Au mur une carte départementale où sont indiqués tous les lieux de camp, les boussoles de pat, rapporteurs…
  • Emplacement du trappeur : on y trouve tout son matériel (plâtre pour les empreintes, jumelles, fil à piège…). Au mur l’herbier de pat qu’il a constitué et dont il se sert pour former les autres PA. Sous chaque feuille d’arbre ou plante, l’utilisation qui peut en être faite. On peut aussi y trouver la collection d’empreintes de la pat…
  • Emplacement du liturgiste : le coin prière de la patrouille. On y trouve une belle icône, une croix ou une vierge. Quelques livres y sont également présents : une Bible ou les 4 évangiles, livres de prières, etc.

Et ainsi de suite pour tous les postes d’action. A vous maintenant d’imaginer votre base avec l’aide de vos instructeurs.

Le badge mission

Ce badge est une priorité pour les patrouilles trackers. Il répond à la volonté d’accueillir les autres et de faire découvrir le scoutisme au plus grand nombre.

Pour le porter il n’est pas nécessaire d’avoir sa seconde classe ni même d’avoir prononcé sa promesse…

Non, pour le recevoir, il n’y a qu’une condition : faire découvrir le scoutisme à quelqu’un de manière durable.

Ce badge se porte sur la manche comme les autres et est valable 1 an. Si au bout de cette période personne n’a découvert le scoutisme grâce au porteur de ce badge, il doit le retirer jusqu’à ce qu’il fasse la preuve de le mériter à nouveau.

La prière des trackers

La prière des trackers est un chant calme que l'on peut prendre en fin de veillée... Il a été composé par Thomas Fauré et Alexis Morin, membres des maîtrises de Pithiviers et Lorient en 2006.

seuls les deux premiers couplets ont été retenus pour la version officielle.

Chaque troupe tracker est invitée à ajouter des couplets à cette prière.

Refrain :

Mon Dieu, qu’il pleuve ou qu’il vente,
Aide nous à monter plus haut, plus fort, plus loin
Pour toujours être prêt
A servir et sauver
Ceux qui en ont besoin

1.

A genoux, devant Toi,
Nous Te confions, Seigneur
Nos patrouilles et nos gars
Que nous soyons meilleurs

2.

Le soir à la veillée
Nous réchauffons nos cœurs
Demain nous serons prêts
A Te servir Seigneur

3.

Apprends-nous, s'il-Te-plait,
D'être prêt à toutes heures,
De répondre à l'honneur
D'êtres Tes serviteurs.

<mp3>Priere_tracker.mp3</mp3>

Chant : chez les scouts trackers

Chant entraînant repris d'un ancien chant scout intitulé : Chant du navire-école La Montjoie.

Paroles : Thomas Fauré.

1.

Chez les scouts tracker à toute heure
Tu trouveras d’la joie –a
Tu vivras partout mon p’tit gars
De notre belle loi-a
Dans les raids à pied
T’apprendras l’métier
Si tu n’es pas une oie-a
Toujours plus haut, et tout de go !
Ad Mariam Europa-a !

2.

Chez les scouts tracker à toute heure
T’auras des camarades
Qui n’s’ront pas seulement mon enfant
Des compagnons d’parade
Ensemble vous peinerez
Donnant dans l’fourré
Des coups à rendre Malade
Toujours plus haut, et tout de go !
Nous ne sommes pas maussades !

3.

Chez les scouts tracker à toute heure
Tu seras fier d’être un scout(e)
Et tu apprendras mon p’tit gars
A préparer ta route
Pour aller tout droit
Servir dans la joie
Les gens dans la déroute
Toujours plus haut, et tout de go !
Allons en avant toute !

4.

Chez les scouts tracker à toute heure
Fusses-tu haut comme trois pommes
Tu f’ras des progrès éclaireur
Pour devenir un homme
Et tu t’engageras
A la cour d’honneur
Pour devenir raider
Toujours plus haut, et tout de go !

Nous sommes pleins d’ardeur !

Sources

Nota bene: Cet article est principalement issu des sites de la 1e Pithiviers et de la 1e Meudon, toutes deux troupes de l'AGSE.