The ScoutWiki Network server was upgraded on June 3rd, 2020. We're currently seeing some problems with long page loads on certain pages (for example Recent changes on large wikies). Sorry for the inconvenience!

Scouts unitaires de France

De Scoutopedia
(Redirigé depuis Scouts Unitaires de France)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
LOGO MINIS ENJ.svg    En France, ce mouvement fait partie des neuf mouvements pratiquant officiellement l’accueil de scoutisme.
Scouts Unitaires de France

Scouts Unitaires de France


Fondation : 13 février 1971
Disparition : {{{disparition}}}
Fondateurs :
Président : Benoît de Vergnette
Commissaire général : Pierre du Couëdic
Commissaire Général Scout: {{{commissairescout}}}
Commissaire Générale Guide: {{{commissaireguide}}}
Siège : 81 avenue de la République

92120 Montrouge

Site web : http://www.scouts-unitaires.org
E-mail : {{{mail}}}
Effectifs : 30 660[1] membres.
Effectifs : 24 820 jeunes.
5 840 responsables.

mouvement catholique

Mouvement catholique.
Agrément :

Agrément Education Nationale et de la Jeunesse

Reconnu par le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports comme mouvement de scoutisme.


Les Scouts Unitaires de France (SUF) sont une association catholique de scoutisme unitaire fondée le 13 février 1971 par 55 chefs issus des Scouts de France. Les SUF sont agréés par le secrétariat d'État chargé de la Jeunesse et des Sports en 1974 et reconnus d'utilité publique le 26 septembre 1983.

L'association est créée en 1971 pour donner un cadre de vie aux troupes "unitaires" des Scouts de France lorsque la réforme "Pionniers-Rangers" est imposée à toutes les unités, alors même que les deux pédagogies cohabitaient depuis 1964. En divisant la branche "éclaireurs" (12 - 17 ans) en deux, les Scouts de France ont brisé l'unité de la patrouille scoute. Fidèles à l'intuition de Baden-Powell, les SUF considèrent que la patrouille est l'unité où se révèle le mieux la "pédagogie du grand frère", permettant aux jeunes de grandir en confiance et de prendre progressivement des responsabilités. Voir le Scoutisme unitaire pour en savoir plus sur la méthode.

Association aux structures allégées et à l'encadrement bénévole, elle est conçue pour être au service des jeunes et des familles pour aider les parents dans leur mission d'éducation.

Les SUF regroupaient en 2019 environ 30 000 membres [2].

Projet éducatif

À travers les jeux, les aventures, les activités techniques, les veillées... Les jeunes sont amenés par la prise de responsabilités progressives à se prendre en charge eux-mêmes, à s'adapter à tous les temps et tous les terrains pour être prêts à agir et à servir.

La nature, école de vérité et de formation concrète, est le cadre privilégié de toutes les activités.

Les SUF pratiquent le Scoutisme unitaire, tel qu'il a été pensé par Baden-Powell, organisé autour de 5 buts, 5 dimensions et 5 moteurs.



Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Projet éducatif des scouts unitaires de France



Organisation

Les membres de l'association, y compris à l'échelon national, sont très majoritairement bénévoles. Elle emploie une vingtaine de salariés au Centre national, basé dans les locaux du siège national, dont le rôle est d'assurer le secrétariat, la comptabilité, la logistique, la communication ou encore le suivi administratif des camps. En 2017, le Centre a déménagé dans de nouveaux locaux situés à Montrouge en raison de la croissance constante du mouvement.

Niveau national

Au niveau national, les Équipes nationales (une pour chacune des six branches) sont sous la responsabilité du commissaire général. Chaque branche est elle-même confiée à un commissaire national, entouré d'équipiers et de galaxies. Les équipes nationales sont chargées de la formation, des revues, de l'animation des activités nationales et de la relecture des dossiers de camp. Chacune a son aumônier national de branche.

Un délégué général salarié gère les affaires courantes de l'échelon national.

Niveau régional

Le commissaire général peut s'appuyer régionalement sur les Délégués régionaux (DR). En général, les Délégués régionaux sont d'anciens chefs de groupe locaux qui continuent leur mission différemment. Leur rôle est d'investir les nouveaux chefs de groupe, de coordonner la vie et la pédagogie des groupes et de faire le lien entre les groupes et le national.

Niveau local

La structure de base des SUF est le groupe. Rattaché à une paroisse, il est composé des six unités de branches placées sous la responsabilité des chefs de groupe (CG). Les chefs de groupe veillent au bon déroulement des activités de chaque unité, organisent les évènements de groupe et assurent le lien avec les parents des enfants du groupe. L'une des spécificités des SUF est qu'ils animent la communauté des aînés (CdA) constituée par les chefs et cheftaines d'unités ainsi que par les aînés (routiers et guides-aînées). Ces réunions entre aînés et chefs permettent aux jeunes de continuer à progresser et de se voir proposer des activités adaptées à leur âge (week-ends rando ou service, témoignages, réflexions sur le sens de leur engagement).

Les 6 branches SUF

Les SUF sont répartis en trois tranches d'âges, elles-mêmes divisées selon le sexe.

Année Jeannettes Louveteaux Guides Éclaireurs Guides Aînées Routiers
1975 1 070 1 600 850 1 650 58 150
1989 3 308 4 842 2 841 4 974 213 582
2007 4 700 4 500 4 200 5 000 550 850
2009[3] 4 310 4 900 4 100 4 730 400 720
2010[4] 4 420 4 050 4 267 4 790 360 690
2011 5 365 5 038 4 986 5 686 556 828
2016[5] 5 228 5 548 5 255 5 452 789 1 013
2017 5 400 5 700 5 500 5 600 800 1 100
2019 5 600 5 850 5 700 5 600 900 1 170

L'uniforme SUF

Chaque branche possède son uniforme spécifique.



Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Uniforme (SUF)



Publications

L'association édite des revues ou des manuels, supports pour la progression des jeunes. Un calendrier est également publié annuellement.

Les SUF éditent un carnet de chant, le Chahut

Les chefs reçoivent, en plus des manuels et des revues de leur branche, la revue Hissez Haut (revue SUF) qui remplace Réflexion et Pédagogie depuis 2018.

Il arrive également que des unités éditent, à l'initiative des chefs ou des jeunes, des journaux, gazettes et carnets pour retracer les évènements locaux, l'histoire d'une troupe, transmettre des chants...

Type d'ouvrage Jeannettes Louveteaux Guides Eclaireurs Guides-aînées Routiers Chefs de groupe
Manuel de progression Vers la fleur bleue ; Vers la fleur blanche ; Vers la fleur d'or ; C'est un signe (manuel SUF) (recueil des "badges") Passeport pour la jungle Guide (manuel SUF) ; CAP'CE (pour les CE) Azimut (manuel SUF) ; Cri de pat' (pour les CP) / En route /
Manuel des chefs d'unité Sur les sentiers (manuel SUF) / Chlorophylle (manuel SUF) La Boussole (manuel SUF) Allume un Feu (manuel SUF) La Route en questions (manuel SUF) Bases fondamentales du scoutisme
Revue Jungle et Forêt Jungle et Forêt Pourquoi-pas Woodcraft (revue SUF) Clé de Feu Carnets de Route Tripode (revue) ; L'InSUFfleur (revue SUF)
Pour les parents Découvrir et comprendre les Jeannettes Faire grandir les louveteaux / / / / Au cœur des SUF sur la pédagogie des SUF



Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Liste des calendriers des scouts unitaires de France



Pourquoi les SUF ?

Parallèlement aux évènements de mai 68, le mouvement Scouts de France connaît une succession de crises internes qui amènent à déstabiliser l'ensemble de la direction du mouvement. La crise principale est liée aux courants pédagogiques révolutionnaires de Mai. En effet, certaines équipes nationales n'acceptent plus l'autorité et le système hiérarchique du mouvement : les commissaires démissionnent, le mouvement dans ce climat de contestation constante est en train d'imploser. Englué dans ses problèmes internes, le mouvement ne se préoccupe pas de régler la question unitaire. En effet suite à la réforme "Pionniers-Rangers" de 1964, les troupes SDF qui gardent la pédagogie "unitaire" de la troupe contre la volonté du mouvement sont progressivement marginalisés.

En novembre 1970, le commissaire général change : Émile-Xavier Visseaux remplace Michel Rigal qui a mené la réforme de 1964.

Pendant ce temps là, les troupes restées unitaires se font oublier pour survivre et s'organisent, elles créent même leur propre journal "Raid".

Deux jeunes chefs unitaires, Marc Dugois, un jeune collaborateur de Raid, et son assistant, Olivier Le Gendre, se rendent compte que l'aventure des troupes unitaires et de leur journal, sans une structure performante, va mourir à petit feu. Un vrai mouvement semble nécessaire afin de proposer des formations et lancer des projets d'envergure : les Scouts d'Europe pourraient être ce mouvement. Ils sont en pleine expansion depuis 1962 et atteignent les 10 000 membres. Mais les négociations avec Pierre Géraud (commissaire général de l'association française), fin novembre 1970, qui devaient aboutir à l'intégration des troupes unitaires SdF au sein des Scouts d'Europe sont un échec. En décembre 1970, ils vont, avec le père Werquin (aumônier du Lycée Janson de Sailly et des troupes unitaires du groupe St Louis), rencontrer un ex-chef Scouts d'Europe, Jean Debaeke. Peu rassuré par la nomination d'Émile-Xavier Visseaux qui est perçu comme un durcissement de la ligne du mouvement SdF, les quatre (Dugois, Le Gendre, P Werquin et Debeake) lancent l'idée de la création d'une association complètement nouvelle.

En janvier 1971, Marc Dugois et Jean Debaeke rendent visite chacun leur tour à Émile-Xavier Visseaux pour connaître l'avenir qu'il réserve aux troupes unitaires : les jours des troupes unitaires sont comptés. Le 28 janvier 1971 en effet, le QG dévoile et diffuse à l'intérieur du mouvement le projet de nouveau règlement intérieur qui ne stipule aucunement l'existence de troupes unitaires. C'est la condamnation des troupes classiques qui n'ont plus d'autre alternative que de se soumettre ou de se démettre. Le 15 janvier, des chefs unitaires envoient, grâce au fichier de Raid, une circulaire invitant à une réunion de chefs unitaires pour le 13 février 1971. Ce jour-là, 55 chefs, la plupart de la région parisienne, se rassemblent rue François Premier à Paris dans une des salles du groupe Bayard-Presse tandis qu'une centaine d'autres font connaître par courrier leur volonté de créer un regroupement réel des unitaires. Par un vote quasi unanime des présents, la création de "l'Association des Scouts Unitaires de France" est décidée. Elle se donne une seule condition pour démarrer officiellement : réunir au moins 500 membres pour former le noyau initial, ce qui est réalisé en quelques jours. Le 25 février 1971, Jean Debaeke annonce publiquement la création des SUF.

Une grande partie des animateurs de la revue Réflexions de scoutmestres appuya la création des SUF.



Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Création des Scouts unitaires de France (1971)



Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Réseaux sociaux


Notes et références


  1. Communication du centre national : 5600 jeannettes, 5850 louveteaux, 5700 guides, 5600 éclaireurs, 900 guides ainées, 1170 routiers, 5840 chefs, cheftaines, chefs de groupe et aumôniers
  2. Dossier de presse Scouts Unitaires de France (2019)
  3. Dossier de presse Scouts Unitaires de France (2009)
  4. Dossier de presse Scouts Unitaires de France (2010)
  5. Dossier de presse 2016


Scouts Unitaires de France Cet article fait partie de la série
Scouts Unitaires de France
Scouts Unitaires de France
Président : Benoît de Vergnette
Commissaire général : Pierre du Couëdic
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : section féminine : jeannettesguidesguides aînées

section masculine : louveteauxéclaireursroutiers

Organes : {{{organes}}}
Évènements : Saint WladimirRassemblement national routierFeux de la ToussaintListe des événements SUF
Centres :
Publications : Magazine et revues : Jungle et ForêtWoodcraftPourquoi Pas ?Carnets de RouteRéflexion et Pédagogie

Carnets de progression : Passeport pour la jungleAzimutGuideCri de pat'

Calendriers

Histoire : Chronologie des SUFScouts de France
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsCommissaires GénérauxAumôniers générauxCommissaires nationauxAutres personnalités...
UniformeProjet éducatifPortail de progression


Mouvements scouts Les mouvements de scoutisme en France Drapeau français
Mouvements agréés par l'État :
Le scoutisme français :
Éclaireuses et éclaireurs de FranceÉclaireuses et éclaireurs unionistes de FranceScouts et guides de FranceÉclaireuses et éclaireurs israélites de FranceScouts musulmans de FranceÉclaireurs de la nature

Conférence française de scoutisme :
Éclaireurs neutres de France (Adhérents : Riaumont · Europa · St Louis) • Fédération des éclaireuses et éclaireursAssociation des guides et scouts d'Europe

Indépendant : Scouts unitaires de France

Mouvements non agréés par l'État :
Catholiques : Scouts de DoranScouts Godefroy de BouillonFédération ordre scoutScouts de ClusesScouts Saint BenoîtÉcuyers de St MichelScoutisme pour tous

Protestants : Éclaireurs évangéliques de FrancePorteurs de FlambeauxFlambeaux et Claires FlammesJeunesse AdventisteRoyal rangers

Autres : Éclaireurs neutres européensRandscouts

Autres petits mouvementsgroupes indépendants