The ScoutWiki Network server was offline since Friday 26th April because of a boot problem in the host server. All services should be back to normal since Sunday 12:00 (UTC). We apologise for any inconvenience caused by the outage.

Chef : Différence entre versions

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
m (lien vers CAFASF et primauté de l'ASF sur le BAFA en France)
m (Ajout d'un lien vers une image du diplôme au sein du SF)
Ligne 21 : Ligne 21 :
  
 
A l'exception du [[chef de patrouille]], le chef, de groupe ou de troupe, est toujours un adulte. Dans différents mouvements le chef est d'un niveau inférieur à [[Commissaire]], terme qui désigne les responsables territoriaux (districts, provinces, régions, national). Dans le d'autres mouvements, on emploie parfois un niveau plus élevé les termes d'animateurs ou de délégués ([[scouts et guides de France|SGDF]]). Il est évident que ces distinctions de vocabulaire sont liées au degré de visibilité de la hiérarchie et à la conception de l'autorité propre à chaque mouvement.
 
A l'exception du [[chef de patrouille]], le chef, de groupe ou de troupe, est toujours un adulte. Dans différents mouvements le chef est d'un niveau inférieur à [[Commissaire]], terme qui désigne les responsables territoriaux (districts, provinces, régions, national). Dans le d'autres mouvements, on emploie parfois un niveau plus élevé les termes d'animateurs ou de délégués ([[scouts et guides de France|SGDF]]). Il est évident que ces distinctions de vocabulaire sont liées au degré de visibilité de la hiérarchie et à la conception de l'autorité propre à chaque mouvement.
 +
 +
==Lien externe==
 +
 +
[http://eedf.parisest.free.fr/respons/Diplomes/Diplomes.html Des images de diplômes édités par la Fédération du Scoutisme Français]
  
 
{{portail théorie}}
 
{{portail théorie}}

Version du 1 juillet 2010 à 20:14

Le chef, responsable d'animation ou encore animateur scoutisme français (selon les mouvements) est chargé d'encadrer les enfants/jeunes.

Références

Le rôle du chef est l'un des plus importants qui soient dans le scoutisme, comme Baden-Powell l'explique lui-même :

« Parmi les façons de servir que j'ai signalées aux routiers, le travail de formation des scouts ou des louveteaux peut à première vue paraître l'une des moins importantes. Si l'on y regarde d'un peu près, c'est l'une des principales. D'abord c'est la plus facile : elle est à la portée de tout routier; et puis elle donne des résultats immenses, résultats palpables à mesure que l'on voit les enfants devenir des hommes, résultats qui sont de la plus haute importance pour le pays. »

La nécessité de la présence de chefs ou équivalents est encore affirmée par l'OMMS :

« Le Scoutisme, c'est l'école de la vie. Souvenons-nous : c'est en marchant que nous avons appris à marcher - et en prenant un risque - mais il y avait des bras tendus vers nous, pour nous accueillir et nous soutenir. »

Du scoutisme, tout simplement !, éditions de l'OMMS[1]

Le chef scout ou son équivalent dispose idéalement d'une expérience préalable du scoutisme, car il participe à la formation du caractère du jeune dans une progression mesurée.

Il lui est aujourd'hui indispensable de disposer des diplômes ou formations requises par la loi de son pays (CAFASF ou BAFA en France, BACV en Belgique, etc.), afin de pouvoir être en mesure d'assurer la sécurité physique, morale et affective des jeunes selon les règles en vigueur et de pouvoir certifier à leurs parents ou tuteurs que ceux-ci sont accueillis dans des conditions optimales - ainsi, évidemment, que pour la simple raison qu'un scout doit respecter la loi. Mais ce n'est pas là l'essentiel, et un chef scout ou son équivalent est beaucoup plus qu'un animateur d'accueil de vacances ("colonies") ou de loisirs ("centres aérés").

Les trois dimensions du rôle de chef scout ou équivalent

En tant que responsable des plus jeunes, il se place à l'interface de l'ami, du grand frère et du parent des jeunes dont il a la charge.

Vocabulaire

Le terme «Chef», au féminin «cheftaine», est officiel dans certains mouvements (Par exemple en France, l'AGSE, les SUF, les ENF) et reste d'emploi courant dans d'autres (SGDF), mais n'est plus utilisé dans d'autres mouvements (comme, en France, les EEDF, les EEIF ou en Belgique la FSBPB) ou on parlera, par exemple, d'animateurs et de responsables d'unités.

A l'exception du chef de patrouille, le chef, de groupe ou de troupe, est toujours un adulte. Dans différents mouvements le chef est d'un niveau inférieur à Commissaire, terme qui désigne les responsables territoriaux (districts, provinces, régions, national). Dans le d'autres mouvements, on emploie parfois un niveau plus élevé les termes d'animateurs ou de délégués (SGDF). Il est évident que ces distinctions de vocabulaire sont liées au degré de visibilité de la hiérarchie et à la conception de l'autorité propre à chaque mouvement.

Lien externe

Des images de diplômes édités par la Fédération du Scoutisme Français


Notes et références


  1. Du scoutisme, tout simplement : idées pratiques pour les chefs et cheftaines., éditions de l'OMMS. Page web - PDF.png télécharger la version .pdf