The wikis have been moved to another server on 26 January 2021. If you see any problems, please let us know as soon as possible and we will try to solve them.

Différences entre versions de « Joseph Lafont »

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m
 
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
}}
 
}}
   
Le [[25 novembre]] [[1936]], le '''Général Michel Laurent Marie Joseph Lafont''' ([[1874]]-[[1961]]) devient Chef-Scout des [[Scouts de France]], succédant au Général [[Arthur Guyot de Salins]]. Il est aussi président du [[Bureau Inter-Fédéral]] (BIF).
+
Le [[25 novembre]] [[1936]], le '''Général Michel Laurent Marie Joseph Lafont''' ([[1874]]-[[1961]]) devient Chef-Scout des [[Scouts de France]], succédant au Général [[Arthur Guyot de Salins]]. Il exerce aussi la présidence tournante du [[Bureau Inter-Fédéral]] (BIF).
   
 
Rappelé au service en [[1939]], il est général d'armée commandant la région militaire de Bordeaux lors de l'Armistice.
 
Rappelé au service en [[1939]], il est général d'armée commandant la région militaire de Bordeaux lors de l'Armistice.
Ligne 24 : Ligne 24 :
 
== {{logo-sdf}} [[Scouts de France]] ==
 
== {{logo-sdf}} [[Scouts de France]] ==
   
* [[1936]] - [[1944]] : Chef-Scout
+
* [[1936]] - [[1940]] : Chef-Scout
   
 
== Scoutisme Français ==
 
== Scoutisme Français ==

Version actuelle datée du 26 avril 2020 à 20:03

Joseph Lafont
Le général Lafont en tenue scoute
Le général Lafont en tenue scoute
Chef-Scout du Scoutisme Français
1874 · 1961

Personnalité scouts de France

Scouts de France.

Personnalité scoutisme français

Scoutisme Français.

Personnalité française

France.

Le 25 novembre 1936, le Général Michel Laurent Marie Joseph Lafont (1874-1961) devient Chef-Scout des Scouts de France, succédant au Général Arthur Guyot de Salins. Il exerce aussi la présidence tournante du Bureau Inter-Fédéral (BIF).

Rappelé au service en 1939, il est général d'armée commandant la région militaire de Bordeaux lors de l'Armistice.

En 1940, il devient Chef-Scout de la Fédération du Scoutisme Français et est un proche du Maréchal Pétain. C'est à son initiative que la Charte de l'Oradou fut adoptée et que le S.F parvint à conserver aux EIF une forme de survie malgré leur interdiction officielle.

Ce fut par son discours que débutât la cérémonie d'ouverture du Jamboree de 1947 à Moisson.

Il fut contraint de démissionner de son poste de Chef-Scout du Scoutisme Français le 14 avril 1948 car sa présence au sein du comité pour la libération du Maréchal Pétain fut considérée comme un acte politique. Il continue cependant à siéger au Conseil National SDF jusqu'au 4 novembre 1956, date à laquelle une Assemblée Générale Ordinaire met fin à son mandat, en même temps que celui de Pierre Delsuc.

Scouts de France.svg Scouts de France

Scoutisme Français

Voir Aussi