The ScoutWiki Network server was upgraded on November 20th, 2019. The maintenance is now over. Please inform us in Slack or via email support@scoutwiki.org if you encounter any unexpected errors – it's possible the upgrade has missed something. Thanks and happy scoutwiki'ng!

Extension

De Scoutopedia
(Redirigé depuis Scoutisme d'extension)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Extension (homonymie) Disambig.svg


Le scoutisme d'extension est une déclinaison de la méthode scoute spécialement adaptée aux jeunes ayant des besoins particulier, notamment du fait de leur handicap physique ou mental.

Différentes approches ont été menées selon les pays à travers l'histoire du scoutisme. Tandis que certains mouvements, comme la Fédération des scouts Baden-Powell de Belgique, s'efforcent d'accueillir un jeune handicapé dans chaque groupe, d'autres mouvements créent des groupes ou des branches spécifiquement adaptés à ces jeunes.

Au plan mondial, signalons les camps et expériences Agoon et Agooneree.

En France

L'extension est une branche spécialisée du Scoutisme français entre le milieu des années 1920 et le début des années 1960, permettant d'insérer dans le mouvement des jeunes invalides ou gravement malades auxquels était destiné un programme d'activités spécifiques sur une longue durée : sorties, films, cahiers de correspondance "tournants", lettres inter-patrouilles (extension / banale). L'uniforme, ou au moins le foulard, étaient habituels.

Les unités sont généralement constituées par type de handicaps : polio, aveugles, sourds-muets, allongés, pulmonaires (voir film de 1946)... Les essais de scoutisme pour handicapés mentaux ont aussi existé, mais ils sont encore plus mal connus que ceux pour handicapés physiques ou sensoriels. Le groupe d’enfants attardés de la Fédération française des éclaireuses (FFE) en 1940 en est manifestement un essai. Un prolongement de l'extension fut la sauvegarde de l'enfance inadaptée, par exemple au Centre de Ker Goat qui fut inter-fédéral, ou le foyer de Riaumont (1960 SDF).

Le scoutisme d'extension connut une grande popularité et toutes les associations eurent des unités d'extension. Les premières tentatives de guidisme pour les allongés remonteraient à 1929 et la création de la branche de l'Extension à 1932. Marie Thérèse de Kerraoul, puis Mme Perrin en furent les premières responsables sous le nom de Branche auxiliaire[1]. La FFE crée les Éclaireuses Malgré Tout également vers 1930-1932 pour les filles malades et/ou disséminées, l'initiatrice en fut Denise Hourticq.

En 1945, le département de l'extension des EDF compte ainsi 30 unités : aveugles (2 troupes et 2 clans), sourds-muets (1 troupe), retardés (5 meutes et 1 troupe), osseux (2 meutes et 4 troupes), préventorium (3 meutes et 4 troupes), pulmonaires (1 meute et 3 clans), retour de cure (1 clan)[2].

En 1954 la FFE envoie à Expédition 54 la compagnie d'"Eclaireuses Malgré Tout", de Paris Vivienne-Crimée qui sont aveugles, sourdes ou paraplégiques.

En 1960, la branche de l'extension des SDF compte plus de 2 500 garçons et 450 chefs répartis en 120 unités[3].

Puis l'évolution de la structure des établissements et la réglementation rendirent ce scoutisme spécifique plus difficile. Les Scouts et guides de France conservent un service spécialisé tandis que les Éclaireurs unionistes, les Scouts musulmans et les Éclaireurs israélites ont toujours des petites structures. De leur côté, les Éclaireuses et éclaireurs de France ont conservé toutes les approches de l'accueil d'enfants voire d'adultes handicapés mentaux : accueil dans des unités classiques, création d'unités "Défi" réservées aux handicapés, développement de séjours vacances où la référence scoute est plus ou moins affirmée. Depuis 2009 les Scouts musulmans de France accompagnent des handicapés lourds pour l'OMRA, le "petit pélerinage à La Mecque et Médine.

En Europe

En Suisse un programme analogue a pris le nom de Scouts malgré tout (SMT) et Éclaireuses malgré tout (EMT).

Aux Pays-Bas, la section d'extension s'appelle "Blauwe Vogels" (Oiseaux bleus), en référence à la pièce de Maurice Maeterlinck L'Oiseau Bleu. La section des Scouts en Gidsen Vlaanderen s'appelle "AKABE", Anders KAn BEst.

En Finlande, la branche d'extension pour les jeunes handicapés physiques ou mentaux se nomme les « Sisu ».

Documents

Cahier de de plus de 200 pages racontant mois après mois, de 1942 à 1948, l'histoire de la 44ème Cie (extension) GDF "Clotaire Nicole" du sanatorium de Magnanville accessible par la bibliothèque numérisée du Réseau Baden-Powell :

http://reseau-bp.blog4ever.com/


Voir un film EDF, La joie de vivre: https://vimeo.com/110793687

Voir aussi


Notes et références


  1. Jean Peyrade dans Scouts et guides de France, éditions Fayard, 1961. Page 183.
  2. Rapport moral 1945, lu par le commissaire général Pierre François à l'assemblée générale des 2 et 3 mars 1946 et reproduit dans Le Chef d'avril 1946.
  3. Jean Peyrade dans Scouts et guides de France, éditions Fayard, 1961. Page 183.