La loi scoute (Réginald Héret)

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Loi scoute (homonymie) Disambig.svg


La loi Scoute
Loi-Scoute-Heret.jpg
Pedago.png
Ouvrage pédagogique
Sous-titre : Commentaire d'après St Thomas d'Aquin
Auteur RP Réginald Héret O.P.
Éditeur Spes
Date de parution 1923
Nombre de pages 97

Premier ouvrage traitant la loi scoute du scoutisme catholique français dans les détails. Le Père Réginald Héret, dominicain, était un des premiers aumôniers scouts (au Havre), et membre du Comité directeur des Scouts de France.

Il commente chacun des dix articles avec les vertus morales, à la lumière des textes de Saint Thomas d'Aquin.

Cette petite brochure était destinée aux aumôniers qui découvraient le scoutisme et aux chefs. Plusieurs fois réédité (parfois même en édition privée), ce commentaire reste une référence pour les chefs et aumôniers des mouvements catholiques du scoutisme traditionnel. On peut encore le trouver aux éditions du Barroux et en ligne sur Salve-regina.com. Un commentaire plus adapté à l'âge scout en a été présenté dans le Livre de Vison.


Table des matières

La Bénédiction du Pape aux Scouts de France
Préface de Mgr l'Archevêque de Rouen
Lettre de M, le chanoine Cornette, aumônier général
Les trois principes
la Loi.


Ce que nous sommes commande ce que nous devons devenir. - La Promesse, orientation définitive du Scout vers le Bien. - But de la Loi : l'amener à la vertu, c'est-à-dire à accomplir le Bien de lui-même, librement, avec bonheur. - Place de la Loi scoute dans la psychologie catholique. – Les vertus qu’elle requiert sont authentiquement catholiques. Pourquoi ce commentaire ?

  • Sur la Loi, dans St Thomas d'Aquin, voir :

Pourquoi une loi ? +I-II 95,1 / Pas la même loi pour tous I-II 93,3 dans les cœurs +I-II 106,1 / Deliberare de seipso I-II 94,6 mène à la vertu +I-II 96,2-3 ad.2 / Amour du Bien SCG 3,116-128 qui seul aime la vertu "De Beatitudine IV"


art. 1er. - Le Scout met son honneur à mériter confiance, Ce qu’est l’honneur : le culte de notre vraie valeur d’hommes. – Indépendance, vis-à-vis des hommes, dépendance vis-à-vis de Dieu seul. - C’est la belle vie. – Elle est rare et provoque l’admiration, la confiance. – Véracité et intégrité.

  • l'Honneur : Conception de l'honneur II-II 145 / Intégrité rectitude de l'âme "De Veritate, q.28 a.1" + QDV 28,1 / Honneur, intérêt, plaisir I 5,6 / La ruse signe d'une âme vile II-II 55,8 ad.2 / "Magis curat veritatem quam opinionem" II-II 132, 2 ad.1 / Véracité dette d'honneur II-II 109,3


art. 2. - Le Scout est loyal à son pays, ses parents, ses chefs et ses subordonnés. A Dieu, l'adoration ; à nos parents, la piété, révérence, reconnaissance, obéissance ; à nos chefs, loyauté : ils sont nos éducateurs, étant plus avancés. – Désintéressement du chef : son rôle est l’activité, sa vertu, la prudence.

  • la Justice : Piété filiale et patriotique II-II 101 / Devoir envers les chefs II-II 102 / Rôle du chef II-II 104,1 / Tel chef, tels scouts 33,2 ad.4 / Perfection - Reproduction I 5,4 / Qualités du Chef (cf. Abbé Richaud, le Chef mai 1922) III 8,1


art. 3 - Le Scout est fait pour servir et sauver son prochain. A l’image du Christ. – Être prêt même à sacrifier sa vie. – Disposition habituelle que cela suppose. – Servir d’abord nos proches du meilleur de notre cœur. – Pourquoi nos badges. - Sauver du mal, de tout mal.

  • la Bienfaisance : Servir et Sauver II-II 31 / Comment servir II-II 32 / Correction fraternelle II-II 33 / Toujours prêt II-II 152,3 ad.2


art. 4 . - Le Scout est l’ami de tous et le frère de tout autre Scout. Nous sommes différents pour nous compléter. – Le Christ notre Chef. – Il nous rassemble par l’Eucharistie. – C’est lui qui nous a appelés dans la Fraternité secrète : Joie, Paix, Miséricorde, Bienfaisance.

  • l'Amour : Charité - Communication de vie II-II 25,1-3 / L'Amour fin de la Loi I-II 66,3 / Le Christ notre Chef (cf. Héris. revue des Jeunes 25 juin 1922 p.620) III 8,1 / Multitude et variété des êtres I 47,1 / L'eucharistie sacrement de l'unité III 73,3 / Joie II-II 28 / Paix II-II 29 / Miséricorde II-II 30 / Bienfaisance II-II 31


art. 5. - Le Scout est courtois et chevaleresque. Affabilité dette d’honneur. – La vertu du chevalier, c’est la force et spécialement la magnanimité, l’aptitude aux grandes actions. – Ses conditions : confiance, sécurité. – Joie qu’elle procure.

  • la Grandeur : Courtoisie, affabilité +II-II 114,1-2 / Magnanimité II-II 129 / Savoir jouer, plaisanter II-II 168,2-3 / Toujours prêt II-II 124,1 ad.2 / L'attitude de la vertu "Contra Gentes 1,3 c.133-138" SCG 1,3


art. 6. - Le Scout voit l’œuvre de Dieu dans la nature. Il aime les plantes et les animaux. La double vie. – Ralentissement de la vraie vie religieuse. – Retrouver le sens de la majesté divine, âme de tout culte, de toute pratique religieuse. – Pour cela, suivre l’invitation que nous fait la nature de passer d’elle à son Auteur.

  • l'Admiration : Présence de Dieu +I 8,1 / Religion II-II 81 / Béatitude divine "Contra Gentiles 1,1 c.102" SCG 1,1 c.102 / Gouverner les créatures I 96,1-2 / Comment connaître Dieu "Contra Gentiles 1,2 c.1" SCG 1,2 c.1 / Rôle des créatures corporelles I 65,2


art. 7 – Le Scout obéit sans réplique et ne fait rien à moitié. Se diriger soi-même en obéissant. – Nos chefs, puisqu’ils sont meilleurs, nous perfectionnent. – En réalité, c’est à Dieu qu’on obéit. – Pour ne rien faire à moitié : patience, longanimité, persévérance, constance.

  • l'Obéissance : obéissance II-II 104,1 / Mollesse II-II 138,1 / Patience II-II 136 / Persévérance II-II 137 / Celle qui serait sottise "Contra Gentiles III c.136" SCG 3,136 Quanto immaterialior tanto liber inclinatio "De Veritate 23,1" QDV 23,1


art. 8. — Le Scout est maître de soi ; il sourit et chante dans ses difficultés. Le fruit de la vie humaine, c'est le bonheur. Le Scout n'agît pas par contrainte, mais par vertu, spontanément et volontiers : il n'est pas mené, il est le maître de sa vie. — Accepter les épreuves, goûter les joies, se sentir grandir, partager son bonheur.

  • la Force : Précepte de la joie II-II 28,4 / Fruits de la vie I-II 11 / Joie II-II 28 / Sans tristesse I-II 100,9 / Le cœur du sage source de joie II-II 114,1


art. 9. — Le Scout est économe et prend soin du bien d'autrui. Respecter l'argent à cause de son origine, l'économiser à cause de son utilité, - Un Scout a un souci plus délicat de ce qui ne lui appartient pas. - Ménager aussi le temps, la réputation, les amitiés, tous les biens du prochain.

  • la Délicatesse : Prodigalité II-II 119 / Aumône +II-II 32 / Uti pecunia II-II 117,3 / Négligence II-II 54 / Distraction II-II 73 / Dérision II-II 75 / Susurration II-II 74


art. 10, — Le Scout est pur dans ses pensées, ses paroles et ses actes, L'indiscipline générale. - Nos renforts, - Notre vigilance nécessaire - Se contenir, c'est la vraie virilité - Mieux : devenir le maître tranquille et incontesté de soi-même. - Cet équilibre, c'est l'honneur, le règne en nous de l'esprit, - II nous rapproche de Dieu. - Demandons-en la grâce par la prière de saint Thomas d'Aquin.

  • la Pureté : Continence - Incontinence II-II 155-156 / Honestas pars temperantiae II-II 145,4 / Joies de l'esprit et joies de la chair II-II 35,4


Livres et revues • Voir aussi : spiritualité