Ouvrir le menu principal

Scoutopedia β

Jacques de Jésus

Jacques de Jésus
L'Abbé Bunel célébrant la messe lors d'un camp Franco-britannique près de Plymouth en 1928
L'Abbé Bunel célébrant la messe lors d'un camp Franco-britannique près de Plymouth en 1928
29 janvier 1900 · 2 juin 1945

Spirituel

Spirituel.
Scouts de France Scouts de France

Personnalité française

France.

Jacques de Jésus est né en 1900 sous le nom de Lucien Bunel. Il est ordonné prêtre du diocèse de Rouen en 1925. Il consacre son ministère à la tâche de surveillant et professeur à St Joseph du Havre et directeur spirituel. En février 1928, il est nommé aumônier de groupe Scouts de France Saint-Thomas d’Aquin – 2e Le Havre succédant au Père Héret (OP). L’enthousiasme de l’Abbé Bunel pour le scoutisme est immédiat (mars 1928) :

«  J’avais beaucoup de sympathie pour ce mouvement, mais depuis que je l’étudie plus à fond et que je le pratique, ma sympathie se change en admiration. Quel moyen puissant et efficace d ‘éducation complète pour les enfants et pour les jeunes gens... »

De leur côté, chefs, louveteaux et scouts ne tarissent pas d’éloge pour leur nouvel aumônier :

«  - « Sans hésitation, de tout son cœur il se donna entièrement et par sa grande bonté, très rapidement, il sut gagner l’amitié et la confiance de tous les garçons ; à tous il était sympathique et les scouts disaient : nous avons un chic aumônier. - Nous les scouts, nous disions : « Le Père Bunel est un saint ». »

Camp à Balloy avec les élèves du Petit Collège en 1942.

En 1931, Lucien Bunel entre au Carmel et prend le nom de Jacques de Jésus. En 1934, il fonde et dirige le Petit Collège à Avon (Seine-et-Marne). Visiblement conquis par les bienfaits de la méthode scoute pour les jeunes, le Père Jacques de Jésus va l’utiliser dans sa mission de directeur du Petit Collège Sainte Thérèse d'Avon. D’abord en l’intégrant à la méthode éducative de l’établissement, puis durant la guerre, en proposant, à ses élèves de vivre clandestinement l’aventure scoute. Jacques Chégaray rapporte qu'à cette époque, le collège englobait un clan routiers emmenés par Étienne Pesle, une meute de louveteaux et une troupe scouts. Le Père Jacques en était l’aumônier. Il souligne le succès de cette nouvelle activité : quand nous organisions le jeudi des sorties de patrouilles dans la forêt, il ne restait plus, dans la cour, que trois ou quatre irréductibles qu’un Père dévoué emmenait en promenade.


Il est déporté à Mauthausen en 1944 pour avoir caché trois enfants juifs et être impliqué dans un réseau de résistance. Il meurt à Linz peu après la libération du camp par les Américains.

Lors de son inhumation, le 26 juin 1945, son cercueil est porté par des scouts. La Troupe de Avon va dès lors porter le nom de « Troupe Jacques de Jésus ». À Barentin, enfin, ville natale du Père Jacques, le scoutisme est lancé en 1945 sous le patronage de Henry de Bournazel. Quelques mois plus tard ce groupe scouts est rebaptisé « groupe Lucien Bunel ».

Louis Malle a fait de son histoire un film en 1987 : Au Revoir les Enfants. Il est honoré à Yad Vashem comme un Juste parmi les Nations. En 1997 s’est ouvert le procès de canonisation du père Jacques de Jésus.

Citation

  • "Le scoutisme, par exemple, illustre merveilleusement cette remarque. Nombreux sont les troupes qui débarquent de vie ardente et joyeuse grâce à la chaude influence d’un chef qui pourtant n’est pas le plus instruit des garçons, puisque parfois il n’a qu’une courte culture primaire, vaguement enrichie de lecture postscolaire, pendant qu’il compte sous ses ordres des bacheliers à l’influence éteinte."

Lien externe