The wikis have been moved to another server on 26 January 2021. If you see any problems, please let us know as soon as possible and we will try to solve them.

Différences entre versions de « Cérémonial du départ routier (Scouts de France) »

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m (→‎Version de 1928 : (faute de frappe))
m
Ligne 124 : Ligne 124 :
   
 
== Version de 1952 ==
 
== Version de 1952 ==
Cf. [[Cérémonial du départ routier (SUF)]]
+
Cf. en grande partie repris dans le [[Cérémonial du départ routier (SUF)]]
   
   

Version du 26 octobre 2015 à 11:27

Ancien insigne SDF.JPG

Version de 1928

Le candidat-routier s'avance, tête nue, accompagné de son parrain ; il rectifie la position virilement et salue :

Le Routier : Chef, s'il plait à Dieu et à vous, je demande à devenir Routier.

Le Chef : Bien, frère Scout, tu te présentes à la Route ; mais sais-tu comment la Route se présente à toi?

Le Routier : Oui, Chef.

Le Chef : As-tu songé que pour avoir accès à la Route, il faut commencer par sortir de ta maison et de toi-même, renoncer à ton égoïsme, à ton confort, à ta sécurité, rechercher ce qui est difficile et vouloir vivre rudement?

Le Routier : Oui.

Le Chef : As-tu songé qu'on n'est sur la Route que pour marcher en avant? es-tu décidé à faire de ta vie un progrès perpétuel en esprit chrétien, en maîtrise de toi, en force de caractère, en droiture, dévouement, pureté, et à faire en toute choses, aujourd'hui mieux qu'hier, et demain mieux qu'aujourd'hui?

Le Routier : Oui, je le veux.

Le Chef : Promets-tu de ne pas t'arrêter aux fleurs du chemin, c'est à dire de ne pas regarder la vie comme une partie de plaisir, mais comme une mission dont rien ne doit te détourner?

Le Routier : Je le promets.

Le Chef : Sauras-tu marcher seul, donner l'exemple et non le recevoir, bref, es-tu décidé à ne plus vivre en enfant, mais en homme et à ne compter après Dieu que sur toi-même?

Le Routier : Dieu aidant, oui.

Le Chef : En débouchant sur la Route, sais-tu que tu consens d'avance au don de toi-même à tout venant, que tu n'appartiens plus à toi, mais aux autres, toujours de service pour rendre service? Es-tu prêt à servir?

Le Routier : Je servirai.

Le Chef : (en se retournant à demi) Frères Routiers, voulez-vous de X... pour frère?

Les Routiers : Oui.

Le Chef : Entre donc parmi les frères de la Route et renouvelle ta promesse de Scout de France qui sera ton réconfort et ton soutien.

Le drapeau Scout et le fanion du Clan s'inclinent et se croisent, le fanion devant le drapeau par rapport au candidat Routier.

Le candidat Routier s'avance d'un pas, place la main gauche sur les deux emblèmes simultanément et de la droite fait le demi-salut, en disant:

Le Routier : J'ai promis:

Sur mon honneur, avec la grâce de Dieu,
De servir de mon mieux
Dieu, l'Eglise, la Patrie,
D'aider mon prochain en toutes circonstances,
D'observer la Loi Scoute,
Et je promets en outre d'aider de tout mon pouvoir la Nne X... et le Mouvement Scout.

Le Chef : Bien! Reçois maintenant, frère, les insignes de ta qualité.

Un louveteau s'avance et remet au Chef la tresse jaune d'un noeud d'épaule. Le Chef en la tenant bien visiblement, poursuit:

Le Chef : Ce noeud d'épaule jaune, couleur du soleil, pour te rappeler que tu dois toujours en avançant sur la Route, conserver l'entrain et l'allégresse des Louveteaux et remplir de soleil les âmes que tu rencontres...

Un Scout s'avance et remet la tresse verte comme précédemment. Le Chef sans s'arrêter la prend, la joint au noeud jaune et continue:

Le Chef : Vert, couleur des blés qui mûrissent, pour te rappeler que tu as dépassé l'âge des Scouts et que tu dois donner maintenant autre chose que des expériences, car on attend beaucoup de toi...

Enfin un Routier remet le noeud rouge; le Chef le prend en continuant:

Le Chef : Rouge, couleur de dévouement et de sang, les deux seules choses dont tu ne dois pas être économe, pour te rappeler, à l'exemple de tes aînés tombés aux carrefours des voies sacrées de France et de Palestine, qu'un Routier qui ne sait pas mourir n'est bon à rien.

Le Chef ayant joint les trois noeuds en un seul, les épingles à l'épaule gauche du Routier, tout en disant:

Le Chef : Jaune, vert, rouge pour te rappeler à toutes les minute qu'en toi doit vivre tout le scoutisme et qu'un Routier est un Scout complet.

Il lui remet successivement les autres insignes joignant le geste à la parole:

Le Chef : Reçois ce bâton fourchu, image du bien et du mal entre lesquels tu auras à choisir, et pour Dieu, choisis bien toujours.

Le Routier prend le bâton de la main droite.

Le Chef : Ceins la gourde du voyageur et n'abreuve ton âme qu'aux sources pures d'amour et de vérité.

Le Routier accroche la gourde à sa ceinture.

Le Chef : Reçois cette hache, symbole de l'énergie qui t'ouvrira un chemin à travers les difficultés, et si jamais, pour marcher à Dieu, la route te manque, fais-la.

Le Routier place la hachette dans sa gaine, à sa ceinture.

Le Chef : Couvre-toi enfin de ce chapeau dont les insignes montreront à tous que tu es Routier Scout de France.

Le Routier se couvre.

Le Chef : Et maintenant, frère, tu peux partir, la Route est ouverte.

A ce moment, les Routiers qui sont rangés en demi-cercle derrière les Chefs et les drapeaux, s'écartent pour laisser le chemin libre et font la haie en s'espaçant légèrement. Le Chef et l’Aumônier ne bougent pas de place.

Le Routier s'avance vers l’Aumônier et fléchit le genou en disant:

Le Routier : Père, je ne partirai pas que vous ne m'ayez béni.

L’Aumônier : Mon fils, comme le divin Maître à ses apôtres, je te dirai: Va maintenant aux brebis perdues de la maison d'Israël et dis-leur : Le royaume de Dieu est proche.

Tous les dons de la grâce et de la nature, tu les as reçu gratuitement, passe-les aux autres gratuitement. Ne porte en chemin ni or, ni argent, ni monnaie dans ta ceinture; ne prends pas de bâton pour arme, mais seulement pour soutien de fatigue. Là où tu t'arrêteras, salue en disant: « Que la paix soit sur cette maison ».

Sois prudent comme le serpent et pur comme la colombe.

Passe sur la Route en faisant le bien, et efforce-toi de vivre de telle sorte que Notre Seigneur puisse dire que « celui qui te reçoit, Le reçoit lui-même ».

Que Notre-Dame, l'Étoile du matin, te guide; que l'Archange Raphaël te protège; que saint Jacques et saint Paul t'escortent; et que la bénédiction du Dieu Tout-Puissant, Père, Fils et Saint-Esprit descende sur toi et y demeure à jamais.

Le Routier se relève en disant:

Le Routier : Amen.

Le Parrain lui donne l'accolade au nom du Clan. Puis les autres Routiers viennent serrer la main du partant et regagnent aussitôt leur place en laissant le passage libre.

Le Chef : Bonne route, frère! A Dieu vat!

Le Routier salue.

Le Chef et l’Aumônier s'écartent à droite et à gauche ainsi que les porte-fanions, et saluent.

Le Routier passe sur la route libre, bâton dans la main droite, et s'en va.

Version de 1952

Cf. en grande partie repris dans le Cérémonial du départ routier (SUF)