La Joie au cœur

Chant fédéral des Éclaireurs Unionistes de France qui s'est substitué en 1936 à Jeunesse ardente (voir ce chant) en en conservant la mélodie.
Accès direct aux couplets
Refrain — Couplets : 123


1er couplet

La joie au cœur, luttons sans cesse,
Éclaireurs, louveteaux, routiers,
Pour mieux tenir notre promesse
Tels jadis les vrais chevaliers.
Tenons ferme notre Loi scoute,
En nous battant contre le mal.
La jungle, la brousse et la route
Nous guident au même idéal.



Refrain

En une ardente confrérie
Prêt à servir de notre mieux
Notre prochain, notre patrie,
Premier servi soit notre Dieu.



2e couplet

Vivons ensemble l'aventure
D'un même élan, d'un même coeur,
Et découvrons dans la nature
Les bienfaits du Dieu créateur.
Les monts neigeux, les vastes plaines,
Le vent, la forêt, l'océan,
Le ciel, les oiseaux nous apprennent
À rendre gloire au Dieu vivant.


Refrain

3e couplet

Pour bâtir la cité future
Nous deviendrons des hommes forts,
Au clair regard, à l'âme pure,
Bien trempés, maîtres de leur corps.
Aux jours de doute ou de détresse
Veillons à ne point défaillir.
Prions, car dans notre faiblesse
Dieu s'offre encore à nous bénir.


Refrain





La Joie au cœur
Musique A. Gaydou
Paroles '
Écrit en
Licence

Domaine public car l'auteur est mort (les auteurs sont morts) depuis plus de 70 ans*.



Partition

 

Liens internes

Ce chant a notamment été publié dans :

  • Le Coq ( , EUF, (3me édition et suivantes) ( , la Flamme, 1937)
dans la partie 2 "La grande fraternité", sous le titre Jeunesse ardente ! dont il n'a repris, en fait, que la musique.
Remarque : la confusion entre ces deux chants sera reprise pendant de nombreuses années, et Jeunesse ardente sera encore présenté comme le chant fédéral des EUF par exemple dans Faïdoli ( , BSB, 1945).