The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Raiders-scouts (FSE)

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Cimes (homonymie) Disambig.svg



Dans les années 1990, les Scouts d'Europe reprennent à leur compte la méthode Raiders de Michel Menu. Cependant, s'ils conservent l'essentiel de la méthode originale, à savoir la haute qualification technique, certaines modifications sont effectuées.

Insigne raider FSE.gif

Les Patrouilles Cimes

Insigne cime

La principale modification de la méthode Raiders, a été de remplacer les troupes raiders par les Patrouilles cimes. Pour les Scouts d'Europe, la qualification ne se fait plus en troupe mais en Patrouille.

Niveau de départ exigé :

  • au moins deux 2e classes,
  • au moins cinq scouts avec un an d’expérience,
  • une patrouille motivée et voulant vivre une grande aventure,
  • un esprit scout irréprochable,
  • l’accord de la Cour d’honneur.

Puis, la patrouille progresse en réalisant 2 défis :

  • un défi technique ambitieux ou un défi sportif
  • un défi missionnaire ou une œuvre de charité

Afin que chaque garçon puisse progresser humainement et spirituellement, il est aussi demandé :

  • Une progression homogène des garçons, pour atteindre au moins : deux 1ère classe ; trois 2nde classe ; 5 brevets et 1 brevet majeur.
  • Un WE de prière en patrouille dans monastère ou un rendez vous mensuel de prière en patrouille.

Toutefois, il arrive que l'équipe Raiders-Cimes émette des demandes particulières au cas par cas et c'est ainsi qu'en 2015-2016 la Patrouille du Tigre du Groupe AGSE 17e Versailles - Baudoin IV de Jérusalem dû faire un défi technique en plus de ses défi sportifs, missionnaires, de progression de la Patrouille et spirituelle !


C’est toujours la Cour d’Honneur de la troupe concernée qui va définir le niveau des défis, et juger de leur réalisation. Le CT prend simplement contact avec l’équipe cimes et raiders, qui anime le projet et s’assure de la cohérence au niveau national des décisions prises par chaque troupe.

La qualification "cime" dure jusqu'au 31 décembre de l'année d'obtention ou au départs de scouts ne permettant plus d'avoir deux 1re Classes et trois 2e Classes . Elle est marquée par un insigne numérotée qui est porté sur les flots tant que la qualification est valide et de façon définitive sur le fanion de Patrouille (certaines patrouilles arborent donc plusieurs insignes de patrouille cime sur leur staff).

Les Troupes Cimes

Probablement dans les années 2000, une notion proche de la Troupe Raider a été réintroduite.
Au départ, pouvait être qualifiée "troupe cime" une troupe dont toutes les patrouilles étaient elles mêmes qualifiées cimes et dont un ou plusieurs éclaireurs avaient prononcé l'engagement raider scout.

Le projet a évolué en 2004.
A présent il concerne les troupes qui vivent depuis longtemps le jeu "cimes et raiders", si bien que la plupart des patrouilles sont qualifiées année après année, et ou les maîtrises font un effort équivalent à celui des éclaireurs de leur troupe. Cela a pour but de ne qualifier "troupe cime" que des troupes ou les maîtrises sont exceptionnelles.
Rien n'est figé mais l'équipe Cimes et Raiders, qui coordonne le projet, fixe souvent comme objectif à la maîtrise qu'un de ses membres prépare son Départ routier, prépare un brevet technique national (ou un brevet d’État utile au scoutisme) ou soit stagiaire au camp MacLaren (3ème degré de la branche verte FSE).
L’équipe cime et raiders pourra demander, après discussion avec le CT, de faire une action missionnaire en troupe. On pourra aussi envisager la création d’une ou plusieurs patrouilles libres, de vivre pleinement la dimension européenne du scoutisme, en se jumelant, par exemple, à une unité scoute étrangère, ou d’acquérir la maîtrise d’une spécialité scoute (transmission, secourisme, raid, évangélisation, sport…).


Contrairement aux qualifications de patrouille ou aux engagements raider scout, ce n’est pas la CDH de la troupe qui décerne la qualification, mais l’équipe cimes et raiders.

Les Raiders scouts

Pour les articles homonymes, voir Raiders (homonymie) Disambig.svg


Comme dans la méthode Raiders, la possibilité de progression collective s'accompagne d'une progression personnelle : les raiders scouts. La méthode originale s'adressait à l'ensemble des 1re Classe d'une troupe raider. La méthode FSE s'adressa également à toutes les premières classes d'une patrouille cime, puis uniquement aux CP à partir de 2016 (particulièrement s'ils ont fondé une nouvelle patrouille).

Sur le plan de la qualification, le jeune qui veut devenir raider scout :

  • Est issu d’une patrouille qualifiée cime l’année de la préparation raider scout ou est le CP fondateur d’une patrouille.
  • Est reconnu par la CdH pour avoir un excellent esprit scout, une capacité à entraîner les autres, un souci de la progression des membres de sa patrouille et être particulièrement attentif aux plus jeunes ;
  • Est connu pour son humilité ;
  • Est suivi par un conseiller spirituel (une personne consacrée au Seigneur) ;
  • A sa 1re Classe ;
  • A 1 brevet majeur ;
  • Réalise les 5 épreuves liées à son entraînement raider scout (sport, communication, raid, intervention, mission).
  • Sait que l’engagement raider scout est davantage un point de départ qu’un aboutissement.

La qualification raider est marquée par un engagement et la remise d'un insigne numéroté. Signe d'une continuité assumée avec les raiders de Michel Menu, la numérotation Scout d'Europe commence à 5.001.

C’est toujours la Cour d’Honneur de la troupe concernée qui va définir le niveau des défis, et juger de leur réalisation. Le CT prend simplement contact avec l’équipe cimes et raiders, qui anime le projet et s’assure de la cohérence au niveau national des décisions prises par chaque troupe.

Les 5 tests raider scout

Une chose est très importante : au delà du niveau technique, l'esprit qui anime un garçon est primordial pour devenir raider scout. On imagine mal un garçon très fort techniquement, donc qui valide tous les tests, mais dans lequel on ne peut avoir aucune confiance, devenir raider scout. C'est pour cela que seule la CDH de sa troupe pourra autoriser un garçon à se lancer dans ces projets, et pourra valider leur réussite.

Les cinq domaines propres aux raiders scouts sont les suivants :

Sport

Pour être capable de servir, un raider scout doit être en bonne condition physique et ne pas manquer de sang-froid.
Obligatoire

  • pratiquer régulièrement un sport, afin de se doter d’un corps endurant.
  • avoir obtenu le niveau “initiation” dans un sport exigeant du cran (exemples : planeur ou avion, parachutisme, varappe, raft, spéléologie, rappel…).
Communication

Un raider scout doit être capable de maîtriser les outils de communication pour témoigner de son idéal.
Une épreuve du niveau de celles ci après

  • réaliser à la radio une intervention de 20 minutes sur le scoutisme
  • faire devant un public d’adultes une conférence (pertinente !) de 15 à 20 minutes sur un thème d’actualité.
  • réaliser un reportage audiovisuel d’environ une demi-heure.
Raid

Dans la formation d’un raider scout, le développement de la personnalité est essentiel.
Obligatoire

  • parcourir un raid à la boussole de 25 km environ, en 48 heures en suivant 1 ou 2 azimuts. Deux bivouacs connus du chef de troupe seront établis. Un thème de méditation personnel sera proposé par la Cour d’Honneur.
Intervention

Un raider scout est fait pour servir et sauver son prochain.
Obligatoire

  • suivre avec succès la formation de premiers secours (AFPS).

Plus une épreuve du niveau de celles ci-après :

  • être titulaire d’un des brevets suivant : AFCPSAM, CFAPSE ou BSB.
  • avoir servi à Lourdes comme brancardier (à un pèlerinage autre que celui effectué en patrouille, si c’est le cas).
  • avoir été responsable de la pharmacie de troupe durant le camp d’été.
  • être membre d’une équipe de secouristes.
Mission

Par la grâce de son baptême, un raider scout est appelé à approfondir sa foi et sa vie de prière pour être témoin de l’amour de Dieu.
Obligatoire

  • avoir des contacts réguliers avec son directeur spirituel (un prêtre ou une personne consacrée au Seigneur) pour faire le point personnel de sa vie spirituelle.
  • avoir effectué une retraite de 3 jours dans un couvent ou un monastère (autre que celle effectué en patrouille).
  • avoir compris que la prière quotidienne est le fondement d’une véritable vie chrétienne et essayer de le mettre en pratique.
  • avoir un souci réel de formation chrétienne (lectures, récollections, conférences spirituelles etc.).

Plus une épreuve du niveau de celles ci-après :

  • quitter sa patrouille pour en créer une autre.
  • accompagner une équipe d’aumônerie.
  • accompagner un ou plusieurs catéchumènes.

Cérémonial de l’engagement raider scout (d’Europe)


Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Cérémonial d’investiture raider-scout FSE



Différences entre les pays

Cette description ne concerne que la France, la proposition Cimes/Raiders n'est pas uniformément mise en place dans les différents pays.

On notera par exemple que si la Belgique utilise la progression des Patrouilles Cimes, elle ne propose pas encore l'étape des raiders scouts dans la progressions des éclaireurs. L'association du Scoutisme Européen Suisse (membre de l'UIGSE) à investit ses premières patrouilles cimes en 2006 et son premier Raider en septembre 2007 selon le modèle et le cérémonial proposé par l'AGSE.


Les Canadiens ont une étape au delà de la première classe, présentée comme un ordre de chevalerie : "les scouts du baussant" auxquels ils remettent un insigne tissé qui représente des ailes raider scout.
Les Polonais réfléchissent à la mise en place d'une étape au delà de la première classe, dont le nom et l'insigne seraient en lien avec l'histoire et l'imaginaire de leur pays.

L'heure du bilan ?

La méthode Patrouilles Cimes et Raiders de la FSE a maintenant duré presqu'aussi longtemps qu'avait duré la méthode Raiders originale. Il peut donc être intéressant de comparer ce qu'elle donne avec le bilan de la méthode originale.

Troupes raiders/Patrouilles cimes et Troupes cimes

On note que la jalousie observée entre les troupes raiders et les autres ne se retrouve pas entre les Patrouilles Cimes et les autres. La présence d'une patrouille cime dans une troupe aurait plutôt tendance à tirer les autres patrouille vers le haut en montrant l'exemple. Ceci est très probablement dû au fait que la nouvelle proposition se fait au niveau de la Patrouille qui est l'entité de base de l'âge éclaireur. Ceci explique aussi qu'on observe pas de disparité d'âge entre les patrouilles, alors que les troupes raiders avaient une forte tendance à ne recruter (malgré les recommandations de M. Menu) qu'à partir de 14-15 ans. La nouvelle proposition s'adressant aux patrouilles, la maîtrise garde la possibilité de modérer les élans de celles-ci pour que la saine émulation entre les patrouilles ne vire pas à la concurrence. Au niveau des Troupes cimes, cette qualification est devenue si rare (et si évidente) que les autres troupes n'en prennent pas ombrage.

Raiders scouts

Chez les Scouts de France, les garçons pouvaient êtres tirés par le groupe et les maîtrises pour devenir raider scout, puisque la qualification se faisait en troupe, et nécéssitait un certain nombre de raiders scouts pour être valide. Chez les Scouts d'Europe ce n'est pas le cas : d'une part une patrouille peut être qualifiée cime sans comporter de raider, d'autre part, ce sont les garçons qui choisissent individuellement d'être candidats raider scout. Il y a moins de volontaires, mais on peut espérer qu'ils sont plus motivés.

On note aussi que le modèle controversé du commando a été abandonné, au profit du côté missionnaire de l'engagement raider scout.


Association des guides et scouts d'Europe Cet article fait partie de la série
Association des guides et scouts d'Europe
Association des guides et scouts d'Europe
Président : Claire Verdier
Commissaire Général Scout : Michel-Henri Faivre
Commissaire Générale Guide : Isabelle Nicpon
Tranches d'âge : section féminine : LouvettesÉclaireuses (Alauda)Guides-Aînées

section masculine : LouveteauxÉclaireurs (Réseau de l’araignée, Spécialité marine, Spécialité nautique, Spécialité montagne, Raiders)Routiers

Organes : {{{organes}}}
Évènements : EurojamEuromootTrophée des chefsJournées NationalesCamp Don BoscoGrain de SénevéZodiaqueParayVézelayAutres évènements…
Centres : Le Relais de posteBase nautique de NormandieCentre parisien des Cordelières
Publications : Magazines, Documents : ScouteuropresseCalendriersCérémonial

Audio : Les clartés de la nuitLes deux compagnonsPuisqu’il fait bon vent
Internet : Scoutorama
Toutes les publications…

Histoire : Histoire de l’association des guides et scouts d’EuropeEuropa scoutsBleimorFriedrich PerkoJean-Claude AlainPierre Géraud
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : Présidents • Commissaires Généraux Scouts, GuidesConseillers ReligieuxCommissaires NationauxAutres personnalités...
UniformeUIGSEProjet éducatifProgressionProvinces