The ScoutWiki Network server was offline since Friday 26th April because of a boot problem in the host server. All services should be back to normal since Sunday 12:00 (UTC). We apologise for any inconvenience caused by the outage.

Création d'une patrouille libre

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

Une patrouille libre (PL) peut être fondée spontanément par un petit groupe de garçons ou de filles qui vont être en liaison avec leur mouvement de rattachement.

Début de l'aventure

Le déclic est souvent donné par un(e) jeune qui a eu des responsabilités de CP, de SP (ou nom équivalent) et qui change de domicile. Son premier réflexe doit être, avant de déménager, de contacter son actuel CT qui lui donnera des conseils et aussi le mettra en contact avec un responsable spécialisé du mouvement dans les PL. L'aventure PL mange du temps et de l'énergie mais c'est une expérience formidable.

Une autre option c’est le groupe de parents qui contactent un ancien chef.

Mouvements favorisants les PL

En France

Ces mouvements ont à leur Centre National une ou plusieurs personnes chargées de suivre les patrouilles libres, de les réunir en camp mais aussi d'assurer ou vérifier des tâches administratives obligatoires (assurance, cotisation, immatriculation, dossier de camp, …) :

C'est le réseau PL.

En Belgique

Créer le buzz

Après déménagement et accord de principe du mouvement de rattachement, et si à son nouveau domicile il n'y a pas de groupe scout satisfaisant (ce qui est à vérifier), il faut prospecter : les services jeunesse des mairies ou des paroisses, mettre des annonces dans les établissements d'enseignements (si c'est possible car ce n'est pas évident partout), chez les commerçants, placer des affichettes.

Donner une adresse électronique ou Facebook, un numéro de portable mais s’assurer toujours que la personne qui contacte est bien un(e) jeune désirant faire du scoutisme et pas un adulte avec de mauvaises intentions. Donc ne pas mettre son nom et adresse.

Bien entendu dans ses nouvelles relations faire tourner la nouvelle. Tout sera plus facile si certains jeunes ont déjà pratiqué le scoutisme.

Les premières réunions

Un nombre de 6 ou 7 parait souhaitable et tourner à 4 ou 5 est un minimum au départ. Il parait évident que la fille ou le garçon ayant eu l'initiative de la réunion assume la fonction de CP provisoire mais il doit envisager les futurs postes d'action, les futures activités et aussi les enquiquinements à venir.

À la première réunion il faudra :

  • bien s’assurer du désir de tous de commencer l’aventure
  • nommer le CP provisoire
  • définir le minimum indispensable : réfléchir au totem de patrouille, prochains lieux et dates de réunion.

À ce stade ne pas demander de cotisation mais organiser si possible à la fin de la réunion un jeu de ville, une sortie nature, un jeu de piste dans un parc municipal …, un jeu de Kim. Bref une activité scoute, pas une partie de foot. Faire un compte rendu écrit en plusieurs exemplaires (parent référent, mouvement de rattachement si connu, etc, archives de pat').

Pour la réunion suivante le CP pourra expliquer des points importants, envisager une première sortie. Les postes d’action seront désignés en commun. Informer le responsable PL du national notamment par le tuteur ou référent.

L’accompagnement

Voir plus haut le mode de rattachement au centre national/PL mais il y aura de plus:

  • Un tuteur ou référent: c'est un adulte qui est là pour aider la nouvelle patrouille dans toute ses démarches administratives servir de lien avec le national/PL dans certains, appuyer le CP pour valider une progression, etc. Il est aussi là pour rassurer les parents. C'est lui qui peut téléphoner, se déplacer pour les premières réunions

Il est donc très utile qu’il ait lui même une expérience scoute.

  • Aumônier : si on opte pour un mouvement lié à l’Église catholique on peut contacter la paroisse de rattachement qui pourra désigner un prêtre ou un laïc adulte comme conseiller spirituel. En France les mouvements laïcs ou neutres ne semblent pas retenir les PL dans leur programme.
  • Groupe de rattachement : certains mouvements demandent à la PL de se rattacher à un groupe qui peut être éloigné de plusieurs dizaines de kilomètres mais qui suivra l'activité de la petite unité. Au plan national il existe des réseaux de PL.