Différences entre versions de « César Geoffray »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
40 octets ajoutés ,  19 janvier 2007 à 22:59
aucun résumé de modification
Parallèlement, son ambition de fondateur ne fait que croître : en 1932, il prend la direction de la Lyre Ouvrière Bressane, en 1936 la sous-direction des « Chanteurs de Lyon ». En 1940, il fonde la chorale du Scoutisme Français, à Lyon, et il est maître national de chant des Scouts de France de 1942 à 1955 après avoir fait sa promesse à plus de 40 ans.
 
De cette implication dans le Scoutisme, naît le mouvement « A Cœur Joie »,d'après le nom d'un livre de chant SdF, dont il est président-fondateur et qui tient ses premières "choralies" à Chamarande (!) en 1950.
Le cheminement artistique de César Geoffray, homme passionné par le chant choral en commun, reste marqué par deux rencontres majeures : celle de Florent Schmitt au conservatoire de Lyon : César Geoffray reconnaît qu'il lui a transmis les secrets de son admirable technique musicale : clarté en musique, clarté de la mélodie, de la polyphonie, amour de la musique, et celle d'Albert Gleizes à Moly-Sabata, pour trouver la juste application de la technique du premier, dans le respect de ses principes - qui resteront fortement ancrés dans l'œuvre et la vie de César Geoffray.
11 177

modifications

Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Menu de navigation