Différences entre versions de « Tour d'observation »

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[[Image:levee_de_tour.JPG|thumb|350px|right|Système de levage]]
 
[[Image:levee_de_tour.JPG|thumb|350px|right|Système de levage]]
La tour d'observation constitue principalement un défit technique. En effet, son utilisation reste limitée dans le cadre des activités scoutes : affût, signalisation ou encore guet lors d'un grand jeu.
+
La tour d'observation constitue principalement un défi technique. En effet, son utilisation reste limitée dans le cadre des activités scoutes : affût, signalisation ou encore guet lors d'un grand jeu.
  
 
La technique souvent pratiquée est de fabriquer deux côtés de la tour au sol, puis de les lever grâce à un système de levier pour que les pieds tombent dans les trous correspondants (prévoir des profondeurs de 1m50 et des perches de 20 à 30 cm de diamètres). On peut ensuite terminer l'assemblage en montant sur l'armature stable ou au moyen d'une échelle.
 
La technique souvent pratiquée est de fabriquer deux côtés de la tour au sol, puis de les lever grâce à un système de levier pour que les pieds tombent dans les trous correspondants (prévoir des profondeurs de 1m50 et des perches de 20 à 30 cm de diamètres). On peut ensuite terminer l'assemblage en montant sur l'armature stable ou au moyen d'une échelle.

Version du 8 février 2007 à 19:04

Système de levage

La tour d'observation constitue principalement un défi technique. En effet, son utilisation reste limitée dans le cadre des activités scoutes : affût, signalisation ou encore guet lors d'un grand jeu.

La technique souvent pratiquée est de fabriquer deux côtés de la tour au sol, puis de les lever grâce à un système de levier pour que les pieds tombent dans les trous correspondants (prévoir des profondeurs de 1m50 et des perches de 20 à 30 cm de diamètres). On peut ensuite terminer l'assemblage en montant sur l'armature stable ou au moyen d'une échelle.

Tour.jpg