Welcome to the ScoutWiki Network

Mouvements et totémisation

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

En Belgique

En Belgique, la totémisation fonctionne sans polémique et de manière similaire dans les différents mouvements scouts du royaume, même si les documents officiels rappelent que le secret, les épreuves (même sans caractère humiliant), les activités nocturnes tardives sont déconseillés voire contraires aux règles scoutes, et que le totem doit être accepté par le totémisé. La totémisation y joue le rôle de rite de passage ou d'intégration pour le jeune dans un cadre ouvert et détendu, et intervient donc généralement à la fin de sa première année dans le groupe. Au niveau du vocabulaire, la fête des totems remplace la totémisation dans la plupart des mouvements.

« À la base, le Totem est plus important que la totémisation qui est juste un petit moment pour renforcer l'appartenance au groupe, rappellent les Scouts et Guides Pluralistes. C’est un petit moyen supplémentaire pour l'intégration d'un jeune dans un groupe. » Le site des Guides Catholiques de Belgique présente la totémisation comme « l’aboutissement de l’intégration du guide dans la Compagnie. C’est un cadeau fait de confiance et de respect, donné par les plus âgés aux plus jeunes et dont le but est d’attirer l’attention sur ce qui fait la spécificité de la personne. »

Dans une lettre adressée aux animateurs éclaireurs en février 2002 et publié dans la revue Ça se discoute en mars 2002, Pierre Scieur, président de la Fédération des scouts Baden-Powell de Belgique, explique : « La totémisation est un outil d'éducation, comme le conseil ou la vie en patrouille. Elle doit aider un jeune à grandir. Plus précisément, c'est un moment d'accueil dans la troupe. Le groupe, qui a eu quelques mois pour découvrir un nouveau scout, lui fait cadeau d'un nom qui exprime différentes qualités et caractéristiques observées. [...] Et un cadeau, c'est quelque chose qu'on offre; ce n'est pas quelque chose qu'on échange contre une série d'épreuves difficiles pour le mériter. Le moment est joyeux, c'est une fête dont le scout est le héros, l'invité d'honneur, celui pour lequel on a préparé des surprises agréables et étonnantes. Cela n'enlève rien au caractère solennel et inoubliable que ce moment doit revêtir : de bons souvenirs marquent aussi bien le coup que du choco, de la boue ou de la trouille ! »

Au Canada

La totémisation y est organisée de façon très minutieuse par la Nation Impeesa.

En France

Les mouvements français de scoutisme ont des positions différentes concernant la totémisation. Les uns la tolèrent sous une forme douce ou la réservent aux ainés. D'autres l'interdisent formellement ou officieusement.

Éclaireuses et Éclaireurs Israélites de France

La totémisation est une tradition bien vivante chez les EEIF. Elle est réservée aux chefs et intervient dans un cadre convivial et ostensible où les références indianistes sont absentes. Plus d'informations

Éclaireuses et Éclaireurs de France

La totémisation est tolérée pour les seuls ainés et responsables du mouvement, elle est encadrée par une délibération de l'AG du 3-4 mars 2001 et c'est toujours une totémisation douce. Elle est donc interdite pour les mineurs.

Scouts et Guides de France

La totémisation n'est pas interdite à proprement parler. Néanmoins, elle ne serait plus en usage que dans un nombre assez limité d'unités, sous une forme adoucie. L'association estime officieusement que, dans la pratique, la totémisation est contraire à sa pédagogie et est beaucoup plus proche d'un bizutage que d'une valorisation positive.

Bien entendu les actes ayant des répercussions sur la sécurité physique, morale ou affective des jeunes sont interdits.

Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France

Le conseil d'administration du 25-26 mai 2000 a décidé de tolérer les pratiques de rites de passage ou d'initiation, mais de ne plus employer le mot de "totémisation".

Scouts d'Europe

Les commissaires généraux scout et guide ont décidé de maintenir la décision d'interdire les totémisations dans l'association.

Cette décision s'explique par les dérives qui ont progressivement été constatées depuis… plusieurs décennies et ont fait perdre à la totémisation son caractère de simple thème de jeu pour la transformer trop souvent en une sorte de rite initiatique parfois malsain.

Un travail très important a été effectué … par une équipe de chefs éclaireurs. Il a constitué un précieux outil de réflexion qui s'articule autour de quatre parties :

  • la première décrit l'évolution de la totémisation dans l'histoire du scoutisme,
  • la seconde rappelle les déviances des totémisations pratiquées depuis plusieurs années,
  • la troisième présente la totémisation d'un point de vue anthropologique, en la situant parmi les rites initiatiques,
  • la quatrième, « totémisation et psychologie de l'adolescent » aborde les risques de la totémisation pendant la période psychologiquement perturbée de l'adolescence

Scouts Unitaires de France

La totémisation y est strictement interdite quelle que soit sa forme.

Fédération des éclaireuses et éclaireurs

La totémisation est pratiquée par la majorité des associations composant la FEE pour les grands éclaireurs clairement engagés dans le scoutisme, ou les routiers et chefs qui le souhaitent, comme un jeu rituel initiatique. Elle comporte généralement les quatre épreuves des quatre éléments et le chant de totémisation écrit par Édouard Laval (Vieil Ours des Montagnes Rocheuses, EdF 1940) selon la forme classique traditionnelle qui exclut tout aspect de bizuthage. Le nom d'animal et l'adjectif choisis valorisent généralement les qualités de l'éclaireur.

En Suisse

La totémisation est également pratiquée dans les différentes association cantonales, de manière encadrée mais officielle. Le totem, allemand Pfadiname (nom de scout) peut être un mot de dialecte ou son diminutif, un nom connu (Calimero) ou un nom d'animal. Attribué à l'occasion d'une cérémonie il exprime le trait dominant du caractère.

Lors de Contura, le camp fédéral 2008 du MSdS, une statistique a été faite sur environ 20 000 participants, pour obtenir une liste des totems les plus courants en suisse. Le totem le plus courant en suisse est donc : Filou. 61 personnes portent ce totem.