The wikis have been migrated to a new, more powerful server provided by TNNet. If you see any problems, please let us know as soon as possible at support@scoutwiki.org and we will try to solve them. We want to thank TNNet for providing the server space for the wikis!

Richard Amalvy

De Scoutopedia

Français, Richard Amalvy est né le 5 avril 1964.

Scouts de France.svg Scouts de France[modifier]

Louveteaux, pionnier et compagnon à Castres (Tarn), il a été chef Pionniers (1982-1986), membre de l'équipe départementale du Tarn (1986-1989) puis membre de l'équipe régionale de Midi-Pyrénées (1989-1991). Permanent au centre national se 1991 à 1996, il a été chargé de mission pour les Relations extérieures et rédacteur en chef adjoint de Demain, Scout Avenir et Pionnier à l'agence de Communication des Scouts de France.

Membre de l'équipe Compagnons, il a conçu et mis en scène les Nuits des Projets Compagnons à la Cité des Sciences et de l'Industrie ainsi qu'au Palais des Congrès de Paris, il a écrit et produit en octobre 1995 le spectacle Des couleurs pour la vie célébrant le 75e anniversaire des Scouts de France au Cirque d'Hiver de Paris.

Logo OMMS OMMS[modifier]

De 2004 à 2010, il travaille auprès d'Eduardo Missoni puis de Luc Panissod comme Directeur mondial chargé des Relations extérieures de la Communication et porte-parole du Bureau Mondial du Scoutisme, à Genève. Il était précédemment Directeur des Relations extérieures de la région européenne du Scoutisme de 1996 à 2004, sous la direction de Dominique Bénard puis Jocelyne Gendrin. Tout au long de sa présence au Bureau mondial il est membre de l'équipe de supervision des événements mondiaux avec Jean Cassaigneau, Secrétaire général adjoint.

En septembre 2003, il publie un manuel de formation aux techniques du Marketing et de la Communication, intitulé Scout.Boom.Comm[1] réédité en 2008 en français, anglais, espagnol, avec des versions simplifiées en italien, portugais, japonais. Dans la perspective du centenaire du mouvement (2007), Richard Amalvy est l'artisan de la rénovation de l'image du scoutisme. De 2003 à 2010, il forme plus de 1500 cadres nationaux issus de plus de 120 pays en les réunissant dans des forums régionaux de la communication.

La Croisière pour la Paix[modifier]

En 1997 avec Dominique Bénard, il conçoit La Croisière pour la Paix[2] qu'il a dirigé durant l'été 1999. Le comité international était placé sous la présidence de Jacques Moreillon, Secrétaire général de l'OMMS. Se déroulant à bord d'un trois-mâts appartenant aux scouts polonais ZHP, ce projet, conçu sous l’égide du Scoutisme mondial avec le soutien de l'Unesco, de l'Union européenne, du Conseil de l'Europe et de la Ligue des États-arabes, visait à promouvoir la paix et la réconciliation au Moyen-Orient.

Le programme de formation, orienté sur les techniques de négociation et de médiation, a été élaboré avec le concours du CASIN (Centre for applied study in international négociation) de Genève et du Centre Nord Sud du Conseil de l'Europe. Plus de 120 jeunes adultes (18-25 ans), garçons et filles issus d'organisations de jeunesse de pays méditerranéens ont participé à ce programme.

Le bateau a mouillé dans les ports d'Alexandrie (Egypte), Larnaca (Chypre), Haifa et Ashdod (Israel), Antalya et Istanbul (Turquie), Thessalonique et Le Pirée (Grèce). Les organisations scoutes nationales d'Egypte, Chypre, Israel, Palestine, Liban, Turquie et Grèce étaient impliquées à chaque étape de paix dans leur pays. La Croisière a été interdite par les forces d'occupation syriennes au Liban.

Mandats de représentation[modifier]

  • De 1991 à 1996 il représente les Scouts de France à la Commission Armées-Jeunesse qui le nomme rapporteur puis président de groupes d'étude.
  • De 1992 à 1996, il est rapporteur de la commission de contrôle des publications au ministère de la Justice, comme représentant des Scouts de France.
  • De 1989 à 1994, il est vice-président fondateur de l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (ANACEJ)[3].
  • De 1994 à 1996, il représente l'ANACEJ puis les Scouts de France à la vice-présidence du CNAJEP (Conseil national des associations de jeunesse et d'éducation populaire) en charge des Relations internationales. Il est par ailleurs administrateur de l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire).
  • De 1996 à 1998, il est membre du Bureau fondateur du Forum Européen de la jeunesse [4] et responsable du Global Cooperation Coordination Committee.
  • En 1997, il fonde le Forum Méditerranéen de la Jeunesse, installé à Malte.
  • De 2008 à 2010 il est vice président de la Conférence des ONG jouissant du statut consultatif auprès des Nations Unies (CoNGO) à Genève, Vienne et New York.

Scouts Musulmans de France[modifier]

Retiré du mouvement depuis son départ de l'OMMS en octobre 2010, il soutient le projet de refondation des Scouts Musulmans de France en participant aux événements de l'association en 2015 et 2016. Prenant en compte le contexte social et politique de l'année 2015, il a publié un texte intitulé "Pour les jeunes musulmans" [5] pour expliquer cet engagement.

En 1999 à Chypre, pour sa contribution à l'écriture du programme de formation de la Croisière pour la Paix, Saâd Zian, alors commissaire général des Scouts Musulmans de France, lui a remis le badge de bois à quatre bûchettes contresigné par Georges El Ghorayeb, Président des Scouts du Liban, avec l'accord de David Bull, Président du Comité Européen du Scoutisme. L'insigne a été offert par un dirigeant des scouts israéliens, Gideon Ben Yachil.

Publications majeures[modifier]

  • Richard Amalvy, Dominique Bénard, Élise Jacqueson, La jeunesse force de développement, sous la dir. de Eduardo Missoni, Rapport du scoutisme mondial, novembre 2006, 148 p.
  • Robert Baden Powell, L'Éducation par l'amour plutôt que par la crainte, préf. de Richard Amalvy, Bureau mondial du scoutisme, 1922 (réimpr. novembre 2007), 14 p.
  • Richard Amalvy, Scout.Boom.Comm, Bureau mondial du scoutisme, novembre 2003 (réimpr. 2008), 148 p., (Note : manuel de formation (communications, partenariat, ressources)).