The ScoutWiki Network server was upgraded on November 20th, 2019. The maintenance is now over. Please inform us in Slack or via email support@scoutwiki.org if you encounter any unexpected errors – it's possible the upgrade has missed something. Thanks and happy scoutwiki'ng!

Discussion:Loi scoute (Père Sevin)

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

J'ai supprimé ce passage de la page "La loi scoute"

Merci à l'auteur de retravailler ce passage qui manque clairement d'objectivité.

Cedsib 29 juin 2006 à 09:55 (CEST)

La loi que reformule le père Sevin d'après celle de BP sera le moyen pour les garçons de cheminer vers la sainteté car le père fait transparaître le nouveau Testament. Bref, le garçon ne peut plus choisir le scoutisme seul en laissant de côté l'aspect religieux, les deux sont maintenant liés et indissociables au sein même de la Loi.

On est tenté de se demander l'utilité de la loi scoute du père Sevin, si les préceptes qu'elle définit existent déjà dans les Saintes Ecritures. Seulement, les exigences évangéliques ne sont formulées nulle part sous forme d'articles concrets et faciles à retenir dens les Saintes Ecritures. Certes, le Décalogue résume la loi de Dieu en dix commandements et lors du sermon sur la montagne, Notre-Seigneur-Jésus-Christ nous donne douze commandements complémentaires. Mais la formulation négative de ces commandements rebute facilement l'adolescent. Au contraire, la loi du fin pédagogue qu'est BP, adapté par le père Sevin, s'avère beaucoup plus attrayante. Elle sait faire vibrer les forces vives de la jeunesse en annonçant la bonne nouvelle des Evangiles et en traduisant en formules brèves les différents commandements des Saintes Ecritures.


Qu'est-ce qui manque d'objectivité afin que je puisse corriger? Si c'est trop catho (sainteté, ecritures saintes, ...), je fais remarquer que cette formulation de la loi est utilisée uniquement chez les cathos. Balthazar


Effectivement, nous sommes dans un article concernant la loi du Père Sevin, donc un texte d'inspiration catholique, je ne remet pas cela en question.

Néanmoins, il faut garder à l'esprit que cela reste aussi un article qui se veut encyclopédique, et donc ayant un minimum d'objectivité et de neutralité de point de vue. Or, ce genre de phrases ou de tournures de phrases, pour moi, n'est pas objectif:

  • Saintes Ecritures
  • Notre-Seigneur-Jésus-Christ nous donne douze commandements complémentaires le nous est clairement dérangeant, comme le NSJC
  • la loi du fin pédagogue qu'est BP certes, mais c'est pas objectif, en tout cas dit comme ça
  • Elle sait faire vibrer les forces vives de la jeunesse en annonçant la bonne nouvelle des Evangiles et en traduisant en formules brèves les différents commandements des Saintes Ecritures.

idem :-)

j'sais pas si je suis très clair, mais l'idée est que ça reste compréhensible pour quelqu'un qui n'y connait rien, et clairement, là, un non chrétien ne pourra pas comprendre le NSJC,, ou le "nous donne"... ce genre de choses quoi.

Cedsib 29 juin 2006 à 11:07 (CEST)


Ok, voici une reformulation : La Loi du père Sevin est utilisée uniquement dans les mouvements de confession catholique. La loi que reformule le père Sevin d'après celle de BP est le moyen pour les garçons de mouvements catholiques de cheminer vers la sainteté (ce qui est demandé à tout baptisé de l’église catholique) car le père y fait transparaître l'ancien et le nouveau Testament. Le garçon ne peut plus choisir le scoutisme seul en laissant de côté l'aspect religieux, les deux sont maintenant liés et indissociables au sein même de la Loi. On est tenté de se demander l'utilité de la loi scoute du père Sevin, si les préceptes qu'elle définit existent déjà dans la Bible. Seulement, les exigences évangéliques ne sont formulées nulle part sous forme d'articles concrets et faciles à retenir dans l’ancien et le nouveau testament. Certes, le Décalogue résume la loi de Dieu en dix commandements et lors du sermon sur la montagne, le Christ donne douze commandements complémentaires. Mais la formulation négative de ces commandements rebute facilement l'adolescent. Au contraire, la loi de BP, adapté par le père Sevin, s'avère beaucoup plus attrayante. Elle sait faire vibrer la jeunesse en annonçant le message des Evangiles et en traduisant en formules brèves les différents commandements des testaments.

Ca peut aller? Balthazar


Personnellement je trouve ce bla-bla d'introduction trop lourd, sur cette page. Le rapprochement entre la loi scoute et l'évangile est une idée courante (dans les épreuves de classe, par exemple), mais mériterait une autre page (à part).
Labo-Scout 29 août 2011 à 07:05 (UTC)
Est ce que je peux me lancer (à partir de notre travail) pour transférer cette discussion sur une nouvelle page Loi scoute et références bibliques ? Labo-Scout 20 septembre 2011 à 05:19 (UTC)
Pour ma part je trouve que cette page est l'endroit le plus pertinent pour parler du contenu religieux du texte de Sevin. Faire une page avec les deux textes seuls et une page à côté avec de multiples commentaires ne me semble pas approprié. Florian 20 septembre 2011 à 09:57 (UTC)
Je suis d'un avis différent de Florian. S'il y a matière, une page à part serait plus pratique et suivrait la même logique que la loi scoute (par Michel Menu).
MangousteP 20 septembre 2011 à 18:36 (UTC)


Ce n'est pas tant le texte des dix articles que je me proposais de reprendre, mais de fournir la centaine de textes de références scripturaires, qui peut intéresser ceux qui aiment commenter la loi ainsi (c'est dans les épreuves de classes de certaines associations catholiques). Labo-Scout 20 septembre 2011 à 19:11 (UTC)

Historique

Je trouve que l'apparition des notes dans la Loi ne la rend pas très lisible. D'une part les "[" et "]" sont plutôt moches. D'autre part ils ne sont pas cohérents : dans un cas il s'agit d'un ajout qu'on se sert toujours dans l'autre d'un ajout oublié de tous. Je propose par exemple de laisser les articles comme ils étaient avant et de mettre dans les notes l'article plus les infos du type :

  1. Le scout met son honneur à mériter confiance.
  2. Le scout est loyal à son pays, ses parents, ses chefs et ses subordonnés
  3. Le scout est fait pour servir et sauver son prochain.
  4. Le scout est l’ami de tous et le frère de tout autre scout.[1]
  5. Le scout est courtois et chevaleresque.[2]
  6. Le scout voit dans la nature l’œuvre de Dieu : il aime les plantes et les animaux.[3]
  7. Le scout obéit sans réplique et ne fait rien à moitié.
  8. Le scout est maître de soi, il sourit et chante dans les difficultés.
  9. Le scout est économe et prend soin du bien d’autrui.
  10. Le scout est pur, dans ses pensées, ses paroles et ses actes.

Notes et références


  1. Suite à l'AG du 20 juin 1924, l'article devient «Le scout est l’ami de tous et le frère de tout autre scout, à quelque classe sociale que celui-ci appartienne». L'ajout n'a pourtant pas été repris en pratique.
  2. variante pour les guides : l'article 5 devient « la guide est courtoise et généreuse»
  3. à l'origine (1920) la rédaction de cet article 6 disait "Le scout voit Dieu dans la nature". Suite à des critiques données à Rome au P. Sevin, l'A.G. du 20 juin 1924 décida de préciser que c'est l’œuvre de Dieu que le scout y reconnait (et non pas la nature = totalité de Dieu) afin d'écarter une interprétation panthéiste.

Ce n'est pas du tout pour remettre en cause le travail très minutieux réalisé sur la genèse de la Loi que je trouve très intéressant. Mais il faut imaginer tous les jeunes qui viennent lire cette page et ne retrouve pas leur Loi (qui est pourtant celle du Père Sevin - AGSE, SUF, SGDF Patrouilles, autres mouvements unitaire catho). Votre avis ? Darathor 16 février 2012 à 18:44 (EET)

Ce site n'est pas un "manuel scout" mais une encyclopédie. Il me parait normal d'y retrouver les différents changements. Borome 16 février 2012 à 18:55 (EET)
Attention, je ne propose pas de retirer les informations mais de les mettre dans les footnotes. Il me parait hasardeux de mettre dans l'article une version de la Loi qui n’a apparemment jamais servi et qui depuis au moins 80 ans on n’utilise pas comme cela (cf article 4). L’histoire ne prime pas sur l’usage courant. Darathor 16 février 2012 à 19:14 (EET)
Plutôt d'accord avec Darathor (à condition de ne rien perdre de ces renseignements encyclopédiques qu'on ne trouve pas ailleurs) Labo-Scout 16 février 2012 à 20:19 (EET)

Ça me semble une bonne idée, on présente mieux sans perdre d'information. Florian 16 février 2012 à 22:54 (EET)

OK, j'ai fait les modifs comme décrites ci-dessus. Il évident qu'il ne faut pas perdre d'info ;) Si vous voyez une meilleure présentation pour les footnotes je vous laisse contribuer. Darathor 17 février 2012 à 12:54 (EET)