The ScoutWiki Network server was offline since Friday 26th April because of a boot problem in the host server. All services should be back to normal since Sunday 12:00 (UTC). We apologise for any inconvenience caused by the outage.

Trébuchet : Différence entre versions

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
m (ébauche)
 
 
(11 révisions intermédiaires par 7 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le trébuchet était une pièce d’artillerie « à contrepoids » au Moyen âge. Chez les scouts, il présente un double intérêt : celui de la prouesse  technique (en [[Froissartage]]) et celui de constituer un engin de défense lors des [[Grand jeu|grands jeux]] (à utiliser avec des ballons de baudruches remplis d’eau ou de peinture ;)
+
{{ébauche|techniques}}
 +
{{infobox installation
 +
|nom = Trébuchet
 +
|image = Trebuchet_01.JPG
 +
|largeur =
 +
|légende = vue d'un mangonneau (dit «trébuchet»)
 +
|type =
 +
|mode = froissartage
 +
|difficulté = difficile
 +
|description = Engin de jet parfait pour projeter des projectiles (farines, ballons de baudruche, ...) en grand jeu
 +
|techniques = [[froissartage]], [[mi-bois]], [[tenon-mortaise]]
 +
|outils = [[scie]], [[ciseau à bois]], [[tarière]], [[plane]]
 +
|bois =
 +
|autres = axe métallique (pour soutenir la verge
 +
}}
  
== Éléments du trébuchet ==   
+
Le '''trébuchet''' était une pièce d’artillerie mobile à contrepoids du Moyen-âge. Ici, il s'agit en fait d'un '''mangonneau''', le contrepoids étant fixe ; le trébuchet étant composé d'un contrepoids à balancier (pas directement fixé sur la perche mais fixé avec un système de balancier).
La verge est liée à un contre poids (fixe sur le modèle présenté) . Le projectile (ballon de baudruche) est placé dans une « huche » en sac de jute.  
+
 
 +
Chez les scouts, il présente un double intérêt : celui de la prouesse  technique (en [[froissartage]] et [[tenon-mortaise]]) et celui de constituer un engin de défense lors des [[Grand jeu|grands jeux]] (à utiliser avec des ballons de baudruches remplis d’eau ou de peinture).
 +
 
 +
== Éléments du trébuchet ==  
 +
   
 +
Le trébuchet est construit à partir de deux tripodes maintenant un axe central (mobile) sur lequel est placé la verge. Cette dernière est liée à un ou plusieurs contre poids (fixent sur le modèle présenté). Le projectile (ballon de baudruche empli d'eau) est placé dans une « huche » en sac de jute.
 +
 
 +
L'élément principal du trébuchet est le levier, qui se nomme la verge, elle est liée à un contre poids et idéalement à une fronde où se positionne le projectile.
 +
* La structure au sol doit être suffisamment étendue pour assurer la stabilité de l'édifice. En effet lors de son mouvement le levier exerce des forces sur la structure qui doivent être compensées. Dans ce but les pièces utilisées doivent être '''parfaitement rectilignes''' et le mi bois transverse-longerons doit être parfait pour que ces trois pièces épousent le sol (parfaitement plat lui aussi) du mieux possible. Les deux renforts permettent, grâce à des triangulations, de construire une structure rigide, ainsi sur le schéma indiqué ci-dessous : les angles ne bougent pas.
 +
* Les tours : La verge est fixée entre deux tours qui la soutiennent. Pour permettre la libre circulation de la verge, ces tours ne doivent pas être attachées entre elles, ce qui oblige à les soutenir d'une autre façon. Ainsi il convient de réaliser trois triangulations sur chaque tour de manière à la soutenir. Chaque pilier principal d'une tour est taillé en cheville pour se loger dans le mi bois transverse-longeron.
 +
* La verge : Le compromis entre souplesse et solidité est difficile à trouver dans le choix de l'arbre pour réaliser ce morceau.
 +
* La huche : elle permet une amélioration considérable de la portée. Idéalement on la réalise assez longue et elle coulisse dans une gouttière le long des longerons pendant l'élévation de la verge, à défaut on la fera plus courte et elle pendra au bout de la verge. La libération du projectile se passe par décrochage d'un des côtés de la fronde, un anneau est passé dans un clou au bout de la verge. La bonne inclinaison du clou détermine le moment idéal d'ouverture de la fronde, et seule l'expérience permet de déterminer cette inclinaison : de nombreux essais sont nécessaires.
 +
 
 +
[[Image:Trébuchet.JPG|right|250 px|thumb|Structure au sol]]
 +
 
 +
== Étapes de construction ==
 +
 
 +
* Construire les deux tripodes qui maintiendront l’axe central (lors de l’assemblage final il sera peut être nécessaire de consolider le tripode)
 +
* Construire la  verge,  d’un coté mettre en place les poids (à fabriquer à partir de morceaux  issus d’une souche) de l’autre mettre en place la huche.
 +
* La huche peut être composée de sac de jute. Elle est fixe d’un coté, et de l’autre vient s’attacher une fois emplie du projectile. Le système doit tenir fermé tout en restant « libre » afin de projeter le ballon…
 +
* Prévoir une corde qui maintienne la verge lorsque la huche est « chargée » 
 +
* Installer une « planche »/ gouttière qui permette à la huche de glisser.
 +
 
 +
 
 +
== Un exemple en photos ==
 +
<gallery>
 +
Image:Trebuchet_01.JPG| Le Trébuchet une fois monté
 +
Image:Trebuchet_02.JPG| Chargement du trébuchet. La personne au t shirt blanc retient la verge grâce à la corde prévue à cet effet.
 +
Image:Trebuchet_03.JPG| Détail de la huche « chargée »
 +
Image:Trebuchet_05.JPG |Détail d’un des tripodes. Sur la gauche de la photo montage de la verge sur l’axe
 +
Image:Trebuchet_06.JPG| Gros plan sur l’axe : la verge est tenue en un point alors que les contres poids nécessitent deux perches
 +
</gallery>
 +
 
 +
== Utilisation ==
 +
* Pousser les contre poids afin de faire tourner l’axe.
 +
* Retenir le verge (avec la corde) et charger la huche.
 +
* Lâcher la corde de maintien .. le trébuchet projette le ballon sur l’objectif. Prendre garde à s’écarter afin de ne pas être sur le passage de la verge.
 +
 
 +
== Améliorations possibles ==
 +
 
 +
* La principale amélioration des performances peut être obtenu en augmentant la taille du trébuchet (dans des proportions identiques), ce qui permet d'augmenter par ce biais le contre poids et donc la portée de l'ensemble.
 +
* Comme les armes de siège médiévales, on peut aussi faire du trébuchet une arme démontable et transportable. Dans ce cas il est préférable de remplacer toutes les chevilles par des tiges filetées (mais de bonnes chevilles peuvent faire l'affaire) et pour faciliter le démontage-remontage, mieux vaut numéroter les différentes pièces (en plaçant le même numéro sur les différentes pièces d'une même liaison).
  
 
== Source ==
 
== Source ==
 +
 
{{voir wp| Trébuchet}}
 
{{voir wp| Trébuchet}}
  
 
{{portail installations}}
 
{{portail installations}}
 
[[Catégorie:Installations]]
 
[[Catégorie:Installations]]

Version actuelle datée du 27 juin 2011 à 15:25

Trébuchet

vue d'un mangonneau (dit «trébuchet») vue d'un mangonneau (dit «trébuchet»)

{{}} Froissartage Niveau difficile

Engin de jet parfait pour projeter des projectiles (farines, ballons de baudruche, ...) en grand jeu
Techniques employées
Matériel
Outils :

scie, ciseau à bois, tarière, plane

Bois à prévoir :


Autres :

axe métallique (pour soutenir la verge

Le trébuchet était une pièce d’artillerie mobile à contrepoids du Moyen-âge. Ici, il s'agit en fait d'un mangonneau, le contrepoids étant fixe ; le trébuchet étant composé d'un contrepoids à balancier (pas directement fixé sur la perche mais fixé avec un système de balancier).

Chez les scouts, il présente un double intérêt : celui de la prouesse technique (en froissartage et tenon-mortaise) et celui de constituer un engin de défense lors des grands jeux (à utiliser avec des ballons de baudruches remplis d’eau ou de peinture).

Éléments du trébuchet

Le trébuchet est construit à partir de deux tripodes maintenant un axe central (mobile) sur lequel est placé la verge. Cette dernière est liée à un ou plusieurs contre poids (fixent sur le modèle présenté). Le projectile (ballon de baudruche empli d'eau) est placé dans une « huche » en sac de jute.

L'élément principal du trébuchet est le levier, qui se nomme la verge, elle est liée à un contre poids et idéalement à une fronde où se positionne le projectile.

  • La structure au sol doit être suffisamment étendue pour assurer la stabilité de l'édifice. En effet lors de son mouvement le levier exerce des forces sur la structure qui doivent être compensées. Dans ce but les pièces utilisées doivent être parfaitement rectilignes et le mi bois transverse-longerons doit être parfait pour que ces trois pièces épousent le sol (parfaitement plat lui aussi) du mieux possible. Les deux renforts permettent, grâce à des triangulations, de construire une structure rigide, ainsi sur le schéma indiqué ci-dessous : les angles ne bougent pas.
  • Les tours : La verge est fixée entre deux tours qui la soutiennent. Pour permettre la libre circulation de la verge, ces tours ne doivent pas être attachées entre elles, ce qui oblige à les soutenir d'une autre façon. Ainsi il convient de réaliser trois triangulations sur chaque tour de manière à la soutenir. Chaque pilier principal d'une tour est taillé en cheville pour se loger dans le mi bois transverse-longeron.
  • La verge : Le compromis entre souplesse et solidité est difficile à trouver dans le choix de l'arbre pour réaliser ce morceau.
  • La huche : elle permet une amélioration considérable de la portée. Idéalement on la réalise assez longue et elle coulisse dans une gouttière le long des longerons pendant l'élévation de la verge, à défaut on la fera plus courte et elle pendra au bout de la verge. La libération du projectile se passe par décrochage d'un des côtés de la fronde, un anneau est passé dans un clou au bout de la verge. La bonne inclinaison du clou détermine le moment idéal d'ouverture de la fronde, et seule l'expérience permet de déterminer cette inclinaison : de nombreux essais sont nécessaires.
Structure au sol

Étapes de construction

  • Construire les deux tripodes qui maintiendront l’axe central (lors de l’assemblage final il sera peut être nécessaire de consolider le tripode)
  • Construire la verge, d’un coté mettre en place les poids (à fabriquer à partir de morceaux issus d’une souche) de l’autre mettre en place la huche.
  • La huche peut être composée de sac de jute. Elle est fixe d’un coté, et de l’autre vient s’attacher une fois emplie du projectile. Le système doit tenir fermé tout en restant « libre » afin de projeter le ballon…
  • Prévoir une corde qui maintienne la verge lorsque la huche est « chargée »
  • Installer une « planche »/ gouttière qui permette à la huche de glisser.


Un exemple en photos

Utilisation

  • Pousser les contre poids afin de faire tourner l’axe.
  • Retenir le verge (avec la corde) et charger la huche.
  • Lâcher la corde de maintien .. le trébuchet projette le ballon sur l’objectif. Prendre garde à s’écarter afin de ne pas être sur le passage de la verge.

Améliorations possibles

  • La principale amélioration des performances peut être obtenu en augmentant la taille du trébuchet (dans des proportions identiques), ce qui permet d'augmenter par ce biais le contre poids et donc la portée de l'ensemble.
  • Comme les armes de siège médiévales, on peut aussi faire du trébuchet une arme démontable et transportable. Dans ce cas il est préférable de remplacer toutes les chevilles par des tiges filetées (mais de bonnes chevilles peuvent faire l'affaire) et pour faciliter le démontage-remontage, mieux vaut numéroter les différentes pièces (en plaçant le même numéro sur les différentes pièces d'une même liaison).

Source


Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : Trébuchet