Julien Clerc

De Scoutopedia
Julien Clerc
Julien Clerc, en tenue d'éclaireur de France
Julien Clerc, en tenue d'éclaireur de France
Chanteur français, ancien EDF
Naissance : 4 octobre 1947

Célébrité

Célébrité.

Personnalité éclaireurs de France

Éclaireurs de France.

Personnalité française

France.

Julien Clerc, né le 4 octobre 1947 à Paris, est un chanteur français, auteur notamment de quelques incontournables comme Ma préférence, Melissa, Cœur de rocker ou Femme, je vous aime.


Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : Julien Clerc

Scoutisme[modifier]

De son vrai nom Paul Alain Leclerc, il habitait à Bourg-la-Reine à côté de la famille Arnaud dont les parents et les cinq enfants étaient très engagés dans le scoutisme. En revenant du Lycée Lakanal, il venait jouer dans leur jardin et, à 11 ans c'est par leur intermédiaire qu'il est entré au début des années 60 au groupe Montaigne des Éclaireurs de France à Paris.

Comme il aimait bien faire la cuisine, Paul Alain acquière son brevet de cuisinier rapidement[1]
Il déclare pour l'opération Scout un jour des SGDF :

« La vie en commun m’a appris à être sociable mais aussi à me défendre et à me débrouiller seul. On ne s’ennuyait jamais. Les chefs étaient très inventifs et nous faisaient découvrir des tas de choses très enrichissantes…

J’ai appris à développer mon sens des responsabilités et à respecter les autres. J’avais appris la vie tout simplement. »

A 70 ans, dans un interview pour le journal Le Monde, il explique

«  "A un moment, ma mère est tombée malade, je l’ai moins vue. De 11 à 15 ans, j’ai remplacé cette absence par les Eclaireurs de France, des scouts laïcs. Cela m’a beaucoup plu et ça a été assez formateur. J’ai découvert l’Espagne intérieure, à Teruel. J’ai même été chef de patrouille. J’ai adoré, j’ai quand même un petit côté chef de bande… Mais je n’ai pas été « totémisé » parce que j’avais mené l’insurrection pour que filles et garçons soient mélangés dans le car"[2] »

Début de carrière de chanteur[modifier]

Peu motivé pour continuer ses études, le déclic sur son avenir de chanteur surviendra lors d'un camp auquel il participe en Corse, parmi les Eclaireurs de France. L'ado qu'il est à ce moment-là se sent poussé à rejoindre trois autres jeunes qui cherchent un chanteur pour monter un groupe. L'aventure l'attire et il commence à apprendre les textes des chansons sous la tente[3].


Notes et références


  1. Colette Monsat et Hugo de Saint Phalle, « Julien Clerc : « J'ai toujours cuisiné à la maison » » sur Le Figaro, 22 novembre 2017. Consulté le 16 janvier 2023.
  2. Pascale Krémer, « Julien Clerc : « A l’Olympia, j’ai vu mes parents côte à côte pour la première fois » » sur Le Monde, 26 novembre 2017. Consulté le 16 janvier 2023
  3. Julien Clerc - Biographie sur Colisée-Roubaix. Consulté le 16 janvier 2023