Welcome to the ScoutWiki Network

Comité américain pour les régions dévastées : Différence entre versions

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
m (mise en forme)
m
Ligne 11 : Ligne 11 :
  
 
{{Citation|
 
{{Citation|
[Les] camps de scouts organisés par le '''Comité américain''' fonctionnèrent à [[Francport]], à [[Corcy]] et à [[La Croix St Ouen]] et reçurent plus de deux mille jeunes gens. Le gouvernement et les municipalités participèrent à leur organisation. Les fédérations scouts des États-Unis, d'Angleterre et de Belgique y furent représentées.
+
[Les] camps de scouts organisés par le '''Comité américain''' fonctionnèrent à [[Francport]], à [[Corcy]] et à [[La Croix St Ouen]] et reçurent plus de deux mille jeunes gens. Le gouvernement et les municipalités participèrent à leur organisation. Les fédérations scoutes des États-Unis, d'Angleterre et de Belgique y furent représentées.
 
|[[André Tardieu]], Président d'honneur du '''CARD'''.}}
 
|[[André Tardieu]], Président d'honneur du '''CARD'''.}}
  

Version du 2 septembre 2015 à 13:38

Emblème du comité

Né en mars 1918, l'American Comitee for Devasted France, Comité américain pour les régions dévastées (CARD), fut dirigé par Anne Morgan, fille d'un puissant banquier et Ann Murray Dike. Le CARD disposait de moyens financiers et humains très importants, s'investit dans la reconstruction matérielle mais surtout dans l'aide aux populations. Il va jouer un rôle important dans le renouveau du scoutisme en France après la première guerre mondiale.

Installé au château de Blérancourt, le comité suscite la création de troupes d'éclaireurs dans les régions dévastées, les équipes et les réunit en camps communs comme à Corcy (Aisne). Son président d'honneur est André Tardieu qui est conquis par la méthode scoute. Le secrétaire général du CARD est Henri Guerreau qui sera ensuite au BIF. De fait le CARD avait mis en place dès avant le BIF un comité de direction des camp-écoles qui comprenait 2 représentants de chacun des 3 mouvements masculins, un représentant du CARD (Lorne W Barclay) et trois membres du CARD. L'influence américaine y était donc importante.


En juin 1920, le Grand Palais de Paris accueille une troupe de scouts américains (BSA) qui ont été invités par le CARD à faire des démonstrations en France à la suite du Jamboree de 1920. Profitant de l'intérêt suscité dans le public et avec l'aide des BSA, le Comité crée un camp-école à Francport, près de Compiègne, où furent amenés des enfants des régions dévastées. Ce camp fut une première date historique dans le scoutisme. Mais c'est surtout le soutien direct au camp-école de La Croix St Ouen qui marqua le scoutisme français. Lorne W Barclay, des BSA, y joua un grand rôle.

Le CARD organisa ou finança durant les étés 1920, 1921 et 1922 des camps scouts dans l'Aisne à Blérancourt, Francport, Corcy, Anizy-le-Chateau, Boullay-Thierry et Saint Crépin. Dans l'Oise à Compiègne, La Croix St Ouen, à Hericy en Seine et Marne, ou à Saint Pol dans le Pas de Calais dans la Somme. Sans doute aussi ailleurs sous direction directe ou indirecte du CARD.

«  [Les] camps de scouts organisés par le Comité américain fonctionnèrent à Francport, à Corcy et à La Croix St Ouen et reçurent plus de deux mille jeunes gens. Le gouvernement et les municipalités participèrent à leur organisation. Les fédérations scoutes des États-Unis, d'Angleterre et de Belgique y furent représentées.  »

André Tardieu, Président d'honneur du CARD.

En 1923, les unités d'Éclaireurs des Provinces Dévastées qu'ils ont lancé s'agrégèrent soit aux EDF, soit au EUF, la fédération prônée par le CARD ayant échouée. Le CARD acheta et offrit alors le château de Cappy aux EDF et aux EUF qui en devinrent ainsi copropriétaires.

Liens externes