Robert Munnich

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

Robert Munnich (z"l) était un responsable des éclaireuses et éclaireurs israélites de France (totémisé Écureuil Industrieux). Il a reçu le Lion de Bronze en 2005 pour son engagement au service de ce mouvement.

Parcours scout

Conseil National à Herbeys (Isère) en 1959 (de gauche à droite) : les chaussettes blanches de Jean-Charles Levyne (Musaraigne) (reconnues par tous les anciens...), Georges Benguigui (Corneille), Claire-Ora Lévy-Eilon (Pie), la tête de Jean-Claude Krzemien (Sapajou), Liliane Marx (Négus) (foulard vert sur la tête), Jacques Lévy (Tapir) - Commissaire Général (foulard bleu), Robert Munnich (Écureuil), Lison Cohen-Jonathan (Corail) (d'Alger).
  • Naissance en 1916.
  • Il entre aux EI en 1933, invité par Jean Maurice Muslak (Faucon) auteur du Chant du Soir EIF.
  • Premier camp à Praz-sur-Arly.
  • Il rejoint la Route EI dans le fameux Clan de l’Élan avec des EI exceptionnels comme Léo Cohn et Jacques Pulver, et un conseiller d'exception Bouli.
  • Totémisé Écureuil Industrieux par Robert Gamzon (Castor), fondateur des EIF.
  • Entré à Polytechnique en 1936, exclu de l’armée en 1940 (statut des Juifs).
  • Il crée le premier groupe local EI de Toulouse, secondé par Jacques Marburger.
  • Puis il est nommé Commissaire Régional du Languedoc.
  • En janvier 1941, Castor l’envoie à l’école des cadres d’Uriage au titre du Scoutisme français.
  • Été 1941, il part avec un ordre de mission du délégué de la jeunesse de Vichy, au titre du Scoutisme français, « inspecter les camps d’été en Algérie ».
  • Robert Shapiro (Rhino) qui avait la charge des EI dans toute l’Afrique du Nord, lui demande de rester et de le seconder pour développer le mouvement des EIF dans le département de Constantine.
  • De juin 1941 à avril 1943, huit groupes locaux sont créés en plus du groupe de Constantine; les effectifs des EIF dans le département de Constantine sont alors de 800 garçons et filles.
  • Il épouse Aline (Bagheera), cheftaine des louveteaux de Constantine.
  • En 1944 de retour à Paris, il entre au Comité Directeur des EIF avec le Président Meiss.
  • Il a été Commissaire International des EIF, puis commissaire international du Scoutisme français.
  • Avec André Kisler et Robert Shapiro, il a relancé en 1981 l'association des anciens et amis des EEIF (A3).
  • Robert est resté profondément attaché à l’existence et à la vie des EI.
  • Il se consacre avec Jacques Pulver à la rédaction du « Livre des Souvenirs ».


Carrière et responsabilités

  • De la même promotion 1936 de Polytechnique que les ingénieurs généraux Dupré, de Genlis, Pommaret, Vialatte... entre autres, licencié ès -sciences, passé par Sup'Aéro en 1946, telle est la solide formation de l'ingénieur général Robert Munnich. Elle explique la brillante carrière de cet homme dynamique et sportif... toujours fidèle au " cross " à soixante-dix ans !
  • Ayant appartenu à l'équipe du " French Project " (R.A.F.) à Blida en 1943-1944, il consacrera au Centre d'essais en vol deux périodes :
    • De 1945 à 1949, il est chef de la section " équipements " à laquelle il donne une énorme impulsion, en particulier avec Robert Cartier au titre de la sécurité si préoccupante à l'époque des débuts de l'avion à réaction.
    • Ensuite, à partir de 1969, il y revient pour en être directeur de novembre 1970 à octobre 1973, succédant à René Pommaret. C'est l'époque des essais de " Concorde ", " Mirage F1 ", « Jaguar ", " Puma ", " Corvette ", " Falcon 10 ", " Mirage G.8 ", " Mercure ", " Dauphin ", " Airbus "... et de bien des avions légers.
  • Pour avoir appartenu pendant seize ans - de 1949 à 1965 - au Service technique aéronautique, dans diverses sections avant d'atteindre les plus hauts échelons, il était armé pour ces responsabilités.
  • Robert Munnich fut nommé en 1973, directeur du département " Aviation " au Bureau Veritas et occupa ce poste jusqu'en 1981. Prenant tout au sérieux et rien au tragique, prévenant et patient, il est en particulier président du Groupement français des amis du célèbre Institut technologique israélien Technion de réputation internationale.

(Air & Cosmos n° 1092 du 19 avril 1986)


Repères

  • Ingénieur Général de l’Armement
  • Président d’honneur de la Synagogue de Chasseloup Laubat
  • Fondateur en 1952 des « Amis du Technion »


Distinctions

  • Officier de la Légion d'honneur
  • Commandeur de l'Ordre national du Mérite
  • Décoré des Palmes académiques
  • Décoré de la Médaille de l'aéronautique


EEIF Lion de bronze 2015.png



Éclaireuses et éclaireurs israélites de France Cet article fait partie de la série
Éclaireuses et éclaireurs israélites de France
Éclaireuses et éclaireurs israélites de France
Président : Jérémie Haddad
Commissaire général : Karen Allali
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : Bâtisseurs (8/12 ans)Éclaireuses et éclaireurs (12/15 ans)Perspectives (15/17 ans)Compagnons (+18 ans)Aînés (... jusqu'à 120 ans !)
Organes : {{{organes}}}
Évènements : {{{évènements}}}
Centres : La Chapelle-en-ServalViarose
Publications :
Histoire : ChronologieDistinction
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsCommissaires GénérauxAutres personnalités...
Lois, promesses et engagementProgressions des branchesUniformeProjet éducatif