The ScoutWiki Network server was upgraded on November 20th, 2019. The maintenance is now over. Please inform us in Slack or via email support@scoutwiki.org if you encounter any unexpected errors – it's possible the upgrade has missed something. Thanks and happy scoutwiki'ng!

Veillée théâtre

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

Transmettre une parole, la faire vivre et parvenir jusqu’aux destinataires n’est pas toujours évident. Lorsque l’on communique, tout le corps doit participer. Ainsi, des mots forts ne seront pas perçus de la même façon si le lecteur est assis, debout éclairé, s’il fait un geste significatif, désigne un objet... Cette veillée traite du projet assez large de mettre en scène une histoire.

Si un conte est avant tout un texte proclamé, une petite mise en scène permet souvent d’accentuer certains moments forts.

Les supports visuels

Ainsi un conte peut être accompagné de supports visuels:

  • Diapositives: visages pouvant rappeler les personnages présents dans le conte, paysages tels que l’auditoire peut les imaginer, objets symbolisant les actions...
  • Kodatraces : diapositives dessinées au feutre sur un morceau de papier calque.
  • Grands panneaux, bannières de tissus avec des dessins ou des phrases tirées du conte.
  • Décors déjà montés ou se montant pendant la lecture (par exemple, on peut amener une colline au début de l’histoire puis des habitations, des animaux et enfin les personnages..). Les décors ne sont pas forcément statiques. Ce peut être aussi des personnages qui évoluent au fur et à mesure de l’histoire (ex : la graine devient un arbre majestueux qui déploie ses branches tableau après tableau)…
  • Jeu de lumières :
  • Faire le noir pour changer de tableau ou symboliser la nuit.
  • Varier les lumières selon les actions: une seule lumière pour une impression d’intimité (centrée par exemple sur un seul personnage); plusieurs lumières pour une impression d’espace (un paysage, un chant de bataille, une foule...).
  • Mettre une lumière fixe sur un objet tout au long du tableau pour le mettre en valeur.
  • Présence d’un personnage, d’un décor en ombres chinoises.

De même on peut jouer sur les effets sonores.

Les effets sonores

  • Lecture à plusieurs voix;
  • Lecture sur fond musical;
  • Reprise de refrains connus (en lien avec l’histoire) au milieu du spectacle...
  • Variation d’intensité sonore...
  • Mettre des sons forts pour introduire le spectateur dans une idée.
  • Mettre des sons faibles pour créer une ambiance générale.
  • Mettre une musique rapide pour les moments d’action intense.
  • Mettre une musique lente pour symboliser le repos, le calme ou la tristesse.
  • Introduction de bruitages,

Ex :

  • Les pas dans la neige:
  1. froisser du coton tassé dans un sac de tissu, un paquet de maïzena fermé sur lequel on resserre progressivement les doigts pour faire craquer la farine.
  2. Un gant de toilette rempli de farine et malaxé près du micro.
  • Une portière qui claque: une valise dont on abat brusquement le couvercle
  • Une grille qui grince: les dents d’une fourchette qui crisse sur le dos d’une assiette ou d’une casserole
  • Une porte qui grince: les doigtes humidifiés glissent sur un grand bout de bande magnétique tendue.
  • Le tonnerre: un bout de tôle que l’on agite très fort.
  • Le vent qui souffle: Souffler entre les 2 mains placées en cornet devant la bouche. (Pour obtenir les variations du vent, moduler la force du souffle et l’ouverture des mains).
  • La pluie qui tombe:
  1. Froisser doucement un sachet de bonbons en papier.
  2. Riz ou gros sel tombant sur une plaque métallique
  • Les pas des chevaux: des sabots en bois, 2 gobelets, 2 entonnoirs ou 2 demi noix de coco tapés en cadence sur le sol.
  • Les freins d’un véhicule: une tennis frottée sur le plancher, du verre ou du carrelage.
  • Les oiseaux: un bouchon en liège (humide) frotté sur une bouteille en verre, appeaux divers...
  • L’explosion d’une machine: crever avec une aiguille un ballon de baudruche gonflé à l’avance.
  • Le feu qui crépite:
  1. Bande magnétique de cassette frottée entre les mains
  2. Faire craquer des petits morceaux de bois secs tandis qu’un autre bruiteur secoue légèrement un foulard en le tenant par les 2 coins opposés.
  • Le tintement de pièces: remuer des pièces dans une boite en fer blanc. Les faire tomber une à une.

Jouer sur l’odorat

  • Répandre différentes odeurs (si la veillée à lieu dans une pièce close)


Impliquer le public

  • Faire voter le public :
  • Sur une décision prise par un personnage (cf. Affaire du courrier de Lyon – Robert Hossein).
  • Pour orienter la suite de l’histoire (prévoir plusieurs scénarios possibles).
  • Faire accomplir un geste symbolique au public. Ex : réaliser une chaîne humaine… Distribuer des objets symboliques au début du spectacle aux spectateurs. Ils sont invités à venir les déposer sur scène à un moment donné. (A l’inverse, leur demander de venir chercher un objet et de le rapporter avec eux). Ex : chacun apporte un morceau de bois mort, et repart avec une torche après s’être réchauffé autour d’un grain feu, les participants apportent les différents ingrédients d’un plat que l’on déguste ensemble à la fin du spectacle (ex : partage du pain…).
  • Jouer le spectacle jusqu’à la fin. Puis rejouer une scène et demander au public de venir sur scène faire évoluer le spectacle (quelle fin aurait-il donné s’il avait été le metteur en scène). Avec un public jeune, on laisse quelques temps de préparation. Si les spectateurs sont plus habitués, on utilise les techniques du théâtre de rue (Taper sur l’épaule d’un acteur et prendre sa place).

Lien


Cet article peut aider à préparer certains badges.