Welcome to the ScoutWiki Network

Parcours Hébert

De Scoutopedia
Révision datée du 4 juin 2010 à 18:10 par Akela NDE (discussion | contributions) (Mise en forme)
Aller à : navigation, rechercher

Un parcours Hébert, aussi connu sous le nom de parcours d'hébertisme ou de parcours santé, est un parcours sportif en extérieur réalisé selon les principes établis par Georges Hébert, et destiné à permettre aux «civilisés» d'avoir un développement physique équivalent à celui des peuplades dites primitives (Pour pallier les inconvénients de la civilisation, justement !).

Un parcours Hébert est toujours éminemment modulable. Les activités devant y prendre place sont regroupées en 10 grandes familles :

  1. La marche: activité et exercice de base, la marche a comme bienfaits d'activer la circulation sanguine, de renforcer le muscle cardiaque et d'abaisser la tension artérielle mais aussi de réduire le stress, de solidifier les os et de faciliter la digestion. Elle permet enfin de récupérer calmement après un effort intense.
  2. La course: par définition plus rapide que la marche, elle fait également produire au corps plus d'efforts et donc dépenser plus de calories. L'oxygène parvient en grande quantité dans le sang et les toxines sont ainsi éliminées. La musculature, principalement du bas du corps, est améliorée et les tendons solidifiés.
  3. La quadrupédie: reprenant différents exercices de marche à quatre pattes, mais également par extension plusieurs exercices au sol faisant travailler les quatre membres. Ces activités ont une action sur toute la musculature bien que certaines comme le ramping par exemple favorisent le développement des épaules. Elles permettent aussi de faire travailler la coordination des mouvements. Cette famille d'exercices peut enfin servir à initier les moins téméraires aux exercices de grimpe, en effet, cette position plus rassurante peut restreindre les impressions de vertige.
  4. Le grimper: cette famille comprend les exercices dont l'objet est généralement constitué par un déplacement du corps vers le haut, que ce soit avec l'aide uniquement des bras ou également avec les jambes. La totalité du poids du corps est alors utilisée comme force de résistance aux efforts. Ces exercices peuvent faire l'effet d'efforts violents lors de tractions à la barre ou de montée à la corde par exemple. Ils auront pour but de développer les muscles des bras, de la cage thoracique et du dos.
  5. Le saut: qu'il soit en longueur, en hauteur, avec ou sans obstacle, qu'il s'agisse d'un grand bond ou d'une multitude de petits, le saut permettra à celui qui s'y entraine d'améliorer sa détente, de renforcer ses articulations mais aussi d'apprendre à se réceptionner correctement afin d'éviter les blessures diverses. Exercice extrêmement tonique, il permettra le développement des fibres musculaires à contraction rapide, travaillera l'équilibre et le timing mais aussi l'audace et la vivacité.
  6. L'équilibre: contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'équilibre n'est pas l'absence de force, mais la parfaite équilibration de celles-ci. Afin d'atteindre un état d'équilibre, le sujet va devoir utiliser et ajuster le fonctionnement de tous ses muscles avec précision. Après avoir appris à se réceptionner, ces exercices apprennent donc à ne pas tomber. Ils sont utiles pour améliorer des aspect généralement plus mentaux que physique tels que la confiance, l'assurance en sois ou encore pour vaincre les sensations de vertige.
  7. Le lever-porter: ces exercices impliquent de lever, déplacer ou porter des objets ou des personnes en se déplaçant sois-même ou pas. Ces exercices permettent d'apprendre des mouvements utiles comme la façon de déplacer un blessé ou un gros carton de déménagement en évitant les efforts inutiles et surtout les douleurs ou blessures. Pour ce faire, pensez à éviter de faire des torsions du dos avec une charge dans les mains et arrêter l'effort en cas de douleur. Ces exercices bien effectués feront travailler les muscles du haut du corps.
  8. Le lancer: pouvant être réalisé avec ou sans élan, au moyens d'objets aussi divers que variés tant au niveau du poids qu'au niveau de la taille, le lancer bénéficie d'une assez bonne popularité. D'une part car il peut permettre un classement aisé des différents concurrents, mais aussi et surtout car il s'agit là d'un exercice des plus complet, alliant tonicité, force et précision. Il permet d'améliorer la musculature, l'équilibre, l'adresse, la souplesse des membres supérieurs et la coordination des mouvements
  9. La défense: les exercices de défenses ont l'avantage de faire travailler aussi bien le corps que l'esprit, que ce soit lors de combats simulés ou pas. Au niveau du corps, lors d'un combat, les muscles, articulations et tendons vont être soumis à de nombreuses forces, se retrouver dans toutes sortes de positions, être étirés, compressés, cela peut être bénéfique tant qu'un échauffement préalable a bien été réalisé. De plus, les combats auront pour avantages bénéfiques de développer la coordination des mouvements, la force explosive, la vitesse de réaction, l'endurance. D'un point de vue mental, l'entrainement et la capacité à se défendre augmenteront largement l'estime et le contrôle de sois
  10. La natation: se faisant par définition dans l'eau, la natation permet de soulager les articulation et les tendons du poids du corps en le mettant dans un état de quasi apesanteur. De par ce fait, les exercices de natations sont souvent considérés comme doux appelant plutôt à l'endurance, au rythme, à la souplesse et à la coordination qu'à la force brute. On retrouve également, dans la famille de la natation, les exercices d'apnées statique ou en mouvement qui font appel aux capacité respiratoires.

Le parcours Hébert est accessible à tous car il peut être facilement adapté. Les participants ne sont jamais concurrents à part pour se dépasser soi-même. Un parcours peut ceci-dit très bien faire l'objet d'une course contre le temps.Un parcours Hébert est souvent constitué de différentes activités appartenant ou combinant ces dix familles. On pourrait par exemple combiner équilibre, saut et lever-porter en imaginant un exercice qui demanderait à un participant de se déplacer d'un point à un autre en portant en équilibre sur sa tête un objet.

La succession des exercices doit être pensée afin d'alterner des moment d'action intense avec des moments de pause, la marche d'un exercice à l'autre peut être considérée comme une pause, d'alterner également les muscles utilisés afin de faire travailler tout le corps mais également qu'il y ait suffisamment de temps de repos du muscle pour éviter le claquage. De plus, l'intensité de l'effort suit une courbe de Gauss[1] à la manière de l'ambiance des veillées. On commencera par une série d'activités visant à l'échauffement, pour ensuite monter en intensité d'effort et enfin terminer par une marche d’apaisement qui amène un retour au calme. Pour la sécurité de tous, il est bon de faire le tour des éventuels engins à utiliser ou franchir avec les participants afin qu'ils puissent les tester et en évaluer la dangerosité avant d'effectuer le parcours


Enfin retenons que si l'hébertisme se rencontre souvent en parcours, faisant se succéder une série d'épreuves avec ou sans accessoires (pouvant faire l'objet de constructions de type Woodcraft), il peut également selon les moyens se pratiquer en plateau, dans une cour ou une plaine. Cela permet de réduire a néant le matériel nécessaire et de faire participer un grand nombre d'acteurs dans une surface limitée. Ainsi les participants vont devoir se déplacer d'un coté à l'autre, l'effort étant produit par la nature des déplacements (courir, sauter, lancer et rattraper une balle, garder un œuf en équilibre dans une cuillère,...)

Lien externe


Notes et références


  1. Voir Wikipédia : courbe de Gauss


Cet article peut aider à préparer certains badges.