Frères Morel

De Scoutopedia
Révision datée du 25 mai 2023 à 10:02 par Labo-Scout (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Frères Morel
Pas d'image pour cette personne pour le moment

Fondateur

Fondateur.

Personnalité association des scouts du Canada

Association des scouts du Canada.

Personnalité canadienne

Canada.

Les frères Morel jouèrent un rôle très important dans la naissance du scoutisme au Canada francophone.

Guido Morel[1] naquit à Montréal, le 19 mars 1894, il deviendra le principal animateur du mouvement dans cette ville durant deux décennies. Son frère Philippe[2] et lui sont professeurs dans des écoles catholiques, puis principaux d'institutions. Début 1926, le P. Dugré les incite à lire des livres sur le scoutisme.

Guido Morel va alors fonder la première troupe d'éclaireurs de Montréal, le 13 septembre 1926, dans le quartier ouvrier Saint-Jean-Berchmans, dans l'est de la ville, avec son curé l'abbé Zénon Alary.

Le lendemain, son frère Philippe Morel fondait la deuxième troupe, dans une paroisse de petite bourgeoisie à l'Immaculée-Conception[3], les deux Jésuites qui le secondent comme aumôniers les pères Oscar Bélanger[4] et Maurice Beaulieu auront encore un rôle important dans le scoutisme catholique canadien.

En 1928, cinq troupes, y compris celles des frères Morel et de Geo-Henri Sainte Marie, forment la première Fédération catholique des éclaireurs canadiens-français. Cette première organisation scoute canadienne-française obtiendra sa charte provinciale dès le 26 juin. Ce mouvement indépendant, catholique et francophone ne plaît toutefois pas à l'organisation anglophone, et les relations sont plutôt tendues avec Ottawa. D'autres unités francophones naissent aussi en ordre dispersé.


Circle-icons-magnifyingglass.svg Voir l’article détaillé : Histoire du scoutisme canadien-français



En 1934 le Cardinal Villeneuve réalise l'unification du scoutisme catholique, avec la création d'une Fédération des scouts catholiques de la province de Québec, qui va être désormais affiliée au CGC. Cependant les unités scoutes francophones hors Québec doivent s'affilier à ce qui est devenu la Boy Scouts of Canada. Au niveau national, un bureau de direction est alors mis sur pied, présidé par Guido Morel. Les autres membres sont Philippe Morel comme vice-président, Georges-Henri Sainte Marie comme secrétaire et le Père Adélard Dugré comme aumônier.


Notes et références


  1. Sur Guido Morel voir Raphaël Ouimet, éd., Biographies canadiennes-françaises, 1937, p. 387, (Note : 13 éd.), et le dossier de la troupe Saint-Jean-Berchmans (documents sur le 50e anniversaire célébré le 20 octobre 1976) conservé dans les archives des Scouts et Guides de Montréal.
  2. Hommage à Philippe Morel décédé le 23 octobre 1979 par Émile Gervais, s.j., Le Devoir, 22 novembre 1979, p. 4 et 5
  3. Cf. Ambroise Lafortune, Heureux qui comme Ambroise..., Montréal, 1981, qui avait fait sa promesse scoute en 1928 dans cette troupe de la paroisse de l'Immaculée Conception.
  4. Le P. Oscar Bélanger SJ  "ancien aumônier général des Éclaireurs canadiens-français" commentera en 1935 le passage des textes de la première fédération des éclaireurs à ceux des scouts catholiques du Québec dans une brochure (ESP, 32 p.) : Le scoutisme, sa valeur éducative consultable en ligne.