The ScoutWiki Network server was upgraded on June 3rd, 2020. We're currently seeing some problems with long page loads on certain pages (for example Recent changes on large wikies). Sorry for the inconvenience!

Nicolas Benoit : Différence entre versions

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m (Source)
m (Conjugaison)
Ligne 28 : Ligne 28 :
 
En [[1914]], Nicolas Benoit s'engage comme volontaire dans les fusillers marins. Le lieutenant de vaisseau Nicolas Benoit, de la 2{{e}} compagnie du 1{{er}} régiment de fusiliers marins, meurt des blessures reçues le [[17 décembre]] [[1914]] sur l'Yser, au combat de Bixschoote (Belgique).  
 
En [[1914]], Nicolas Benoit s'engage comme volontaire dans les fusillers marins. Le lieutenant de vaisseau Nicolas Benoit, de la 2{{e}} compagnie du 1{{er}} régiment de fusiliers marins, meurt des blessures reçues le [[17 décembre]] [[1914]] sur l'Yser, au combat de Bixschoote (Belgique).  
  
Le Comité Directeur des Éclaireurs de France du [[23 décembre]] [[1915]] décidât alors que son nom figurerait perpétuellement parmi ses membres avec la mention ''"mort au champ d'honneur le [[17 décembre]] [[1914]]"''<ref>Source : ''[[Journal des éclaireurs|L'Eclaireur de France]]'', n° 11, [[15 janvier]] [[1916]].</ref>.
+
Le Comité Directeur des Éclaireurs de France du [[23 décembre]] [[1915]] décida alors que son nom figurerait perpétuellement parmi ses membres avec la mention ''"mort au champ d'honneur le [[17 décembre]] [[1914]]"''<ref>Source : ''[[Journal des éclaireurs|L'Eclaireur de France]]'', n° 11, [[15 janvier]] [[1916]].</ref>.
  
 
Sa tombe fut transférée le [[3 février]] [[1922]] au Cimetière National de Notre-Dame-de-Lorette, près de Lens (carré 21, tombe 4088).
 
Sa tombe fut transférée le [[3 février]] [[1922]] au Cimetière National de Notre-Dame-de-Lorette, près de Lens (carré 21, tombe 4088).

Version du 23 février 2012 à 23:49

Nicolas Benoit
Nicolas Benoit
Nicolas Benoit
Cofondateur des Eclaireurs de France
15 octobre 1875 · 17 décembre 1914

Fondateur

Fondateur.

Personnalité éclaireurs de France

Éclaireurs de France.

Personnalité française

France.

Nicolas Benoit (15 octobre 1875 - 17 décembre 1914) est né à Roanne, ville du nord de la Loire en Rhône Alpes.

Brillant diplômé de Navale, son goût pour les horizons lointains le pousse à faire le tour du monde à bord de l’Iphigénie.

Il est très vite intéressé par les problèmes de la jeunesse. Alors qu'il est envoyé en Angleterre pour y passer un brevet d'interprète bilingue, il rencontre Baden Powell et sa méthode novatrice. Nicolas Benoit est donc sûrement le premier Français à s'être rendu en Angleterre avant 1910 pour y découvrir l'univers des "boy-scouts" de BP.

Il en revient avec une connaissance précise des méthodes qu'il met à disposition de grands éducateurs de l'époque : Pierre de Coubertin et Georges Bertier.

Les trois hommes se rencontrent et pensent à une adaptation Française du scoutisme d'outre-Manche. Mais l'union n'est que de courte durée. Benoit n'apprécie guère le laïcisme militant de Coubertin. En effet, Pierre de Coubertin n'accepte pas toute le méthode anglaise et envisagerait de laisser de côté Promesse, uniforme et liberté religieuse.

Nicolas Benoit décide de faire route avec Georges Bertier; et tous deux créent les Éclaireurs de France (aconfessionnel) le 2 décembre 1911. Quant à Pierre de Coubertin, il avait pour sa part créé un autre mouvement laïque : les Éclaireurs Français, le 27 octobre de la même année.

Les Éclaireurs de France se démarquent pourtant radicalement des Éclaireurs Français par la manière de vivre l'idéal laïc. Il s'agit par la Promesse et la Loi de réaliser la morale civique reposant sur une spiritualité dégagée de toute emprise cléricale et de tout dogmatisme, mais sans s'opposer aux religions. L'originalité du mouvement est d'être ouvert à toutes le confessions et à toutes les sensibilités spirituelles.

En 1914, Nicolas Benoit s'engage comme volontaire dans les fusillers marins. Le lieutenant de vaisseau Nicolas Benoit, de la 2e compagnie du 1er régiment de fusiliers marins, meurt des blessures reçues le 17 décembre 1914 sur l'Yser, au combat de Bixschoote (Belgique).

Le Comité Directeur des Éclaireurs de France du 23 décembre 1915 décida alors que son nom figurerait perpétuellement parmi ses membres avec la mention "mort au champ d'honneur le 17 décembre 1914"[1].

Sa tombe fut transférée le 3 février 1922 au Cimetière National de Notre-Dame-de-Lorette, près de Lens (carré 21, tombe 4088).

Groupes scouts portant son nom


Lien externe


éclaireurs de France Cet article fait partie de la série
éclaireurs de France
éclaireurs de France
Président : Liste des présidents des éclaireurs de France
commissaire général : Liste des commissaires généraux des éclaireurs de France
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge :
Organes : {{{organes}}}
Évènements :
Centres : Cappy
Publications : Revue : Le chefL’Éclaireur de France puis Le Journal des ÉclaireursTout droitLe Cairn

Manuels : Chansonnier des éclaireursChants de louveteauxLa ronde du tempsMillepattes

Histoire : Résolutions d'AngoulêmeNicolas BenoitGeorges BertierLes autres personnalités historique des éclaireurs de France ...
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsCommissaires GénérauxComité DirecteurAutres personnalités...
UniformeLoi scoute

Notes et références