Position latérale de sécurité

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Position Latérale de Sécurité La bouche est tournée vers le bas de façon à ce que le patient ne risque pas d'étouffer dans les fluides corporels ; la tête est en bascule prudente afin de maintenir l'épiglotte ouverte. Les bras et les jambes forment des béquilles de façon à stabiliser la position. Si possible, l'alignement de la colonne vertébrale est maintenu grâce à un coussin ou grâce à la main de la victime

Devant le cas d'une victime inconsciente qui respire sur le dos, il convient de la mettre en position latérale de sécurité pour éviter l'étouffement à cause de la langue ou des vomissements.

Pour cela, s'agenouiller à coté de la victime (au niveau de ses hanches), éventuellement desserrer tout ce qui peut entraver sa respiration : cravate, col, ceinture, premier bouton du pantalon et lui retirer ses lunettes.

S'assurer que ses jambes sont allongées côte à côte. Si ce n'est pas le cas, les rapprocher délicatement l'une de l'autre, dans l'axe du corps de la victime.

  • Placer le bras de la victime le plus proche de soi à angle droit du corps. Plier ensuite son coude en le faisant glisser paume vers le haut.
  • Saisir d'une main le bras opposé de la victime et placer le dos de sa main contre la joue qui est du côté du retournement; ainsi, la main fera un coussin pour la tête, et le bras constitue un triangle rigide qui servira à relayer la rotation et de béquille en position finale.
  • Maintenir la main de la victime pressée contre son oreille, paume contre paume.
  • Avec l'autre main, attraper la jambe opposée, juste derrière le genou et la relever tout en gardant le pied au sol.
  • Se placer assez loin de la victime, au niveau de sa poitrine, pour pouvoir la tourner sans avoir à se reculer.
  • Tirer sur la jambe pliée afin de faire rouler la victime vers soi jusqu'à ce que le genou touche le sol. Le mouvement de retournement doit être fait sans brusquerie, en une seule étape. Le maintien de la main de la victime contre sa joue permet de respecter l'axe de la colonne vertébrale cervicale (la tête n'est pas plus basse que le corps).
  • Si les épaules de la victime ne tournent pas complétement, il convient de coincer le genou de la victime avec son propre genou, pour éviter que le corps de la victime ne retombe en arrière sur le sol, puis saisir l'épaule de la victime avec la main qui tenait le genou pour achever la rotation.
  • Dégager la main qui est sous la tête de la victime, en maintenant le coude de celle-ci avec la main qui tenait le genou (pour ne pas entraîner la main de la victime et éviter toute mobilisation de sa tête).
  • Fléchir la jambe du dessus pour que la hanche et le genou soient à angle droit (de façon à stabiliser le corps de la victime).
  • Ouvrir la bouche de la victime avec le pouce et l'index d'une main, sans mobiliser la tête, afin de permettre l'écoulement des liquides vers l'extérieur. Vérifier que la langue n'obstrue pas la bouche et que la victime peut respirer.

La victime est protégée des intempéries, par exemple couverte avec un vêtement ou une couverture (sauf les parties présentant un traumatisme évident), puis le sauveteur prévient ou fait prévenir les secours.

En attendant les secours, vérifier régulièrement (toutes les minutes) que la victime continue de respirer : se placer face à elle, regarde son visage, et place sa main sur l'abdomen pour percevoir les mouvements respiratoires.

Sources : inspiré de [1] et de wikipedia.


Cet article peut aider à préparer certains badges.