Welcome to the ScoutWiki Network

Związek Harcerstwa Polskiego

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir ZHP Disambig.svg


Związek Harcerstwa Polskiego

Związek Harcerstwa Polskiego


Fondation : 1er novembre 1918
Disparition :
Fondateurs : Andrzej Małkowski, Olga Małkowska
Président :
Commissaire général :
Commissaire Général Scout: {{{commissairescout}}}
Commissaire Générale Guide: {{{commissaireguide}}}
Siège : Warszawa,
Konopnickiej 6
Site web : http://www.zhp.pl/
E-mail : {{{mail}}}
Effectifs : 125300 membres.
Effectifs : jeunes.
{{{effectif responsables}}} responsables.

mouvement catholique

Mouvement catholique.
Organisation mondiale du mouvement scout Organisation mondiale du mouvement scout
Association mondiale des guides et des éclaireuses Association mondiale des guides et des éclaireuses
Conférence internationale catholique de scoutisme Conférence internationale catholique de scoutisme
Conférence Internationale Catholique du Guidisme Conférence Internationale Catholique du Guidisme

Związek Harcerstwa Polskiego (Association scoute et guide polonaise, ZHP) est l'association polonaise coéduquée de scoutisme et de guidisme reconnue par l'organisation mondiale du mouvement scout et l'association mondiale des guides et éclaireuses. Elle a été fondée en 1918 et est à ce jour la plus grande association de scoutisme en Pologne (125300 membres en 2007). La première ZHP a été fondée en 1916, l'association actuelle est la quatrième organisation portant ce nom.

Histoire

ZHP d'avant guerre

Le mouvement scout polonais a commencé en 1910. Au départ, les idées du scoutisme furent mises en place par Andrzej Małkowski et sa femme Olga. Les trois branches principales du scoutisme polonais étaient:

  • une organisation paramilitaire pour garçons Strzelec
  • une société de sport et d'éducation Sokół
  • une association anti-alcoolique Eleusis

Cependant, ce ne fut qu'à la fin de la séparation de la Pologne que la ZHP fut fondée officiellement par la fusion des groupes existants.

Peu après la fusion en 1918, les membres de ZHP furent amenés à combattre dans tous les conflits dans lesquels était engagée la Pologne à cette époque: les insurrections de Grande Pologne, la guerre russo-polonaise de 1920, les soulèvements silésiens, et la guerre Pologne-Ukraine, comme l'avaient fait leurs prédécesseurs lors du siège de Mafeking.

Eaglets défendant le cimetière Łyczaków pendant le siège de Lwów (1918)

Toutes les unités se rassemblèrent en 1918 pour former la ZHP, l'un des membres fondateurs de l'organisation mondiale du mouvement scout. Bien que de nombreuses unités gardèrent leurs propres traditions, une loi, une promesse et des symboles communs furent introduits. Les différences initiales entre la plupart des organisations scoutes et le Harcerstwo polonais furent décrits par Andrzej Małkowski de la manière suivante:

Harcerstwo est du scoutisme plus l'indépendance.

Avant 1939, la ZHP était l'une des associations socio-éducatives les plus importante de Pologne, avec plus de 200000 membres. Parmis les soutiens de Harcerstwo se trouvaient tous les présidents de Pologne, et plusieurs officiers de haut-rangs, parmi lesquels le général Józef Haller.

Scouts polonais combattants pendant le soulèvement de Varsovie.

Après l'invasion de la Pologne en 1939, la ZHP fut déclarée organisation criminelle par les autorités allemandes (qui allèrent jusqu'à exécuter de nombreux scouts et guides, voyant parmi eux des potentiels leaders de la résistance), mais ils s'organisèrent en organisation clandestine. Ils furent surnommés alors Szare Szeregi (rangs gris ou scouts gris) et coopérèrent avec l'état secret de Pologne et la résistance Armia Krajowa. Les scouts les plus vieux organisèrent des sabotages et la résistance armée. Les guides formèrent des unités auxiliaires travaillant comme infirmières, agents de liaison et de transport de munition. Au même moment, les plus jeunes scouts furent impliqués dans des petites opérations de sabotage, par l'organisation Wawer, petits sabotages qui comprenaient le dessin de kotwica (symbole du gouvernement secret) sur les murs. Pendant l' opération tempête, et particulièrement pendant le soulèvement de Varsovie, les scouts participèrent au combat, et plusieurs Szare Szeregi furent parmi les plus efficaces au combat.

En 1945, la ZHP retrouva son nom d'origine et revint à son existence publique. Cependant, les autorités communistes de Pologne firent pression pour que l'organisation devienne membre du Mouvement Pionnier et fut finalement bannie en 1949. La seule partie du ZHP d'avant guerre existant encore aujourd'hui est le ZHP pgK[1]

ZHP moderne

En 1956, après la mort de Staline et de Bierut, la jeunesse communiste ZMP OH fut renommée en ZHP. Cependant, le nouveau ZHP ne se considéra pas comme la continuité du mouvement d'avant guerre, mais comme un nouveau mouvement (jusqu'en 1980). Après 1958, plusieurs formateurs de l'avant guerre furent exclus du mouvement ou marginalisés (comme Aleksander Kamiński), et la promesse d'origine, la loi, le contenu et les méthodes éducatives furent changés (il ne fut plus fait mention de Dieu dans la promesse, Lénine introduit comme un héros, et la révolution bolchévique commémorée et les unités coéduquées.

En dépit de cela, l'association scoute et guide polonaise devint l'une des rares organisations gardant un peu d'indépendance face au parti communiste. Les scouts polonais furent engagés dans plusieurs devoirs, variant de l'aide aux champs dans les régions pauvres à l'organisation de la visite du Pape Jean-Paul II. Après que la loi martiale fut imposée en 1981, la ZHP fut la seule grande organisation a ne pas être bannie. La VIIIe convention ZHP soutint même la loi martiale. Cependant, de nombreux responsables de haut rangs furent internés à cause de leur participation au mouvement Solidarność (Solidarité : syndicat polonais fondé par Lech Wałęsa).

En 1989, après le début d'une période de transformations pacifiques, plusieurs formateurs créèrent des organisations scoutes indépendantes (comme ZHR[2], SHK Zawisza[3] ou ZHP-1918[4]

Au même moment, la ZHP revint à quelques traditions d'avant guerre: la promesse d'origine et la loi scoute furent réintroduites et elle se rapprocha du christianisme. En 1993, Lech Wałęsa devint le protecteur honoraire de la ZHP, comme tous les anciens présidents de Pologne. En 1996, la ZHP rejoit l'OMMS. L'association est aussi membre de l'AMGE (depuis 1996), de la CICS, de la CICG et du réseau international des scouts chrétiens orthodoxes.[5]

Univers

Scouts polonais

Devise

La devise scoute est Czuwaj, traduite littéralement par soit prêt en Polonais.

La promesse scoute (Przyrzeczenie Harcerskie)

Mam szczerą wolę całym życiem pełnić służbę Bogu i Polsce, nieść chętną pomoc bliźnim i być posłusznym Prawu Harcerskiemu.

Je m'engage honnêtement à servir Dieu et la Pologne tout au long de ma vie, de faire de mon mieux pour aider les autres, et à obéir à la loi scoute et guide.

Loi scoute (Prawo Harcerskie)

  1. Harcerz sumiennie spełnia swoje obowiązki wynikające z Przyrzeczenia Harcerskiego.
  2. Na słowie harcerza polegaj jak na Zawiszy.
  3. Harcerz jest pożyteczny i niesie pomoc bliźnim.
  4. Harcerz w każdym widzi bliźniego, a za brata uważa każdego innego harcerza.
  5. Harcerz postępuje po rycersku.
  6. Harcerz miłuje przyrodę i stara się ją poznać.
  7. Harcerz jest karny i posłuszny rodzicom i wszystkim swoim przełożonym.
  8. Harcerz jest zawsze pogodny.
  9. Harcerz jest oszczędny i ofiarny.
  10. Harcerz jest czysty w myśli, w mowie i uczynkach, nie pali tytoniu i nie pije napojów alkoholowych.

Traduction

  1. Le scout remplit ses devoirs comme indiqué dans la promesse scoute.
  2. Vous pouvez compter sur la parole d'un scout autant que sur Zawisza.[6].
  3. Le scout est utile et aide les autres.
  4. Le scout voit que toutes les personnes comme son prochain et regarde tout autre scout comme un frère.
  5. Le scout est chevaleresque.
  6. Le scout aime la nature et cherche à mieux la connaître.
  7. Le scout est obéissant et à l'écoute de ses parents et de tous ses supérieurs.
  8. Le scout est toujours joyeux.
  9. Le scout est économe et généreux.
  10. Le scout est propre dans ses pensées, ses paroles et ses actes, ne fume pas de cigarettes et ne boit pas d'alcool.

Symboles

  • L'uniforme
  • La croix scoute
  • La fleur de lys, avec les lettres O-N-C, (pour Ojczyzna, Nauka, Cnota, en polonais Mère patrie (littéralement "Père patrie"), éducation, Vertue)
  • l'hymne

Structure

Il y a quatre tranches d'âge, bien que les âges charnières ne soient pas strictement respectées

  • zuchy et zuchenki (louveteaux et jeannettes) - 6-10 ans
  • harcerze and harcerki ([scouts et guides) - 10-13 ans
  • harcerze starsi and harcerki starsze (aînés et guides aînés) - 13-16 ans
  • wędrownicy and wędrowniczki (Routiers et Guide Rangers) - 16-25 ans

L'unité de base de la ZHP est une drużyna(troupe) constituée approximativement de 20 garçons ou filles. Chaque drużyna est constituée de plusieurs équipes appelées zastęp d'à peu près d'environ sept membres. Plusieurs troupes (particulièrement de la même école ou du même quartier peuvent se regouper en szczep (groupe). Plusieurs groupes et/ou troupes d'une même région (ville, village) forme une hufiec(district) qui prend place dans l'une des régions appelées chorągiew (littéralement bannière).

Par exemple, un scout peut être membre de

Annexes

Liens internes

Liens externes


Notes et références


  1. ZHP pgK (ZHP étranger) comprend des scouts polonais des États-Unis, d'Angleterre, du Canada, d'Australie, d'Argentine, de France et de Suède.
  2. deuxième plus grande organisation scoute de Pologne, avec 15'000 membres
  3. membre de l'Union Internationale des Guides et Scouts d'Europe
  4. qui ne vécut pas longtemps, tentant de recréer la ZHP d'avant guerre
  5. http://skauting.zhp.pl/index.php?do=standard&navi=0013,0038
  6. Zawisza Czarny, chevalier polonais du 14° siècle est, jusqu'à aujourd'hui, célèbre pour sa droiture et sa loyauté. Il a entre autre participé à la bataille de Grünwald et est le héros de nombreuses historiettes illustrant son caractère chevaleresque. Dans la mémoire populaire, il reste le modèle du chevalier idéal.