Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
32 octets ajoutés ,  23 décembre 2009 à 01:14
m
aucun résumé de modification
Ligne 35 : Ligne 35 :  
Une association scoute nationale sans base territoriale pose problème au mouvement scout. C'est pourquoi le Comité international se réunit à Londres les 14 et 15 novembre 1945 afin d'y discuter la résolution 11 ''portant sur le positionnement exact du mouvement de scoutisme arménien Hay Ari''.  
 
Une association scoute nationale sans base territoriale pose problème au mouvement scout. C'est pourquoi le Comité international se réunit à Londres les 14 et 15 novembre 1945 afin d'y discuter la résolution 11 ''portant sur le positionnement exact du mouvement de scoutisme arménien Hay Ari''.  
   −
Après de longs débats, le Comité international, sur l'insistance - entre autres - du Scoutisme français, décide de retirer à l'association des scouts arméniens Hay Ari sa reconnaissance officielle. On conseille à Kourkène Medzadourian de dissoudre son mouvement et de se rapprocher du Scoutisme français pour discuter de la place de ''"ses"'' groupes au sein de la fédération.
+
Après de longs débats, le Comité international, sur l'insistance - entre autres - du Scoutisme français, envisage de retirer à l'association des scouts arméniens Hay Ari sa reconnaissance officielle. Pour se faire, il est conseillé à Kourkène Medzadourian de dissoudre son mouvement et de se rapprocher du Scoutisme français pour discuter de la place de ''"ses"'' groupes au sein de la fédération française.
    
Ainsi, la fédération du Scoutisme français et l'association Hay Ari devaient trouver une solution pérenne à l'amiable. Grossière erreur stratégique ! Il est rapporté que le chef scout Kourkène Medzadourian - qui avait toujours été très pugnace - explosa littéralement à l'annonce de cette décision et se déclara ''"hors d'état"'' d'entreprendre de telles discussions ''"à l'amiable"'' avec le Scoutisme français...
 
Ainsi, la fédération du Scoutisme français et l'association Hay Ari devaient trouver une solution pérenne à l'amiable. Grossière erreur stratégique ! Il est rapporté que le chef scout Kourkène Medzadourian - qui avait toujours été très pugnace - explosa littéralement à l'annonce de cette décision et se déclara ''"hors d'état"'' d'entreprendre de telles discussions ''"à l'amiable"'' avec le Scoutisme français...
3 988

modifications

Menu de navigation