« Groupe SUF Paris - St Antoine des Quinze-Vingts / Ste Marguerite » : différence entre les versions

De Scoutopedia
m (Exposant)
Aucun résumé des modifications
 
(Une version intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 17 : Ligne 17 :
|site = http://suf1520.cae.li/
|site = http://suf1520.cae.li/
|unités =
|unités =
* Ronde
* Ronde Sainte Claire
* Meute 158{{eme}}
* Ronde Sainte Thérèse
* Meute 218{{eme}}
* Meute Saint Maximilien
* Compagnie
* Meute Saint Michel
* Troupe 158-218{{eme}} Paris (Sainte Jehanne d'Arc)
* Compagnie Sainte Jeanne d'Arc
* Troupe Sainte Jehanne d'Arc
* Troupe Saint Charles de Foucault
* Feu Bienheureuse Chiara Luce
* Clan Saint Antoine du désert 
|accueil = homogène
|accueil = homogène
|marin =  
|marin =  
Ligne 33 : Ligne 37 :
== Local ==
== Local ==


Les unités de la branche jaune ont leur local dans l'arrière-cour de la paroisse Sainte Marguerite.
Les unités de la branche jaune et la compagnie ont leur local dans l'arrière-cour de la paroisse Sainte Marguerite.
Le local de la troupe est dans l'ancienne cave à charbon de Saint Antoine des Quinze-Vingts.
Le local de la troupe est dans l'ancienne cave à charbon de Saint Antoine des Quinze-Vingts.
Quant au clan St Raphaël, il n'a pas de local à proprement parler mais trouve refuge en la paroisse de Notre Dame du Perpétuel Secours, au centre Saint Michel.
Quant au clan St Antoine du désert, il n'a pas de local à proprement parler mais trouve refuge en la paroisse de Notre Dame du Perpétuel Secours, au centre Saint Michel.


== Foulard ==
== Foulard ==


Le foulard du groupe est vert à bordure blanche. Le clan porte le [[Uniforme_(SUF)#Routiers|foulard officiel des aînés SUF]].
Le foulard du groupe est vert à bordure blanche. Le clan et le feu portent le [[Uniforme_(SUF)#Routiers|foulard officiel des aînés SUF]].


== Histoire<ref>L'histoire des deux groupes avant la fusion est en très grande partie tirée des recherches du père [[Yves Combeau]] ([http://www.yvescombeau.fr/ son site]) sur les groupes scouts parisiens.</ref> ==
== Histoire<ref>L'histoire des deux groupes avant la fusion est en très grande partie tirée des recherches du père [[Yves Combeau]] ([http://www.yvescombeau.fr/ son site]) sur les groupes scouts parisiens.</ref> ==
Ligne 102 : Ligne 106 :
* Bélier
* Bélier
* Faucon
* Faucon
La troupe se divise ensuite en septembre 2021 pour former deux nouvelles troupes de trois patrouilles chacune.


=== Le [[Clan_SUF_Paris_-_Saint_Raphaël_Archange|clan Saint Raphaël Archange]] ([[2009]]-[[2019]]) ===
=== Le [[Clan_SUF_Paris_-_Saint_Raphaël_Archange|clan Saint Raphaël Archange]] ([[2009]]-[[2019]]) ===
Ligne 109 : Ligne 115 :


Le clan accompagne plusieurs dizaines de routiers [[SUF]] jusqu'en [[2019]], où il donne naissance à deux clans distincts à Saint Antoine et à Charenton, fermant de fait.
Le clan accompagne plusieurs dizaines de routiers [[SUF]] jusqu'en [[2019]], où il donne naissance à deux clans distincts à Saint Antoine et à Charenton, fermant de fait.
===La ronde===
En 2012, la ronde compte 7 jeannettes et par manque de cheftaines formées ne fait pas de camp d'été. En 2013, on compte deux sizaines pour 13 jeannettes : les Boutons d'or et les Bleuets. Cette année-là le camp ne dure que quatre jours. L'année suivante, une arrivée massive permet l'ouverture de deux nouvelles sizaines : les coquelicots et les edelweiss.
La ronde ne cesse de s'accroitre puisqu'en 2021, la ronde se sépare enb deux nouvelles rondes : la ronde Ste Claire et la ronde Ste Thérèse. 


== Voir aussi ==
== Voir aussi ==

Version actuelle datée du 4 octobre 2022 à 12:09

LOGO MINIS ENJ.svg    En France, ce groupe fait partie d'un des dix mouvements pratiquant officiellement l'accueil de scoutisme.
Saint Antoine des Quinze-Vingts / Sainte Marguerite

Emblème de la troupe 158-218e Paris

Emblème de la troupe 158-218e Paris

Fondation : 1945 et 1939, fusion en 2003
Fondateurs :
Fermeture : {{{fermeture}}}
Chef(s) actuel(s) :
Coordonnées
Adresse : Paris 11 et 12e
Téléphone :
E-mail :
chefdegroupe.saqv@gmail.com
Site web :
http://suf1520.cae.li/
Unités
  • Ronde Sainte Claire
  • Ronde Sainte Thérèse
  • Meute Saint Maximilien
  • Meute Saint Michel
  • Compagnie Sainte Jeanne d'Arc
  • Troupe Sainte Jehanne d'Arc
  • Troupe Saint Charles de Foucault
  • Feu Bienheureuse Chiara Luce
  • Clan Saint Antoine du désert

48° 50' 55.71" N, 2° 22' 26.16" E




Le groupe Saint Antoine des Quinze-Vingts / Sainte Marguerite est un groupe Scouts unitaires de France implanté sur le XIe et le XIIe arrondissement de Paris. Il est né de la fusion en 2003 des groupes scouts de deux paroisses, d'où la double numérotation de sa troupe.

Local[modifier]

Les unités de la branche jaune et la compagnie ont leur local dans l'arrière-cour de la paroisse Sainte Marguerite. Le local de la troupe est dans l'ancienne cave à charbon de Saint Antoine des Quinze-Vingts. Quant au clan St Antoine du désert, il n'a pas de local à proprement parler mais trouve refuge en la paroisse de Notre Dame du Perpétuel Secours, au centre Saint Michel.

Foulard[modifier]

Le foulard du groupe est vert à bordure blanche. Le clan et le feu portent le foulard officiel des aînés SUF.

Histoire[1][modifier]

Scoutisme à Saint Antoine des Quinze-Vingts[modifier]

Groupe 158e Paris (1945/1947 - 1970)[modifier]

Scouts de France.svg Scouts de France[modifier]

La meute est créée en 1945, la troupe en 1947. N'acceptant pas les réformes de l'équipe nationale des Scouts de France visant à diviser la branche éclaireur, le groupe décide de quitter le mouvement en 1970 et la troupe fusionne avec une partie de la 9e Paris qui a décidée de se dédoubler (l'autre partie créant la 3e Paris à Saint Denys du Saint Sacrement).

Troupe 1e Paris (1970 - 2003)[modifier]

(aussi dite "troupe Saint Augustin")

Scouts saint Georges[modifier]

Le groupe renaît donc chez les Scouts saint Georges dont le QG est basé à Daumesnil, tout près de la paroisse Saint Antoine des Quinze-Vingts. La troupe prend le nom de "Troupe 1re Paris" et Saint Augustin comme patronage.

SUF logo.svg Scouts unitaires de France[modifier]

En 1988, les effectifs sont faibles et face au manque de soutien de la part des Scouts saint Georges (qui ne comptaient plus que deux troupes sur Paris, la 1re et la 3e), le groupe décide de rejoindre les Scouts unitaires de France, ce qui entrainera la fusion des deux mouvements quatre ans plus tard. Suite au changement de mouvement, la troupe recommence à s'agrandir jusqu'à atteindre quatre patrouilles de 1994 à 2000.

En 2002, à cause d'une mauvaise pyramide des âges et d'un changement total de maîtrise, les effectifs s'écroulent et la troupe ne compte plus que deux patrouilles. La troupe campe avec la 218e et les groupes, tous deux en mauvais état, décident de s'unir dès 2003.

Scoutisme à Sainte Marguerite[modifier]

Groupe 218e Paris (1939 - 2003)[modifier]

(dit "groupe Charles de Foucauld")

Scouts de France.svg Scouts de France[modifier]

Crée en 1939, affiliée en 1946 (numérotation d'après-guerre).

L’inauguration des raiders ne laisse pas la troupe indifférente, puisqu’on s’y essaie à la motocyclette au cours du camp de 1949. La 218e est présente au Jamboree de 1957 à Sutton Park; elle n’est pas raider, mais assez bonne pour être sélectionnée pour ce Jamboree où peu de parisiens sont allés.

SUF logo.svg Scouts unitaires de France[modifier]

En 1974, le groupe n'a plus qu'une meute. Le groupe quitte donc les Scouts de France en 1980 pour renaître en 1981 chez les Scouts Unitaires de France.

La troupe reprend vie en 1982. En 1989, la 218e accueille une patrouille survivante de la 45e Paris (Notre-Dame-de-Clignancourt) qui est passée aux Scouts unitaires de France quelques années plus tôt. Le journal de la troupe est signalé dans le Woodcraft 115 qui relève un week-end de Haute-patrouille à cheval. La 218e est attestée très régulièrement jusqu’après 1996; les clichés dans Woodcraft sont nombreux. Camp sur la Dordogne et canoë en 1996. Pendant le même camp, la Haute-patrouille qui s’est entraînée au moto-cross, donne une impressionnante démon­stration. Mais la 218e n’apparaît plus par la suite...

Les effectifs fondent peu à peu. La troupe campe une première fois avec la 1re Paris en 1999 alors que celle-ci en est à son plus haut, et une seconde fois en 2002 où la 1re est elle-aussi devenue en mauvais état, après quoi les deux groupes décideront de continuer l'aventure ensemble.

Fusion des groupes, troupe 158-218e Paris[modifier]

Photo de la 1re et 218e réunies au camp Kergonan 2002, camp à partir du quel les deux troupes ne se sépareront plus.

(aussi dite "troupe Sainte Jehanne d'Arc")

SUF logo.svg Scouts unitaires de France[modifier]

Fusion en 2003, officielle en 2005

Patrouilles libres[modifier]

Les effectifs ont du mal à reprendre après la fusion. En plein milieu de l'année 2003-2004, l'unique patrouille venant de Sainte Marguerite (l'Écureuil) ferme suite au départ de son CP. Le reste des effectifs de la 218e est réparti dans les deux patrouilles restantes, le Jaguar et le Loup. La fusion n'est pas encore officielle et les patrouilles sont composées de deux foulards différents. Finalement, l'absence de chef amène la troupe à adopter le foulard noir pour l'année 2004-2005. Néanmoins, la troupe vit plutôt bien sa période en tant que patrouilles libres en participant à un camp de Pâques géant avec les trois troupes du groupe Stanislas, puis au plus grand camp d'été PL jamais organisé : Dordogne 2005[réf. nécessaire]. Fort de ces deux expériences, les scouts sont motivés et la troupe repart.

La croissance difficile de la troupe[modifier]

Le groupe trouve un chef à la troupe pour l'année 2005-2006 : Antoine de Menthière. Il monte une maîtrise avec des anciens scouts de la troupe et d'ailleurs, qui resteront pour certains plusieurs années après son départ. La troupe non-officielle a donc un nouveau noyau dur à sa tête et décide de fusionner les deux troupes officiellement. C'est le foulard de l'ancienne 1re Paris qui est retenu, mais la troupe prend la double numérotation "158-218e Paris"; Saint Antoine abandonne donc sa numérotation des Scouts saint Georges pour reprendre son ancien numéro des Scouts de France ! La troupe choisit Sainte Jehanne d'Arc comme patronage.

De nouvelles recrues poussent la troupe à rouvrir l’Écureuil en 2006, mais le Loup ferme au camp d'été suite à l'absence de sa Haute-patrouille et les effectifs sont répartis. L'Écureuil se retrouve avec une patrouille âgée, et remporte presque tous les flots du camp face au Jaguar et aux trois patrouilles de la 3e Paris. Le Cerf, une ancienne patrouille de la 1re Paris qui n'avait été ouverte qu'une année (2001-2002), est rouvert en 2009 mais sera tout aussi éphémère que sa précédente "version" et fermera l'année suivante. Les effectifs ont du mal à grossir : le recrutement est difficile et les louveteaux ne montent que rarement à la troupe.

De nos jours[modifier]

Photo de troupe, camp d'été 2012

En 2010 ouvre le Faucon, une toute nouvelle patrouille. L'année suivante, le Loup est rouvert. En 2012, la troupe campe pour la première fois seule depuis la fusion, à l'abbaye Notre Dames des Neiges où un ancien chef a récemment fait sa prise d'habit.

Le groupe connaît ensuite une croissance quasi-ininterrompue, avec l'ouverture d'une compagnie et d'une deuxième meute. Deux anciennes patrouilles de la 1re Paris sont aussi rouvertes : le Bison en 2018, et le Bélier en 2020.

La troupe prend donc de l'ampleur et compte désormais six patrouilles aux effectifs stables :

  • Écureuil
  • Jaguar
  • Loup
  • Bison
  • Bélier
  • Faucon

La troupe se divise ensuite en septembre 2021 pour former deux nouvelles troupes de trois patrouilles chacune.

Le clan Saint Raphaël Archange (2009-2019)[modifier]

SUF logo.svg Scouts unitaires de France[modifier]

En 2009, un ancien chef de la troupe devenu routier chez les Scouts d'Europe créé le clan St Raphaël avec des anciens du groupe, de la 3e Paris et du groupe de Charenton. Le but du clan est de fédérer les routiers de l'Est parisien, à une période où les clans ont du mal à exister dans cette partie de la capitale.

Le clan accompagne plusieurs dizaines de routiers SUF jusqu'en 2019, où il donne naissance à deux clans distincts à Saint Antoine et à Charenton, fermant de fait.

La ronde[modifier]

En 2012, la ronde compte 7 jeannettes et par manque de cheftaines formées ne fait pas de camp d'été. En 2013, on compte deux sizaines pour 13 jeannettes : les Boutons d'or et les Bleuets. Cette année-là le camp ne dure que quatre jours. L'année suivante, une arrivée massive permet l'ouverture de deux nouvelles sizaines : les coquelicots et les edelweiss. La ronde ne cesse de s'accroitre puisqu'en 2021, la ronde se sépare enb deux nouvelles rondes : la ronde Ste Claire et la ronde Ste Thérèse.

Voir aussi[modifier]



Notes et références


  1. L'histoire des deux groupes avant la fusion est en très grande partie tirée des recherches du père Yves Combeau (son site) sur les groupes scouts parisiens.