The ScoutWiki Network server was upgraded on November 20th, 2019. The maintenance is now over. Please inform us in Slack or via email support@scoutwiki.org if you encounter any unexpected errors – it's possible the upgrade has missed something. Thanks and happy scoutwiki'ng!

Éclaireuses et éclaireurs israélites de France : Différence entre versions

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(→‎Histoire : orthographe)
Ligne 18 : Ligne 18 :
 
== '''création du mouvement des EIF''' ==
 
== '''création du mouvement des EIF''' ==
  
Les Éclaireurs Israélites de France (EIF) ont été fondés en 1923 par Robert Gamzon. Edmond Fleg, puis Léo Cohn apportèrent chacun une contribution décisive à ce qui allait  devenir le premier mouvement de jeunesse juive en France. Répondant aux aspirations de la jeunesse juive, ils connaissent une rapide extension dans l’Est de la France, puis dans le Sud et en Afrique du Nord, accueillant filles et garçons de toutes origines et de tous milieux.  
+
Les Éclaireurs Israélites de France (EIF) ont été fondés en [[1923]] par [[Robert Gamzon]]. Edmond Fleg, puis Léo Cohn apportèrent chacun une contribution décisive à ce qui allait  devenir le premier mouvement de jeunesse juive en France. Répondant aux aspirations de la jeunesse juive, ils connaissent une rapide extension dans l’Est de la France, puis dans le Sud et en Afrique du Nord, accueillant filles et garçons de toutes origines et de tous milieux.  
  
 
Quand la Seconde Guerre Mondiale éclate, les chefs EI sous la direction de leur fondateur, se sont mobilisés pour faire face au danger nazi. Ils ont d’abord sauvé des enfants en les cachant dans des maisons, puis ont rejoint la Résistance pour lutter contre l’ennemi.
 
Quand la Seconde Guerre Mondiale éclate, les chefs EI sous la direction de leur fondateur, se sont mobilisés pour faire face au danger nazi. Ils ont d’abord sauvé des enfants en les cachant dans des maisons, puis ont rejoint la Résistance pour lutter contre l’ennemi.

Version du 1 février 2007 à 01:53

logo EEIF

Bâtisseurs d'identités depuis 1923, une aventure à vivre et à transmettre...


Mouvements scouts Les mouvements de scoutisme en France Drapeau français
Mouvements agréés par l'État :
Le scoutisme français :
Éclaireuses et éclaireurs de FranceÉclaireuses et éclaireurs unionistes de FranceScouts et guides de FranceÉclaireuses et éclaireurs israélites de FranceScouts musulmans de FranceÉclaireurs de la nature

Conférence française de scoutisme :
Éclaireurs neutres de France (Adhérents : Riaumont · Europa · St Louis) • Fédération des éclaireuses et éclaireursAssociation des guides et scouts d'Europe

Indépendant : Scouts unitaires de France

Mouvements non agréés par l'État :
Catholiques : Scouts de DoranScouts Godefroy de BouillonFédération ordre scoutScouts de ClusesScouts Saint BenoîtÉcuyers de St MichelScoutisme pour tous

Protestants : Éclaireurs évangéliques de FrancePorteurs de FlambeauxFlambeaux et Claires FlammesJeunesse AdventisteRoyal rangers

Autres : Éclaireurs neutres européensRandscouts

Autres petits mouvementsgroupes indépendants

projet éducatif

L'objectif du mouvement des Éclaireuses & Éclaireurs Israélites de France (EEIF) est de contribuer au développement personnel de ses membres, de privilégier le questionnement sur l'identité et de faire prendre conscience des nombreuses facettes du judaïsme, de sa richesse et de son message. Dans une démarche scoute, pédagogique et ludique, l'enfant s'inscrit dans un projet où il reçoit et transmet à son tour. Toujours prêts à jouer un rôle constructif dans la société, les EEIF oeuvrent pour la tolérance et le respect de chacun.

  • projet éducatif EEIF (version pdf) [1]


dimension spirituelle

Les EEIF ont fait le choix d'une éducation juive ouverte, respectueuse du choix individuel de chacun de ses membres. Cela permet à des jeunes issus d'horizons religieux différents ou non pratiquants de trouver leur place dans le mouvement pour y découvrir la pluralité et l’unité du judaïsme.


création du mouvement des EIF

Les Éclaireurs Israélites de France (EIF) ont été fondés en 1923 par Robert Gamzon. Edmond Fleg, puis Léo Cohn apportèrent chacun une contribution décisive à ce qui allait devenir le premier mouvement de jeunesse juive en France. Répondant aux aspirations de la jeunesse juive, ils connaissent une rapide extension dans l’Est de la France, puis dans le Sud et en Afrique du Nord, accueillant filles et garçons de toutes origines et de tous milieux.

Quand la Seconde Guerre Mondiale éclate, les chefs EI sous la direction de leur fondateur, se sont mobilisés pour faire face au danger nazi. Ils ont d’abord sauvé des enfants en les cachant dans des maisons, puis ont rejoint la Résistance pour lutter contre l’ennemi.

Cet engagement a servi, sert et servira encore d’exemple à tous les membres des EEIF, “Bâtisseurs d’identités depuis 1923”.

  • mémoire d'histoire : "du scoutisme juif à la Résistance : un même engagement" [2]


Les EEIF en quelques chiffres :

• 1 Mouvement de jeunesse et d'éducation populaire reconnu d'utilité publique • 4.000 membres actifs et un réseau important d'anciens • 800 animatrices et animateurs bénévoles âgés de 17 à 25 ans • 55 groupes locaux sur l’ensemble du territoire national • 60 camps d'hiver et d'été organisés chaque année en France et à l'étranger (Israël, Pérou, Madagascar, Canada, Europe de l'Est, …) • 500 cadres en stages de formation chaque année • 25 ans d'expérience dans la formation BAFA, BAFD • 12.000 publications distribuées par an aux enfants et aux animateurs


Les EEIF sont :

• une association - loi de 1901 - reconnue d'utilité publique par le Ministère de la Jeunesse et des Sports

• membres fondateurs du Scoutisme Français

• membres de l'OMMS (Organisation Mondiale du Mouvement Scout)

• membres de l'AMGE (Association Mondiale des Guides et Éclaireuses)

• membres du FSJU (Fonds Social Juif Unifié)

• adhérents au CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France)

le mouvement des EEIF

Pour que chaque enfant et chaque adolescent puisse s'épanouir à son rythme, les EEIF sont répartis en plusieurs tranches d'âge :


les BÂTISSEURS ( de 8 à 11 ans), à la découverte de l’aventure !

Les Bâts (c'est leur surnom) proposent des activités qui permettent de découvrir les valeurs du mouvement. Ils sont réunis dans une 'Hevra (au pluriel : 'Hevrot) ; leur camp d'été dure en général 18 jours et réunit plusieurs 'Hevrot qui se jumellent entres elles.

Loi nationale des Bâtisseurs

Je suis actif et de bonne humeur
Je découvre la vie et l'histoire du peuple juif et d'Israël
Je met le meilleur de moi-même au service de l'autre
Je découvre et protège la nature
Je participe à l'aventure de ma 'Hévra

Pour en savoir plus


les ÉCLAIREUSES & ÉCLAIREURS ( de 11 à 15 ans), la passion de l’action !

Les Éclais (c'est leur surnom) participent à des activités où ils développent autonomie, débrouillardise et prise de responsabilités. L'unité éclais regroupe différentes équipes de six à huit jeunes. Les équipes de la branche éclaireuses & éclaireurs sont dirigés et animés par les zadeks (pour animateurs d’équipe). Ces animateurs sont choisis parmi les plus vieux éléments de l’unité. Ils bénéficient d’un camp de formation en début d’année organisé au niveau régional. Les équipes sont constitués depuis septembre jusqu'au camp d'été. Le camp d'été dure en général trois semaines et regroupe des unités de différents groupes locaux.

Loi des EEIF

L'EI construit son identité et développe ses qualités morales et physiques
L'EI respecte son prochain et apprend à le comprendre
L'EI développe ses compétences et les met au service des autres
L'EI s'implique dans la vie de son groupe, de sa communauté et de sa cité, en assumant sa part de responsabilité
L'EI découvre et transmet le Judaïsme, l'Histoire et les réalités du peuple Juif en diaspora et en Israël
L'EI découvre et protège le monde qui l'entoure en apprenant à vivre en harmonie avec la nature
Pour en savoir plus

Les PERSPECTIVES (de 15 à 17 ans), le goût de la réflexion dans l’action !

Les Pifs (c'est leur surnom) se retrouvent autour d'un projet collectif qu'ils décident et qu'ils mènent de bout en bout. Cette formation pratique trouve son aboutissement pour certains, dans l'animation.

Les équipes Perspectives réunissent des jeunes qui ont vécu ensemble le même parcours EI : ils ont été Bâtisseurs, puis Éclaireurs pour la plupart. Les années Perspectives sont une période où ils se retrouvent entre eux et pendant lesquels ils vont agir autour de projets qu'ils vont eux-mêmes mettre en place, encadrés par un ou deux animateurs adultes.

L'année Perspectives se compose de projets divers et variés, des activités, des rencontres et plein d'autres choses encore…

De plus chez les Perspectives, on arrive à un stade où l'on peut discuter sans tabou. Il est important que chacun fasse part de ce qu'il pense sur des sujets liés à cette tranche d'âge, qui reviendront souvent dans sa vie, et sur lesquels chacun peut commencer à se positionner. C'est pourquoi des débats, des rencontres, des projections sont au programme dans les Groupes Locaux.

Les projets Perspectives se réalisent en groupe. Ils sont de différents types :

Les projets pendant l'année :

Projets culturels : la visite d'un musée, l'élaboration d'une exposition ou d'un film sur un sujet donné tel que Shoah, Israël ou la citoyenneté.

Projets communautaires : organiser un chabbat plein pour son GL ou pour sa communauté.

Projets sociaux : Aller faire le ménage de pessah chez des personnes âgées, organisé un spectacle à jouer devant des enfants hospitalisés.

Le projet pour l'été

L'équipe Perspectives organise avec ses animateurs le projet qu'ils vont réaliser pendant l'été. Ce projet peut tout aussi bien être culturel, social ou communautaire, il peut se dérouler en France ou à l'étranger.

Pendant l'année, les Perspectives travaillent ensemble pour réussir leur projet. Ils établissent des contacts dans les lieux de leur destination, coordonnent la logistique nécessaire pour leur voyage. De plus ils constituent un dossier de subvention qu'ils soumettent à plusieurs institutions administratives ou communautaires. Enfin ils organisent des manifestations pour récolter de l'argent (lavage de voiture pour pessah, soirée déguisée à Pourim, vente de panier de Tou Bichvat). Pour en savoir plus


les AÎNÉS (à partir de 18 ans), agir et se retrouver, au service des EEIF !

Pour conserver un lien avec le mouvement, les EEIF ont créé en 2002 une Branche Aînée. Cette Branche rassemble des jeunes adultes qui apportent leur soutien au mouvement dans divers domaines et développent des projets spécifiques.

S'adressant en priorité aux " jeunes anciens " (18-35 ans) qui ne se destinent pas à l'animation ou qui ont fini d'animer, la branche Aînée est ouverte à toute personne motivée, désireuse de s'impliquer dans la réalisation de projets sociaux, humanitaires, militants, et de faire bénéficier le mouvement de son expérience, de son savoir-faire.

Cette branche fonctionne d'une façon particulière au sein du mouvement. Les Aînés s'organisent en effet en réseaux suivant les projets ou les actions à mener au plan local, national et international.

L'implication dans la branche se fait en fonction du désir de chacun et de ses disponibilités. Pour en savoir plus


Histoire

  • 1er février 1923 : La première sortie du "groupe scout" recruté dans un patronage.
  • 27 mai 1923 : Les sept premiers Éclaireurs Israélites de France, formés par Robert Gamzon - Castor Soucieux - alors âgé de 17 ans, font leur Promesse dans la synagogue de Versailles.

Ei1920.jpg

  • 1930 - 1940 : Aide à l'insertion des immigrants juifs d'Allemagne et d'Europe de l'Est en leur apprenant un métier dans des ateliers professionnels (reliure, menuiserie, cuir,…).
  • 1932 : 3ème Conseil National à Moosch (Vosges) - Définition du Minimum Commun d'éducation juive qui inspire encore aujourd'hui l'action et les pratiques religieuses des E.E.I.F.
  • 1937 : pour la première fois, une délégation E.I.F. participe à un Jamboree mondial, celui de Vogelenzang (Hongrie).


Ei1940.jpg

  • Pendant la Guerre :
    • Décrets de dissolution des E.I.F. par le gouvernement de Vichy (mars 1941 et février 1943)
    • Bravant les décrets de dissolution, dix chantiers ruraux réunissent 300 "défricheurs".
    • mars 1944 : le 7e Conseil National de Die interrompt ses travaux pour fuir dans la montagne, pourchassé par les Allemands.
    • La "Sixième", organisation clandestine de sécurité et d'auto-défense, sauve les jeunes juifs par milliers.
    • Aînés et chefs se regroupent dans le maquis de la Montagne Noire (Tarn). Castor prend le commandement de la Compagnie Marc Haguenau (Secrétaire Général du mouvement fusillé par les Allemands). La Compagnie participe à la libération de Mazamet et de Castres, est intégrée à la Première Armée et prend part, jusqu'au Lac de Constance, aux combats de la Libération.
  • Après la Guerre : Création du Service Social des Jeunes (SSJ) pour l'aide à la recherche d'emplois. Création de l'Association des Maisons d'Enfants (AME à Moissac/Laversine).
  • 1948 : Montée en Israël de cadres du mouvement qui partent pour aider à la construction de l'état et d'un kibboutz E.I.F.
  • 1950 - 1960 : Participation à l'accueil des jeunes et aide à l'intégration des Juifs d'Afrique du Nord. - Actions en faveur du Tiers-monde (voyages humanitaires, collectes d'argent, envois de vêtements et de médicaments au Sénégal, Cameroun…).
  • 1969 : Les Éclaireurs Israélites de France deviennent les Éclaireuses & Éclaireurs Israélites de France.

Ei1970.jpg

  • 1960 - 1970 : Actions en faveur d'handicapés (intégration d'un groupe d'aveugles au sein des E.E.I.F.). Actions sociales, culturelles et éducatives en Israël et travail dans des villes de développement.
  • 1980 - 1990 : Actions pour les communautés juives en péril (URSS, Syrie, Ethiopie et Yougoslavie).

Ei1980.jpg

  • 1982 : Lancement de l'opération 'Hag Sameah le Pessa'h (confection et distribution de colis de nourriture pour aider les familles juives en difficulté à passer dignement la Pâque juive).

Création du groupe Arc-en-ciel (Keshet) pour l'intégration de handicapés physiques et mentaux aux E.E.I.F.

  • 2000 : Partenariat avec l'association “Little Dream” pour l'accueil d'enfants de familles nécessiteuses pendant les activités et les camps.
  • 2002 : Mise en place de visites régulières aux personnes âgées au moment des fêtes juives (Chabat, Sédèr de Pessa'h et de Roch Hachana, 'Hanouka, ...).


  • 2003 :
    • Partenariat avec l'association “Les Rendez-vous du cœur” à Jérusalem (soutien aux enfants des quartiers défavorisés de Jérusalem).
    • Création d'une Branche Aînée.
    • les 80 ans du mouvement E.E.I.F. : un colloque sur l'engagement, un gala avec Élie Semoun et le Grand Klezmer et un grand rassemblement à Périgueux qui a réuni plus de 4000 EI de toutes les générations.


Fichier:Ifjs.jpg

Liens externes