Ryszard Kaczorowski

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ryszard Kaczorowski, né le 26 novembre 1919 à Białystok et mort le 10 avril 2010 à Smolensk, est un homme d'État polonais, ayant joué un rôle important dans le scoutisme .

Biographie

Issu de la ZHP il vient des rangs du scoutisme polonais où il fait un cursus complet jusqu'à scoutmestre. D'après son biographe: "Sa passion et le but de sa vie depuis l’âge de 12 ans a été le scoutisme. Il dira lui-même :" « Le lys et la croix sont devenus sacrés pour moi, quelque chose d’extrêmement important ». C’est grâce à ces valeurs auxquelles il s’est plié : la maison familiale, l’Eglise, l’école, le scoutisme, qu’il a grandi en homme guidé par un sens du devoir quotidien. "

Après le début de la Seconde Guerre mondiale, il est un responsable du "Secours scout", un corps sanitaire auxiliaire. Quand la Pologne orientale est occupée par l'URSS, il devient membre de l'organisation clandestine scoute « les colonnes grises » et est agent de liaison entre eux et l'armée secrète polonaise. Arrêté en juillet 1940 par le police secrète soviétique, il est condamné à mort mais finalement est déporté au Goulag.

En 1941, après l'invasion allemande de l'URSS, Kaczorowski, comme la plupart des captifs polonais encore en vie, est libéré et part se battre contre les allemands en Italie.

Après la guerre,il sert à l'organisation des scouts polonais en exil: "Chef scout" en 1955 , ensuite président. il assure la présidence de la rencontre mondiale des scouts à l'abbaye du Mont-Cassin en 1969 et en Belgique en 1982. Il conduit la délégation polonaise au Jamboree international de 1957.

Après la mort de Kazimierz Sabbat (lui même ancienne personnalité de ZHP), il devient en 1989 président de la République de Pologne en exil. En décembre 1990 dans une cérémonie officielle il remet ses pouvoirs à Lech Walesa, président librement élu. Il meurt à Smolesnsk en 2010 dans l'accident de l'avion transportant les personnalités polonaises.

Avec d'autres comme Vaclav Havel ou Jan Kubis il est exemplaire de la force morale que constitua le scoutisme dans les pays d'Europe centrale.

Source