The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Organisation territoriale

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

Pour assurer l'encadrement administratif mais aussi le respect des contraintes propres à chaque mouvement notamment sa réglementation interne et le respect de sa méthode scoute particulière ainsi que le recrutement et la formation des chefs, la surveillance immédiate des camps ou certaines missions, une organisation territoriale a été rapidement mise en place.

A titre d'exemple voici l'organisation des Scouts de France vers 1950-1960 :

  • Région : Échelon facultatif entre la province et le QG (exemple : Région Ile-de-France).
  • Province : La France était divisée en une trentaine de provinces (de un à plusieurs départements) qui comprenaient plusieurs districts. Il y en avait ainsi 7 pour la région Ile-de-France. Chaque province avait son blason qui calquait fidèlement les vieux écus.
  • Pays : Échelon facultatif entre le district et la province (exemple : pays de Lyon[1], Nice, Toulouse, Marseille, pays d'Afrique noire, pays de Madagascar).
  • District : Le district était dirigé par un commissaire, disposait des archives, d'un fichier des anciens et avait un grand rôle dans la pérennité des unités. Chaque district comprenait (en théorie) de 8 à 12 groupes qui étaient chacun rattaché normalement à une paroisse. Il y avait des rallyes de district et celui-ci était amené à organiser des activités particulières, des camps pour les chefs ou la Haute-patrouille.
  • Secteur : échelon facultatif entre le groupe local et le district.

Les Guides de France, mais aussi les Éclaireurs unionistes de France, disposaient d'une organisation très semblable mais l'échelon district était parfois absent. Le règlement des Guides de France de 1932 définit les échelons suivants : région, province et district (au-dessus de la ménie, il ne manque donc que le secteur).

Actuellement l'organisation territoriale des mouvements tend à se simplifier. Pour les SGDF ont a ainsi : groupe local, territoire, échelon national. Il existe 7 pôles de formation et centres de ressources qui n'ont qu'un rôle d'appui et sont des déconcentrations de l'échelon national. Dans d'autres mouvements le schéma est encore plus simple, notamment pour les SUF.

L'organisation territoriale d'un mouvement est définie par son règlement intérieur ou ses statuts.


Liens internes


Notes et références


  1. Arnaud Menier, mémoire de maîtrise d'histoire contemporaine intitulé Les Scouts de France à Lyon des origines à la Libération : dans les années trente, « les districts de Lyon furent ainsi confiés à une équipe déléguée par la province, et formèrent du coup une sorte de sous-province, qui fut plus tard désignée par l'expression : "Le pays de Lyon". »