The ScoutWiki Network server was offline since Friday 26th April because of a boot problem in the host server. All services should be back to normal since Sunday 12:00 (UTC). We apologise for any inconvenience caused by the outage.

Trackodrome

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher


Un Trackodrome (parfois tracodrome) est un terrain spécialement aménagé à l'avance sur lequel un scout ou une patrouille est appelé à faire preuve d'observation et d'imagination (to track : pister, traquer) dans un souci de progression pédagogique ou de jeu. Ce peut être par exemple :

  • un cheminement de A à B avec des indices à découvrir et à ramener à l'arrivée en B.
  • une "scène de crime" avec un mystère à élucider,
  • un terrain présentant des dangers artificiels, dissimulés ou apparents, mais à éviter dans la réalité.

Initialement c'était aussi un espace de terre meuble et soigneusement ratissée, proche d'un point d'eau, où on pouvait le lendemain matin observer des traces d'animaux.

On peut également imiter la nature en créant, avec un vrai moulage d'empreintes (ou plusieurs), des déjections, un espace d'observation et de réflexion sur les animaux. Par exemple, distinguer cerf, chevreuil et biche.

Il y avait des trackodromes à Cappy et à Chamarande, lieux d'observation permanents destinés à des chefs adultes pour leur formation. Ce type de lieu ou de parcours a été imité de Gilwell Park.


A "Cham" on pouvait observer des traces de chevreuil et de sanglier. Mais la Sagesse de Chamarande estimait que le louveteau laissait le tracking à l'éclaireur.

Bien entendu ¨c'est l'ensemble d'un quartier, d'un village qui peut être transformé en lieu de pistage. De fait, le "traquisme" ou tracking ou pistage tenait une place importante dans les activités de certains groupes scouts. Bien sûr il y avait des brevets de traqueur ou pisteur.

Enfin un trackodrome peut être un espace aménagé pour un concours de patrouilles : lieu d'accident ou scène de rue à décrypter. Une variante plus élaborée est la pictographie.


Applications

« Le Trackodrome

Une très bonne façon de développer l'esprit d'observation et de déduction est d'étudier les traces faites sur le sol. Le travail est considérablement simplifié si l'on peut disposer d'une surface aussi grande que possible -"un trackodrome"- couverte de sable ou nouvellement bêchée. Une carrière de sable située dans les environs du local constitue un trackodrome admirable. Si la troupe peut en créer un dans une cour ou un jardin attenant au local, c'est encore mieux.

Il est même tout à fait possible d'en créer dans le local même avec un peu d'ingéniosité... et un sac de sable. Il suffit de constituer une plateforme en bois d'au moins 1,50 m de côté, munie d'un léger rebord. Au moment de la réunion on la remplit de sable ou de sciure de bois mouillée ; la réunion finie, toute st remis en ordre. Grâce à ce "terrain", on peut étudier vraiment les traces : différentes allures, hommes, femmes, vieillards, etc. Plusieurs jeux d'observation peuvent être réalisés :

Match aux empreintes (pour deux patrouilles)

Les membres d'une patrouille se couchent sur le dos. Les autres observent les semelles des souliers, puis s'éloignent. L'un des scouts qui étaient couchés fait quelques pas dans le sable. La patrouille sortie rentre et essaie de deviner, d'après les empreintes, quel garçon a marché là.


Reconstitution d'une scène.

Sur le trackodrome soigneusement ratissé, le chef fait exécuter une scène simple à un, deux ou trois personnages. Par exemple : "un homme tenant une canne dans la main gauche marche d'une allure paisible ; il est rejoint par un jeune garçon qui courait et lui remet une lettre. L'homme déchire l'enveloppe qu'il jette au sol, puis retourne sur ses pas avec le jeune garçon".
Les patrouilles essaient de reconstituer la scène en s'aidant des empreintes ; celle qui donne la meilleur version gagner, il importe de ne pas commencer par des choses compliquées ou comprenant plus de trois personnages. Les empreintes doivent être nettes et ne pas se brouiller.

Charades de traces (deux patrouilles)

Une patrouille combine et exécute une petite scène sur le trackodrome; l'autre doit deviner ce qui s'est passé. Puis les rôles changent. Le chef veillera à ce que les empreintes soient suffisamment compréhensibles. Des points pourront être donnés pour la meilleure version, le temps mis à deviner, l'originalité de la scène, la façon dont elle a été réalisée sur le trackodrome... »

Extrait du Livre des Jeux, 7e édition, publié en 1937 par les Éclaireurs de France.