The ScoutWiki Network server was upgraded on November 20th, 2019. The maintenance is now over. Please inform us in Slack or via email support@scoutwiki.org if you encounter any unexpected errors – it's possible the upgrade has missed something. Thanks and happy scoutwiki'ng!

Province SDF Indochine

De Scoutopedia
Révision datée du 3 janvier 2019 à 11:29 par Borome (discussion | contributions) (→‎Commissaires)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Province Indochine
Scouts de France Scouts de France

Fédération Indochinoise de Scoutisme

Fédération Indochinoise de Scoutisme
Fondation : 1932
Fermeture : 1954
Chef(s) : {{{chef}}}
Commissaire garçon : {{{commissaire}}}
Commissaire fille : {{{commissaire2}}}
Adresse : {{{adresse}}}
Téléphone : {{{téléphone}}}
E-mail :
{{{mail}}}
Site web :
[{{{site}}} {{{site}}}]

Groupes : {{{nombre de groupes}}}
Unités : {{{nombre d'unités}}}
Jeunes : {{{nombre de jeunes}}}

La province Indochine est une province des Scouts de France. Les provinces constituaient l'ossature principale de l'organisation territoriale du mouvement des années 1930 à 1961, année où elles ont été remplacées par les régions. La province Indochine, quand à elle, disparait en 1954 avec l'indépendance du pays.

Organisation administrative

La Province Indochine des Scouts de France est créée en novembre 1932 (district auparavent) et comporte 2 districts en 1935 :

  • Tonkin
  • Cochinchine

Un troisième est créé en 1936

  • Cambodge Sud Annam

Elle en comporte 6 en 1953 :

  • Sud Vietnam
  • Centre Vietnam
  • Nord Vietnam
  • Plateaux
  • Cambodge
  • Laos

Rattachée à la Fédération indochinoise des associations du scoutisme la Province disparait en 1954.

Commissaires

  • Colonel Lacordaire est nommé DPr le 2 novembre 1932 (CPr en 1936)
    • Jean Grassin CPrA (en 1936) + CAPr Louvetisme
Jean Grassin
  • Albert Oriol (en 1953)
  • Aumônier Diocésain : Abbé Fournier (en 1935)
  • Aumônier de province : RP Benoit (en 1953)

Louvetisme

  • L-A Chauvet (en 1953)

Eclaireur

  • Marcel Convers (en 1953)

Route

  • Louis Mergny (en 1953)
  • CD Tonkin : Jules Gerbier est nommé CD le 2 novembre 1932
  • CD Cambodge et Sud-Annam : Jean Grassin nommé CD en mai 1935
  • CD Cochinchine : Jean Grassin nommé en janvier 1934. Démission en mai 1938
  • CD Tonkin : Paul Vaillant nommé CD en janvier 1934, jusqu'en mai 1936.
  • Médecin de District Indochine : Dc Nguyen Van Nguyen nommé le 20 octobre 1937

Sud-Vietnam

  • Gabriel Peraldi CD en 1953

Nord-Vietnam

  • Jean Mauret CD en 1953

Centre-Vietnam

  • RP Lefas CD en 1953

Plateaux

  • RP Parrel CD en 1953

Cambodge

  • Denis de MAssy CD en 1953

Laos

  • A. L. Aufauvre CD en 1954

Unité

  • Cholon
    • 1re Cholon affiliée le 7 juillet 1937
  • Dalat
    • 1re Dalat : affiliée en mai 1935
  • Giadinh
    • 1re Giadinh
  • Haïphong
    • Patrouille 1re Haiphong -Francis Garnier- (affiliée avant 1935)
    • Meute 1re Haïphong : affiliée en juin 1934
    • 2e Haïphong : affilié en novembre 1935
  • Hanoï
    • 1re Hanoï -Courbet- (affiliée avant 1929)
    • Meute 1re Hanoï (affiliée avant 1935)
    • 4e Hanoï : affiliée en novembre 1935
  • Hué
    • Meute 1re Hué : affiliée en juin 1935
  • Pnom Penh
    • 1re Pnom Penh
    • 2e Pnom Penh
  • Saïgon
    • 1re Saïgon -Immaculée Conception- : affiliée le 2 juillet 1930 (rattachée alors à la Province scoute de Provence) et en mai 1933
    • Meute 1re Saïgon (affiliée avant 1935)
    • Meute 1reB Saïgon affiliée le 7 juillet 1937
    • Clan 1er Saïgon : affilié en juin 1935
    • 2e Saïgon : affiliée en mai 1935
    • 3e Saïgon
    • Meute 3e Saïgon affiliée le 7 juillet 1937
    • 4e Saïgon

Nominations de chefs

  • 1re Hanoï : Pierre Tranot nommé ASM en mai 1934
  • Meute 1re Haïphong : Madeleine William nommé CM en juin 1934
  • Meute 1re Hanoï : Françoise Gallo ACM en janvier 1935
  • 1re Saïgon : Gérard de Rozario ACT fev 1935
  • 2e Saïgon : P. Anouil ex-ACT (Bordeaux fev 1935)
  • 1re Saïgon : Roger Lepron CT avr 1935
  • 2e Saïgon : Antoine N'Guyen van Chanh CT mai 1935
  • 2e Saïgon : Philippe Bui Van Khoi ACT mai 1935
  • 2e Saïgon : Paul Cao Tan Dau ACT mai 1935
  • 1re Dalat : René Guy ACT mai 1935
  • 1re Dalat : Abbé Nicolas Aum mai 1935
  • Meute 1re Hué : Mme Chenevier CM juin 1935
  • Clan 1er Saïgon Raoul Serène CC juin 1935
  • 1re Hué Abbé Dancette Aum juin 1935
  • 2e Haïphong Tran Van Thao CT nov 1935
  • 4e Hanoï Bach Thai Tam ACT nov 1935
  • 4e Hanoï Lu Tri Bao ACT nov 1935
  • 4e Hanoï Pham Cong Sam ACT nov 1935
  • 4e Hanoï Vu Ngoe Tan ACT nov 1935
  • 1re Saïgon Gérard de Rozario ACT passe à la dispo du CD d’Indochine Sud le 7 juillet 1937
  • Meute 1reB Saïgon Mme Challamel CM le 7 juillet 1937
  • Meute 1reA Saïgon Louise Chauvet CM le 7 juillet 1937
  • Meute 3e Saïgon Frère Emilien CM le 7 juillet 1937
  • Meute 1re Saïgon Suzanne Sambet ACM le 7 juillet 1937
  • 1re Cholon Antoine Nguyen van Chan CT le 7 juillet 1937
  • 1re Saïgon Georges le Pelletier ACT le 20 octobre 1937
  • 4e Saïgon Gaston Karsenty ACT le 20 octobre 1937
  • Meute 1re Saïgon : CM Mme Grassin démission mai 1938

et aumôniers

  • 1re Haïphong : RP Croizier aum en juin 1934
  • 1re Saïgon : Abbé Louison aum honoraire en février-mars 1936
  • 2e Hanoï : Abbé Aubert Aum en janvier 1936
  • 2e Hanoï : Abbé Galland Aum Adj en janvier 1936
  • 3e Hanoï : Abbé Despaulis en janvier 1936
  • District d'Hanoï : Abbé Paul Seitz 1941

Vie scoute en Indochine

  • Effectifs au 1er octobre 1933 :
    • Louveteaux et chefs : 43
    • Scouts et chefs : 56
Scouts en Indochine
Scouts en Indochine


Vietnam

A l'arrivée de Guy de Larigaudie à Saïgon en 1938, son compagnon Roger Drapier s'occuper de la troupe "Chanoine Cornette". De même autour des garnisons importantes avec l'aide de militaires, anciens scouts, sont lancés des troupes, clans (clans militaires St Louis, d'Alverny, et clan Scouts de Haute-Mer "des pêcheurs de Tibériade" ), et même des meutes dirigées par les épouses ou les filles de ces engagés.

«  Que voulez-vous, les scouts sont friands de grand air et cette année ils croissent et se multiplient étrangement ! Ils avaient bien jusqu'alors un local dans l'enceinte de la mission, mais que faire entre quatre murs quand on a 13 ou 14 ans, que le soleil brille et qu'une irrésistible envie de courir et de chanter vous saisit ? Depuis longtemps on cherchait à s'évader. La solution était trouvée. Un vaste hangar de trente mètres de long sur dix de large, comportant deux grandes pièces à chaque extrémité, surgit bientôt du sol : une construction en torchis et bambou est vite réalisée et coûte moins cher que la brique !Simultanément poussaient ça et là coquettes cagnas, style annamite moderne, dont la note originale égayait déjà la sévérité de ces lieux quelques jours plus tôt entièrement dénudés. Tout au fond, contre un rideau d'arbres, une petite construction, en forme de pagodon, dont la charpente sculptée provenait d'un héritage, fut également érigée, tandis qu'à cent pas de là, un double cercle en forme de 8, dont le sommet est moitié plus petit que la base, se dessinait bientôt avec sa plate-forme sablée et sa bordure d'arbustes. Dans le petit cercle, face à l'est, un dolmen sera sous peu érigé, une croix rustique le surmontera : ce sera l'autel où Jésus descendra. La grande base servira de théâtre de verdure pour les feux de camp. Il reste encore à dresser, au centre de ce vaste terrain de près de sept mille mètres, un grand calvaire... Les deux bras de Jésus étendus au-dessus de ses enfants. Il faudra aussi percer la haie de cactus et construire un portail digne d'un tel camp. Enfin, dans quelque coin discret, il sera bon aussi de songer aux lavabos et aux douches. Tout cela quand les fonds rentreront, car pour le moment la caisse est singulièrement en baisse, malgré l'appoint généreux qu'une récente quête à la cathédrale vient de procurer. Les quatre patrouilles de la Troupe Courbet, composée presque exclusivement de Français, occuperont quatre des petites cagnas. Magnifique local que les garçons s'ingénieront à décorer et embellir selon leur goût. Ils seront maîtres chez eux.La Troupe Ba-da-loc, exclusivement annamite, recrutée parmi les petits élèves de l’École Gendreau une excellente troupe bien vivante ira occuper les quatre autres cagnas existantes. Ces deux troupes, tout en gardant leur autonomie et leur activité propres, auront ainsi l'occasion de se rencontrer, de collaborer et de vivre en commun le bel idéal de fraternité scoute. Le pagodon ou Kraal servira de quartier général commun pour les chefs de ces deux troupes et de celles qui seront prochainement fondées. En effet, le vaste hangar de trente mètres doit être le berceau de plusieurs autres troupes populaires annamites. Ainsi, procurer un local et un lieu de rassemblement pour les unités scoutes déjà existantes, tel est le premier but de ce camp permanent ; mais aussi, constituer un centre de formation pour la jeunesse, et en particulier promouvoir le scoutisme catholique, telle est la seconde fin de la fondation.

En France, où le scoutisme est si vivant, les chefs et aumôniers soutiennent l'enthousiasme des garçons en faisant briller à leurs yeux l'idéal du missionnaire et du colonial, du vrai colonial. Ici en Indochine, nos garçons sont à pied d’œuvre : ce n'est plus un idéal lointain, mais immédiatement réalisable. Ils doivent être les témoins de la vieille chrétienté, les témoins du Christ. Par leur tenue, leur discipline, leur exemple, ils doivent faire monter leurs petits frères annamites. Par leur courtoisie et leur esprit chevaleresque qui est un des articles de leur loi, ils doivent apprendre à ces petits, si souvent méprisés, incompris, ce qu'est la charité chrétienne, au cœur généreux et largement ouvert.

Au camp Duvillier, l'occasion leur sera donnée de pratiquer cet esprit missionnaire, voulu par le Christ, par l’Église, pour tous ses enfants.

Quant aux petits Annamites, tous ces jeunes qui montent et ont soif d'idéal de vie plus digne et plus haute, ils découvriront et aimeront ainsi la France chrétienne et, par elle, le Christ.  »

Extrait du Journal des Missions Étrangères de Paris, 1941.

En 1949 on trouve un groupe à Hanoï, Haïphong (1re Courbet), et à Dalat. Cette troupe à Dalat parraine en 1947 la fondation de la 1re Kala composée de montagnards Moïs (en turban rouge, et ne parlant pas français), puis celle de Drong. Le Camp de Formation de la Fédération du scoutisme de Cochinchine est à Bach-Mah.

Après le Commissaire Bartoli, en 1950 Albert Oriol devient Commissaire de la Province scoute d'Indochine (rattachée directement à la région Outre Mer du QG). C'est lui qui éditera à Saïgon, avant même Dien-Bien-Phu, un premier tome de « Scouts morts en Indochine ». Certains routiers se regrouperont au sein de clans militaires (comme celui du 2e BCCP).

Cambodge

L'association cambodgienne, intégrée à la Fédération Indochinoise des Associations du Scoutisme (FIAS) depuis 1937, forme aussi ses chefs au camp-école de Bach-Ma. Parmi ses cadres dirigeants, on retrouve déjà le commissaire général Vincent (SDF) et Tep Im (annamite). Ce sont eux qui relanceront une association autonome (mais patronnée par le Scoutisme Français) après la guerre.

Fin 1951n on dénombre six troupes en province, et deux troupes à Phnom-Penh, dont un groupe à l'orphelinat, avec une meute Guy de Larigaudie (créée en 1948). Mais en 1954, une dissidence menée par le chef cambodgien Savanary entrainera la création des "Scouts de la reine", puis des "Jeunesse Socialistes Royales Khmères".

Laos

La troupe St Georges 1re Ventiane n'est pas encore reconnue officiellement en 1949. Essai à cette époque aussi avec des laotiens au lycée de Luang-Prabang.

Le premier Commissaire Général du Scoutisme Lao (de 1953 à 1957) sera un SDF de Brest, Chevalier de France : Jean Deuve, qui contribua aussi à la rédaction d'un manuel de base (1re et deuxième classe) intitulé "A toi Scout Lao".

Scouts morts en Indochine

Couverture


Liens internes

Voir aussi


Scouts de France.svg L'organisation territoriale des
Scouts de France
Drapeau français
De la création de l'association à 1961, les Scouts de France sont organisés en Provinces :

Métropole :
Aisne-PicardieAlsaceAquitaineNavarreArtoisAunis-Saintonge-AngoumoisAuvergneBerry-BourbonnaisBourgogneBretagneChampagneDauphinéFlandresFranche-ComtéGascogne-PyrénéesÎle-de-FranceNotre-Dame-RoyaleBas-LanguedocHaut-LanguedocLanguedocLimousinLoire-VendéeLorraineLyonnaisForezMaine-AnjouOrléanais-TouraineNormandieBasse-NormandieHaute-NormandiePoitouProvenceMarches-de-ProvenceMarseille-MéditerranéeProvence-RomaineSavoieRhinÉtranger

Outre-mer :
AlgérieAlgerConstantineOranMarocTunisieLevantMadagascarOutre-MerIndochine

De 1961 à la création des Scouts et guides de France, les Scouts de France sont organisés en Régions :
AlsaceAquitaineAuvergneBourgogneBretagneCentreChampagneFranche-ComtéLanguedocLimousinPays-de-la-LoireLorraineMidi-PyrénéesNord-Pas de CalaisNormandieÎle-de-France OuestÎle-de-France Sud-EstPicardiePoitou-CharenteProvence Côte-d'AzurRhône-AlpesÎle-de-France Centre