The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Jean Rupp

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Jean Rupp
Mgr Jean Rupp à Rome avec le pape Jean-Paul II.
Mgr Jean Rupp à Rome avec le pape Jean-Paul II.
13 octobre 1905 · 23 janvier 1983

Spirituel

Spirituel.

Personnalité scouts de France

Scouts de France.

Personnalité française

France.

Né le 13 octobre 1905 à St Germain en Laye, Jean Rupp fonde la 1re Bourg la Reine, tout en étant commissaire du district de Paris Sud. En 1928, il se destine à l'état ecclésiastique mais assiste en uniforme au jamboree de Birkenhead. Dès ces années, il est proche du père Sevin et écrit dans la revue des SDF Le Chef. Officier de réserve, il sert sous les ordres du futur général de Gaulle dont il tracera plus tard un portrait assez flatteur mais distancié.

Ordonné prêtre le 31 mars 1934, il devient aumônier du clan Fra Angelico (composé de jeunes artistes), de Saint Louis et de la 45e Paris B. Il est aussi assistant à Chamarande.

Il continue à suivre les questions de scoutisme, célèbre beaucoup de "mariages scouts", mais ce polyglotte se tourne également vers les relations internationales. En 1945, tout en soutenant la relance du scoutisme parisien et spécialement la 201e (ex. 45e B), il avait fondé le Centre catholique d'Informations et de Coordination auprès de l'Unesco, aidé de Jean Larnaud, ancien de la 1re Bourg la Reine et réanimateur de la 201e. En 1946, profitant de ses relations internationales, il emmène la 201e Paris dont il est l’aumônier à Gilwell.

En 1947, il est l'aumônier général du jamboree de Moisson. En 1954 il devient évêque auxiliaire de Paris, chargé des relations avec les étrangers.

A partir de 1962, Mgr Rupp sera évêque de Monaco, puis en 1971 nommé nonce apostolique en Irak et au Koweït. En 1978, Paul VI le nomme au poste d'observateur permanent du Saint-Siège aux Nations unies.

Cependant, il continue de suivre les affaires scoutes, et sera de ceux qui s'inquiéteront de l'orientation prise par les Scouts de France : il soutiendra alors la création des Scouts Unitaires de France.

Il fut le dernier visiteur du Père Sevin agonisant, le 19 juillet 1951. A sa demande il s’efforcera de continuer son Ordre scout, obtiendra la reconnaissance canonique de la branche féminine de la Sainte Croix de Jérusalem comme congrégation diocésaine en 1963. Devenu évêque de Monaco, il y érigera comme pieuse union (transférée en suite au diocèse d'Arras) la branche masculine de la Sainte Croix de Jérusalem qui comptait alors plusieurs prêtres (P. Deschamps avec sa maison d'enfants au Brésil, Abbé Morel, P. Gosselet, P. Albert Revet, P. Crespel). En 1971 il approuvera de nouveaux statuts, avec Dom Roy abbé de Fontgombault, pour les religieux de l'Institut Sainte-Croix de Riaumont.

Il intègre la Curie et meurt à Rome le 23 janvier 1983. Il repose à Sainte Marie Majeure, dont il était chanoine.

Tombe de Mgr Rupp à Rome, chanoine de Ste Marie Majeure


Voir aussi