Welcome to the ScoutWiki Network

Trouver la maladie

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Trouver la maladie

jeu de veillée

jeu de veillée.

jeu d'intérieur

jeu d'intérieur.

jeu d'observation

jeu d'observation.

jeu de réflexion

jeu de réflexion.

Âges : de 8 à 14 ans.
Nombre de joueurs : plus de 10.
Durée : quelques minutes.
Équipes : {{{équipes}}}
Matériel :

{{{matériel}}}

Type de terrain : {{{type terrain}}}
Taille du terrain : {{{taille terrain}}}
Devient ennuyeux : rapidement en cas de manque d'attention.

Trouver la maladie est un petit jeu d'observation utilisable principalement en veillée, amusant surtout pour le public, mais aussi pour le joueur, et exigeant de l'attention de tous pour être correctement réalisé. Il n'est pas recommandé de l'utiliser avec des enfants un peu lents d'esprit.

Le meneur de jeu désigne de un à trois candidats (qui peuvent bien sûr être volontaires), qu'un assistant emmène à l'écart pendant qu'il explique le principe du jeu à l'assemblée. Ceux-ci ne doivent pas connaître le principe du jeu.

Celui-ci est assez simple : l'assemblée est entièrement composée de malades. Ceux-ci ont une maladie on ne peut plus singulière : ils ne répondent pas à la question qu'on leur a posée, mais à celle qu'on a posée à celui avant eux ...

Le meneur de jeu appelle ensuite le premier candidat. Il lui expose la situation : il est médecin, et se trouve face à une assemblée de malades. À lui de découvrir de quoi ils souffrent ; pour celà, il va devoir leur poser à chacun une question.

Bien évidemment, les « malades » ne répondent pas à la question qu'il leur a posée, mais à celle qu'il a posée au malade d'avant (le premier peut soit dire n'importe quoi, soit ne rien répondre en regardant le médecin d'un air béat ...). Le médecin gagne lorsqu'il se rend compte qu'ils répondent à la question d'avant.

Remarques

  • Ce jeu peut facilement dériver vers l'écueil du « PJC » s'il n'est pas bien animé. C'est au meneur de jeu de prendre les mesures nécessaires pour qu'on ne se moque pas du « médecin », et donc d'éviter de sélectionner pour ce rôle des enfants lents d'esprit ou déjà mis à l'écart par leurs camarades.
  • Il peut s'avérer utile d'effectuer des répétitions avant d'amener le premier volontaire, pour s'assurer que tout le monde a bien compris ...
  • S'il s'avère que le « médecin » a trop de mal à découvrir la « maladie », plutôt que de laisser les autres se moquer de lui, le meneur de jeu doit tenter de l'aider à la découvrir. Éventuellement, il peut lui proposer de poser toujours les deux mêmes questions :
    • quel âge as-tu ?
    • je m'appelle Paul ...
    • où as-tu mal ?
    • j'ai 8 ans ...
    • Quel âge as-tu ?
    • J'ai mal aux dents ...
    • où as-tu mal ?
    • j'ai 10 ans ...
    • etc.