Descente en rappel

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La descente en rappel est une technique empruntée à l'alpinisme et à la spéléologie. Cette technique permet de descendre individuellement une paroi verticale ou de pénétrer au cœur d'un cratère.

Le rappel s'effectue sur des cordes statiques à l'aide du descendeur accroché au harnais que la personne porte.

Il existe différentes sorte de descendeurs. On utilise couramment le descendeur en huit qui comme son nom l'indique a une forme de huit. Il existe également des descendeurs rack ainsi que des descendeur de spéléologie.

Le harnais utilisé en alpinisme n'est pas le même que celui utilisé en spéléologie. De même qu'en spéléologie on privilégie les mousquetons en acier, en alpinisme on utilise des mousquetons en aluminium.

Dans les techniques d'alpinisme, on utiliser fréquemment le Nœud de huit gansé.

Attention, le rappel est un activité dangereuse qui nécessite des connaissances de base. N'importe qui ne doit pas se lancer dans cette activité à la légère. De plus il est toujours plus prudent d'utiliser un assurage sur une seconde corde (dynamique), afin de prévenir une défaillance.

Le matériel

Une corde de rappel de 90 ou 100 mètres (préférez 100 m), un descendeur (un huit ou une plaquette-tube), une cordelette de 7 mm et deux mousquetons à vis. La corde de rappel est soit une bicolore, soit une corde avec deux brins séparés raccordés par un nœud de jonction.

La procédure

  • Vous êtes vaché sur le relais (votre baudrier relié au relais par une longe). Installez la corde dans l’ancrage en veillant à égaliser les deux brins, le milieu est généralement matérialisé par un changement de couleur.
  • Mettre en place le huit sur la corde et mousquetonnez-le sur le baudrier à l’aide d’un mousqueton à vis. Placez ensuite votre nœud auto-bloquant (Machard) sur la corde et mousquetonnez-le à votre baudrier avec un autre mousqueton à vis.
  • Voilà vous êtes prêt pour la descente. Il ne vous reste plus qu’à enlever votre vache du relais et c’est parti. La position pour descendre, une main sur l’auto-bloquant pour le faire coulisser et l’autre sur la partie aval de la corde pour contrôler la descente.
Descente en rappel d'un silo par des pionniers
Descente en rappel d'une paroi rocheuse par une cordée