Province SDF AOF-Togo

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Province AOF Togo
Scouts de France Scouts de France
Province AOF Togo
Fondation : {{{fondation}}}
Fermeture : {{{fermeture}}}
Chef(s) / Directeur(s) / Délégué(s) : {{{chef}}}
Commissaire garçon : {{{commissaire}}}
Commissaire fille : {{{commissaire2}}}
Adresse : {{{adresse}}}
Téléphone : {{{téléphone}}}
E-mail :
{{{mail}}}
Site web :
[{{{site}}} {{{site}}}]

Groupes : {{{nombre de groupes}}}
Unités : {{{nombre d'unités}}}
Jeunes : {{{nombre de jeunes}}}


La province Afrique Occidentale Française des Scouts de France est une province couvrant les colonies françaises d'Afrique du même nom. Il s'agit alors d'un gouvernement général regroupant les 8 colonies françaises d'Afrique de l'ouest : la Mauritanie, le Sénégal, le Soudan français (devenu le Mali), la Guinée, la Côte d'Ivoire, le Niger, la Haute-Volta (devenue le Burkina Faso), le Togo et le Dahomey (devenu le Bénin). Ces premières troupes scoutes sont bien souvent à l'origine des différentes associations scoutes catholiques locales qui prendront la suite des Scouts de France à la suite de l'indépendance de ces pays.

La Province AOF est créée en 1946 au sein de la Région Outre-mer.

Organisation administrative

En 1935, il n'y a en Afrique occidentale française qu'un District à Dakar (2 Troupes et 1 Meute) et une Troupe à Lomé (Togo) administrés de Raymond Schlemmer Adjoint au Commissaire International pour les groupes Scouts de France de l'étranger et dans les colonies.

Lors du Conseil du 2 juin 1942, il est décidé de la création :

  • Province des Pays d'Outre-Mer
  • Pays d'Afrique Noire
    • Commissaire de Pays : Me Edouard Laurens (précédemment CDA Sénégal)
  • Province AOF
    • Lescanne (1946)
    • Pruvost (1953)
    • Dc Etienne Noël CPr : … - 1955 (pendant 15 mois)
    • Aurélien Miquel devient CPrA puis CPr 1955-1956…
    • Père Chantoux AumPr ...1955-56...
      • ACPrL : Eugénie Demba ...1955-56...
      • ACPrE : Aurélien Miquel …-1955
      • ACPrR : Servais Togoun Acogny ...1955-56...

En 1957, l'aventure du scoutisme en AOF continuera au sein des « Scouts d’AOF » avec la mise en place d’une Équipe Fédérale à Dakar. Les anciens Districts sont transformés en Provinces (sauf celui de Casamance qui rejoint la Province Sénégal).

Effectifs

En Afrique occidentale française (AOF), le nombre de scouts indigènes s'élevait en 1946[1] à plus de 1 560, répartis en 33 troupes, 18 meutes, et 6 clans; alors qu'il n'y a que 3 unités de scouts "blancs" (une meute, une troupe, un clan)...

La revue Le Chef des Scouts de France (n° 188 de février 1942) cite 8 meutes, 14 troupes et 5 clans essentiellement indigènes en Afrique Occidentale française (AOF) :

  • Sénégal : 4 meutes, 4 troupes et trois clans ;
  • Soudan : 1 meute, 1 troupe et 1 clan ;
  • Guinée : 1 meute et 1 troupe ;
  • Côte d’Ivoire : 2 meutes, 5 troupes et 1 clan ;
  • Togo : 2 troupes,
  • Dahomey : 1 troupe.

Sénégal

Premiers scouts au Sénégal en 1932

Si, de mémoire, le scoutisme est arrivé au Sénégal en 1928, les premières traces officielles dates seulement de 1932.

Effectifs : 35 scouts et chefs au 1er octobre 1933

Commissaires

  • Joseph Durand, Délégué de District nommé le 15 mars 1933 (CD en 1938).
  • François Maître rentre en métroplole en 1936
  • Louis Roucher-Villeprand
    • Délégué de District Adjoint en janvier 1938
    • CDA en avril 1938
    • CD Dakar en février 1939
  • Edouard Laurens :
    • CDA en février 1939
    • CD en 1941
  • CADL : Mme Roucher-Villeprand en janvier 1940

Le District de Dakar devient District du Sénégal en 1942 :

  • ACDE : Miquel
  • Joseph Vidjennagni CD ...1956...
  • Hyacinthe Thiandoum AumD 1955-…

Saint-Louis

  • Meute 1re Saint Louis du Sénégal reconnue lors du Comité Exécutif du 13 avril 1932.
    • CM : Mlle Reine Martin, 4 rue de Bourmeister - Saint Louis du Sénégal.

Dissolution lors du Comité du 21 décembre 1932 (on peut supposer que Mle Reine Martin est rentrée en métropole car elle est "mise en disponibilité")[2]

  • Meute 1re Saint-Louis du Sénégal : affiliée le 11 novembre 1941
  • Troupe 1re Saint-Louis du Sénégal - RP Brothier : affiliée le 11 novembre 1941 (en formation en février 1941)
    • Aumônier abbé Eon Titularisation le 2 décembre 1941

En 1949 nait le Clan Psichari à Saint-Louis.

Dakar

Le 8 mai 1932, en la fête de Sainte Jeanne d'Arc, Gabriel Sagna, Emmanuel Nunez, Georges Monteiro, Paul de Souza, les quatre premiers scouts de France du Sénégal faisaient cette promesse dans la cour de l’école St Michel en présence de tout ce que Dakar comptait de personnalités, réalisant un vœu cher au curé de Dakar.

C’est en 1931, que le RP Lecocq, alors curé de Dakar (Sacré Cœur), eut l’idée de créer des scouts au Sénégal à l’instar de ceux qui existaient en métropole. Avec l’accord de Mgr Grimault, vicaire épiscopale de la Sénégambie. Le départ est donné. Il fallait trouver alors un aumônier et un chef scout.

Pour l’aumônier, la question était simple puisqu’il y avait le RP Doutremepuich, alors directeur de l’école St Michel et responsable du patronage. Il restait maintenant le scoutmestre mais, la providence aidant, il s’est trouvé qu’au 6e R.A.C (actuellement camp Dial Diop) un jeune du nom de Léon Faubert, faisait son service militaire. Il venait de Vincennes où il était scoutmestre à la troupe du « Cdt Guilbaud ». Contact fut pris et c’est en décembre 1931, que naissait le scoutisme au Sénégal. L’affiliation officielle se fera en juin 1932.

Pour commencer, il fallait choisir quelques garçons parmi les dizaines, tous méritants, qui fréquentaient la mission catholique. On commença donc avec les quatre garçons qui devaient former l’ossature des deux premières patrouilles de la troupe qui pris le nom de Sainte Jeanne d’Arc. Deux patrouilles furent créées : celle des « Rats palmistes » et celle des « Iguanes ». D’autres novices cependant, avaient été aussi recrutés en 1931. Voilà pourquoi en juillet 1932, c’était les promesses de Roger Menez, André Paul Benga, Ernest Birota et Charles Gueye qui prenaient places dans les patrouilles ainsi formées.

Troupe 1re Dakar dans les années 1930 sur la Place Protet (devenue Indépendance)

Le mouvement était lancé. Une meute voit le jour avec pour cheftaine : Mlles Eugénie et Sophie Demba, Mlles Madeleine Lecocq, Victoire Boyer, Elisabeth Ndiaye, etc. Il eut par la suite des scouts ainés qui, plus tard, devinrent routiers (1938). Le père Lecocq devait nous quitter entre 1936 et 1937 pour prendre la direction de l’œuvre des Orphelins-apprentis d’Auteuil; il est remplacé par le Père Grillot. Pour sa part le père Doutremepuich, nommé au grand séminaire des pères du St Esprit à Chevilly, est remplacé par le père Schaeffer, en 1934.

  • Troupe 1re Dakar - Sainte Jeanne d'Arc : reconnue lors du Comité Exécutif du 15 juin 1932
    • Scoutmestre : Léon Fabert, 6e Régiment d'Artillerie Coloniale, 1re Batterie
    • Aumônier : RP Doutremepuich
    • Patrouille des « Rats palmistes » : CP : Gabriel Sagna - SP : Paul de Souza
    • Patrouille des « Iguanes » : CP : Emmanuel Nunez - SP : Georges Monteiro
    • A. Debuc : CT en 1941
  • Troupe 2e Dakar -René Caillé : affiliée en janvier 1934
    • SM François Mazeas
    • L. Gachon : CT en 1941
  • Troupe 3e Dakar -Charles de Foucauld : fondée vers 1949 avec les Pères Maristes.
  • Troupe 4e Dakar : CT. Joseph Vidjganani
  • Meute 1re Dakar : affiliée en janvier 1934
    • Mle Madeleine Lecocq CM en 1934
    • A. Laurens ffCM en 1941
      • Meute 1A et 1B en 1941
  • Meute 2e Dakar : affiliée en juillet 1938
    • Jeanne Pilven ACM 2e Dakar Oct 1938 (ex 3e Toulouse)
  • Clan Ste Jeanne d'Arc (existe en 1941)
    • Jacques N'Niaye ffCC (en 1941)
      • L. Denis ACC (en 1941)
  • Clan Charles de Foucauld (existe en 1941)
  • Clan marin Du plessis de Grenédan - Dakar : affilié le 7 mai 1941 (en formation en 1941)
    • Marcel Jouan CC (en 1941)
      • Raymond Voliker ACC (en 1941)
      • Père Clair-Vilaine Aumonier (en 1941)
  • Clan Maréchal Lyautey (Sébikhotane) (existe en 1941)

En 1946[3], il n'existe toujours de groupes constitués que dans les grandes villes : 2ème Dakar (une meute, une troupe), Conakry (une patrouille). Mais on compte à Dakar deux clans universitaire : le clan Laënnec de l’École de médecine et le clan Lyautey de l'école normale de Sébikotane. La croix du Cap de Naze avait d'ailleurs été érigée par les routiers de Dakar à l'occasion de la Passion 1944, pour le rachat et la Libération de la France...

En 1947,la 1re Dakar s'adresse aux indigènes, tandis que la 2e Dakar continue de grouper les jeunes européens. A côté de l'école normale de Sébikotane fonctionnent une troupe et un clan indigène. Ainsi que des unités scoutes à Kaolack et à St Louis.

En 1949, Mgr Lefebvre a désigné le RP Courrier comme aumônier de district pour le Sénégal.

Le 10 décembre 1955, sur le parvis de la cathédrale de Dakar, a lieu la reconnaissance officielle des clans "Savorgnan de Brazza" et "Notre Dame du Grand Large"[4].

Thiès

  • RP Gérard : Aumônier 1re Thiès en 1952 (Directeur de l'Ecole Normale Libre)

Nommination de chefs

  • 1re Dakar : James Benoît nommé ASM en mai 1934
  • 1re Dakar : RP Doutremepuich, aumônier honnoraire en novembre 1934
  • 1re Dakar : Abbé Schaeffer, aumônier en novembre 1934
  • 1re Dakar : Abbé Le Nève, aumônier adjoint en novembre 1934
  • 2e Dakar : Jean Barnier ACT en avril 1936
  • Meute 1re Dakar : Sophie Demba ACM le 7 juillet 1937
  • 2e Dakar : Maurice Ellul CT en janvier 1938
  • 1re Dakar : Guy Guillabert CT en janvier 1938
  • Meute 2e Dakar : Jeanne Pilven ACM en octobre 1938 (ex 3e Toulouse)
  • 1re Dakar : Jacques Bizet nommé CT en juillet 1939
  • 2e Dakar : Louis Gachon nommé CT en décembre 1939
  • 4e Dakar : Christian Kuawu nommé CT en 1956
  • Clan marin Du plessis de Grenédan - Marcel Jouan nommé CC le 7 mai 1941
  • Georges Chevillot, CT à la disposition du CD le 11 novembre 1941 & le 7 mai 1941


Vie scoute au Sénégal

  • James Benoit, né au Sénégal en 1912 est le premier chef africain.[5]
  • Louis Roucher-Villerand CD Dakar reçoit la Badge de Bois en avril 1940
  • Une patrouille Scouts-Marins à Gorée
  • Routiers Marins à la Base de Bel-Air
  • Cheftaine Picot 2ème Dakar a suivi un CHAM
  • 1ère Dakar : camp d’été à Labé (Guinée)
  • 2ème Dakar : camp d’été à N’Gazobill (précédé du camp louveteau)
  • Fête de Groupe (Meute-Troupe-Clan)
  • 11-12-13 nov 1955 CEP-R à Mont-Roland (16 routiers)
  • Rallye Route les 11 et 12 fév 1956
  • Rallye louveteaux le 4 mars 1956 à Rufisque
  • Saint Georges le 21 avril 1956 à Dakar
  • lancement d’une Patrouille Libre en 1957 à Fann + 2 à Ouakam


  • Rémy Dackey, CC Dakar à fait le 52e cours de Chamarande en 1947 à Villedieu (36)
  • Joseph Vidjennagni, CT Dakar à fait le 65e cours de Chamarande en 1951 à Pontchevron (45)
  • Edourd Gomis, ACT 4e Dakar à fait le 86e cours de Chamarande en 1957 à la Sainte Baume
  • Alphonse Sene, CT 1re Dakar à fait le 86e cours de Chamarande en 1957 à la Sainte Baume
  • Richard Codjo, CT 2e Dakar à fait le 87e cours de Chamarande en 1957 à la Sainte Baume
  • Pierre Ngoma, Commissaire Dakar à fait le 87e cours de Chamarande en 1957 à la Sainte Baume
  • John Adotevi, Animateur de camp à fait le 96e cours de Chamarande en 1959 à Mas de la Barque
  • Joachim Tavarès, Chef de Clan 4e Dakar à fait le 96e cours de Chamarande en 1959 à Mas de la Barque.


A Dakar [6], le Clan Savorgnan de Brazza croule sous la demande. Dans son bulletin Ohé garçon ! nous trouvons les propos du chef de clan qui "serre les écrous" : Le clan compte numériquement environ 40 à 50 garçons - impossible d'avoir le compte exact avec le défilé constant de nouvelles têtes ( dont certaines disparaissent à peine apparues)- que nous saluons à chacune de nos réunions. Les quatre équipes existantes ne suffisent certainement pas à absorber tous ceux qui veulent être des nôtres. Il est cependant impossible de créer de nouvelles équipes, d'abord parce qu'on manque de CE mais surtout parce qu'il y a parmi nous trop "d'étoiles filantes". Quand on pense que les équipes St Exupéry et St Vincent de Paul comptent jusqu'à douze ou treize équipiers, il y a de quoi s'arracher les cheveux, et pourtant ces mêmes équipes se retrouvent aux activités rarement plus de sept à huit.

Effectifs

  • au 15 mars 1947 : 3 meutes, 6 troupes, 3 clans
  • à Saint louis en 1957 : 114 garçons

Casamance

CD : Roland Steff ...1956...

Unités

  • 1re Ziguinchor
  • 2e Ziguinchor

Nominations de chefs

  • 1ère Ziguinchor Aum Père Molinier
  • 2ème Ziguinchor Aum Père Guittard
  • Père Bernard Aum Groupe Saint-Michel (Ziguinchor) Troupe = 44 garçons

La vie scoute en Casamance

  • CEP à Sefa (27 chefs + Districts Guinée et Sénégal) 2 avril 1956 (8j)
  • le 26 mai 1956, bénédiction des ateliers éducatifs SdF de Ziguinchor ; feu de camp présidé par Mgr Lefevre.
  • en 1956 : 8 Unités avec 198 garçons


  • Edouard Sagna CT Bignona a fait le 83e cours de Chamarande en 1956 à Jambville
  • Roland Steff, CD Casamance a fait le 84e cours de Chamarande en 1956 à Jambville
  • Maurice Thiam, CT 1re Ziguinchor à fait le 87e cours de Chamarande en 1957 à la Sainte Baume
  • Joseph Biaguy, CD Casamance a fait le 100e cours Chamarande en 1960 en Aubrac (France)

Togo

  • Délégué de District : RP Werle nommé en février-mars 1936
  • Daniel Wilson CDA en 1951 CD en 1955 (+Président du collège SF en 1956)

Equipe de District en 1956

  • CD Daniel Wilson
  • AumD RP Schmitt
  • Conseiller Enri Guais
  • ACDL Marcelin Ossey
  • ADSG Pierre Labayle

Unités

  • Anécho
    • 1re Anécho : affiliée en (décembre ?) 1924
  • Atakpamé
    • Troupe en 1953
  • Lomé
    • 1re Lomé - Charles de Foucauld : Existe dans l'annuaire de 1924 ; affiliée février-mars 1936 mais qui semble disparaître pour être refondée plus tard (existe en 1935 Troupe Jeanne d'Arc 1re Togo) affiliée en février-mars 1936
    • 2e Lomé - Lavigerie
    • 3e Lomé - Lycée Bonnecarrere
    • 4e Lomé - Nyekonakpoe
  • Nuadja
    • 1re Nuadja (1956) CT Denis d’Almeida - Aum RP Gasser
  • Sokode
    • Clan Sokode - CC Roger Dasilva
  • Tomegne
    • Troupe en 1953
  • Tsevie
    • 1re Tsevie - Troupe André Ananu : affiliée le 17 avril 1955 (1ère réunion le 20 octobre 1951)
      • CT Joseph Agbobly puis Athenase Komla
      • Père Dosseh Aumonier

Ainsi une troupe Charles de Foucauld 1re Lomé réapparait en 1935, mais tomba avant de redémarrer à nouveau en mai 1942 grâce à trois routiers de l’École de Médecine de Dakar en congé à Lomé[7]. La 1re Palimé "troupe Lyautey" sera créée en 1944 par Valentin Mawupe, un chef autochtone. En 1946 on trouve un 2e Lomé (Togo). D'autres sont annoncées à Adeta, Assohoun, Arecho, Atakpame, Tomegbe, Sodoka, Lama-Kara, et Lome Arhoutiveen en 1949.

Nominations de Chefs

  • 1re Lomé Stanislas Sodoga CT nommé en février-mars 1936

et aumôniers :

  • 1re Lomé : abbé Woelffel Aum nommé en avril 1936

Vie scoute au Togo

CEP tous les soirs du 20 septembre au 2 octobre 1954 Camp intertroupes Tsevie-Gati (2 au 6/08 1955) dirigé par Théodire Djondo et le CD Daniel à Kodzo CEP-E à Tomegbe du 26 décembre au 4 janvier 1956

Collège SF

  • Président Daniel Wilson SdF
  • Vice Pt Etienne Aithaad EdF
  • Secrétaire/trésorier Antoinette Bremond EdF

Effectifs

  • Au 15 mars 1947 : 4 troupes

Dahomey (devenu Bénin)

CD Ernest Mehinto ...1956...

Unité

  • 1re Adjara - Troupe Ste Jeanne d’Arc
  • Athiémé (1953)
  • Cotonou (1953)
  • Cové (1953)
  • 1re Ketou
  • 1re Ouidah (1953)
  • Parakou (1953)
  • 1re Pobe (1957)
  • Porto Novo (1953)
  • Savé (1953)

En 1946 Maurice Lescanne, Commissaire de province des Scouts de France en AOF cite [8] une 1re et 2e Cotonou avec aussi des louveteaux, une 1re et 2e Porto Novo. Les camps de formation ont lieu habituellement au nord à Semé. En 1948, il reste surtout Athiémé et à Ouidah (4 patrouilles).

Vie scoute au Dahomey

  • Formation Natitingou en 1942 avec de Bohn (ancien CD de Philippeville). 4 patrouilles catholiques et 2 musulmanes.
  • 3ème CEP à Seme du 11 au 14 avril 1955 dirrigé par Agbo Ola et AumD RP Bregaint
  • 3ème rallye Interfédéral en juillet 1955
  • CEP à Okpara du 27 au 30 décembre 1955 dirigé par Georges Agbo Ola & Lucien Achidi et RP Erhel (aum groupe Parakou)
  • Camp HP de District du 2 au r avril 1956
  • St Georges le 28 avril sur le stade Charles de Gaulle.

Effectifs

  • Au 15 mars 1947 : 2 Troupes

Niger

  • CD Capitaine Barrère (1955)
  • CD Claude Cheval en 1956 (ancien CD du Soudan)
  • ACD Christophe Akouesson (1956)
  • ffCD RP Ploussard depuis depart Claude Cheval

Unités

  • 1re Dosso (africains)
  • 1re Dogondoutchi : 32 garçons en 1956
  • 1re Doutchi
  • 1re Maradi
  • 1re Matankari
  • Niamey
    • 1re Niamey
    • Meute 1re Niamey
    • 2e Niamey (africains)
    • Meute 2e Niamey
    • Clan Niamey
  • Say : Patrouille Libre (1956)
  • 1re Zinder

10 unités en 1956

Nominations de Chefs

  • Meute 1re Niamey CM Liliane (1955)
  • Clan Niamey : CC Samuel Ogoutchi (1956)
  • Clan Niamey : ACC Issa Seydou (1956)
  • 1re Niamey CT Ali Soumeila
  • 2e Niamey CT Insa Issa
  • 2e Niamey ACT Luc Mamoudou
  • Meute 1re Niamey CM Françoise Angelo
  • Meute 1re Niamey ACM Marguerie Squabria
  • Meute 2e Niamey CM Barthelemy Blenon
  • Meute 2e Niamey ACM Diane Squabria
  • Dosso : CT Adamou Bilan
  • Dogondoutchi : CT Paul Yugbare
  • Maradi : CT JM geneste
  • Zinder CT Jean Guidoin

Vie scoute au Niger

  • formation à Dosso (1955)
  • Rassemblement de Pentecôte 1955 à Niamey (50 louveteaux-scouts-routiers)
  • Grand camp de plusieurs Districts à Say du 2 au 9 juillet 1956
  • Camp de District à Say du 1er au 8 juillet 1956

Effectifs

1957

  • 1re Niamey : 57
  • 2e Niamey : 30
  • Doutchi : 35
  • Maradi : 23
  • Matankari 14
  • Chefs : 12 Soit 171

En 1950 est reconnue le groupe africain "Savorgnan de Brazza" à Niamey[9], dans ce territoire où le scoutisme a tardé à démarrer.

Soudan français (devenu Mali)

  • CD : Capitaine de Latour (1953)
  • AumD : Révérend Père Laridan
  • CD : Père Michel (1955-56...) depuis le départ de Claude Cheval

Unités

  • Bamako
    • Troupe 1re Bamako : affiliée en octobre 1938 (District de Dakar) et le 15 octobre 1945
    • Meute 1re Bamako : affiliée en novembre 1942 et le 15 octobre 1945
  • Katibougou (1953)
  • Kayes (1953)

Nominations de Chefs

  • Georges Chevillot CT 1re Bamako nommé en octobre 1938 (ex ACT 1e Kirik Khan)
  • Roger Souvervielle ACT 1re Bamako nommé en juin 1939
  • 1re Bamako : CM Geneviève Allys en novembre 1942

Vie scoute au Soudan

  • Camp de district du 13 au 22 juillet 1956 avec 80 garçons
  • 1re Patrouille KIM (1957) de la Province spécialisée en radio
  • Camp de Noël 1957 en camion à 120 km de Bamako


Il faut attendre 1939 pour que le Soudan Français devienne un district, avec près de 200 scouts. Mais une fois les chefs européens rentrés en métropole, le groupe s’effrita. En 1949 Bamako remontaient à deux troupes (indigène et européenne)[10]. L'effectif reste fluctuant, recrutant surtout parmi les indigènes catholiques et les métis de l'internat des Pères Blancs.

Effectifs

  • Au 15 mars 1947 : 1 meute - 2 troupes - 1 clan

Guinée

  • CD : Roger Daviet le 2 juin 1942
    • CDA : Jacques Haussmann le 3 décembre 1942
  • Jacques Germain CD le 20 octobre 1946
  • CD Léon Dia remplace Père Chaverot (mai 1955- 56...)
    • Père de Chevigny AumD

Unités

  • 1 re Coleah - Troupe Saint Michel
  • Conakry
    • 1re Conakry - Troupe Notre Dame : affilié le 3 décembre 1942
    • Meute 1re Conakry
    • 2e Conakry - Troupe René Caillé (départ chefs européens en 1955)
    • Clan Conakry - Monseigneur le Rouge le 3 décembre 1942 (2 équipes en 1954 – 4 en 1955)
    • cours normal de Dabadougou - Père Dembach Aum (1956)
  • Kindia
    • 1re Kindia (existe en 1955)
    • Meute 1re Kindia
  • Troupe à Médina-Oula

Nominations de Chefs

  • Madinaola CT Antoine Soumah
  • Kindia CT Joseph N’Diaye
  • Kinda Itac CT Joseph N’Diaye
  • 1ère Conakry ACT Alexandre Lévêque le 6 oct 1942
  • 1re Kindia ACM Suzanne Roy le 3 déc 1942
  • Troupe à Kindia CT Joseph N’Diaye
  • Conakry Troupe ND CT Charles Camar (en 1956)
  • Conakry Troupe René Caillé CT Jacques Lance (en 1956)
  • Conakry Meute ND CM Thierne Soumah (en 1956)
  • Coleah Troupe Saint Michel CT Emile Touré (en 1956)
  • 1re Conakry : CT Charles Posbo et Soumah

Vie scoute en Guinée

  • Camp Ecole (20 auditeurs, 19 chefs et routiers) et Eclaireurs à Mali (Noël 1941). 120 participants venus du Sénégal, Soudan et Guinée y compris une Troupe EDF. Direction Daviet.
  • Saint Georges le vendredi 22 avril avec EDF et EUF GDF FEE
  • Saint Georges le 23 mai 1956 (EDF & SDF) avec 4000 personnes

Effectifs

  • Au 15 mars 1947 : 1 troupe

Côte d'Ivoire

  • CD Côte d'Ivoire : Gilbert Boucher nommé le 6 octobre 1942
  • Jean Grif? ...1956...

Unités

  • Troupe 1re Treichville affiliée en novembre 1938
  • Meute 1re Treichville affiliée en mars 1938

En 1946, il existe 4 Troupes en Côte d'Ivoire : 1re Treichville ; 1re Abengourou ; 1re Bingerville ; 1re Abidjan

Nominations de chefs

  • Emma Payelleville ACM 1Modèle:Ère Treichville Mars 1938
  • Jacques Meidinger ACT 1ère Abidjan le 18 juin 1941
  • Prosper Ake CT 1ère Abidjan le 24 janvier 1948
  • Ludovic Anani ACT 1ère Adijan le 24 janvier 1948
  • Emma Payelleville CM 1Modèle:Ère Treichville le 20 octobre 1946

et d'aumôniers :

  • RP Garnier Aum 1ere Treichville en février 1941
  • RP Labrosse Aum 1ère Abidjan en février 1941
  • RP Rey Aum diocésais Côte d'Ivoire en février 1941


Le scoutisme y débuta en 1938 à Treichville, banlieue Abidjan avec une meute (d'enfants de chœur africains du RP Rey) et une troupe. En 1941, quelques cadres européens étant bloqués par la guerre en Afrique, une patrouille repris avec un cotre de 6 mètres qui permit même de s'initier au scoutisme marin ! En 1942, après le camp du Banco[11], commun avec la petite troupe EU et une patrouille EDF, les SDF essayent de fonder à Agboville, Abengourou, Bouaké, Bingerville, Grand-Bassan et Bobo-Dioulasso (Haute-Volta). A partir de 1948 on ne parle plus que d'Abidjan, Treichville et d'une nouvelle troupe à Gagnoa.

Vie scoute en Côte d'Ivoire

Effectifs

  • Au 15 mars 1947 : 1 meute - 3 troupes - 1 clan

Haute-Volta (devenue Burkina Faso)

les premiers essais de scoutisme ne démarrent qu'en 1940 à Ouagadougou et à Fada, puis dans le vicariat de Bobo-Dioulasso, mais dépendant au début du district de la Côte d'Ivoire.

CD RP Boinot ...1956...

Unités

  • 1re Bobo-Dioulasso - Charles de Foucauld
  • 1re Fada-Gourma
  • 1re Ouagadougou
  • Clan Ouagadougou en 1956
  • 1re Ouahigouya - Troupe Jean Lucas (scout décédé à la pentecôte 1956)

Vie scoute en Haute-Volta

CEP en juillet 1956 à Nasso dirrigé par Yves Margelidon (métropole) et RP Boinot

Vie scoute en AOF

Effectifs au 15 mars 1947

  • 345 : 70 louveteaux - 190 éclaireurs - 60 routiers - 25 chefs

Liens internes



Domaine histoire.svg Cet article fait partie de la série
Histoire du scoutisme en France
Drapeau français
Les débuts du Scoutisme en France :
Les découvreurs du scoutisme en FranceL'impossible unitéLes premiers scouts catholiques • Les scouts pendant la Première Guerre Mondiale (1914-1918)
Développement et organisation du Scoutisme en France (années 1920 et 1930) :
Le scoutisme masculin • Le scoutisme féminin • Importance de la formation dans le développement du mouvement scout • Création de l'Internationale scoute
Le Scoutisme Français : les années noires (de 1940 à 1945) :
Création de la fédération Le Scoutisme FrançaisDissolution des Éclaireurs israélites de FranceLe Scoutisme Français et l'État françaisLe Scoutisme Français et la France Libre
Le Scoutisme Français : les années fédérales (de 1945 à 1964) :
Jamboree de la Paix à Moisson • Le Scoutisme Français et l'enfance défavorisée • Création des Éclaireurs Neutres de France • Scouts de France : la proposition "Raiders"
Entre tradition, évolution et révolution : les choix des associations (de 1964 à 1989) :
Scouts de France : la proposition "Pionniers-Rangers" • Le choix de la co-éducation : dissolution de la FFE • Création des Scouts unitaires de FranceDéveloppement des Scouts d'Europe • Création de la Fédération des Éclaireuses et Éclaireurs
Aujourd'hui pour demain :
Création des Scouts musulmans de France • État des lieux : Le Scoutisme Français • État des lieux : les neuf mouvements scouts agréés par l'État • Le centenaire du scoutisme en 2007 : un nouveau chemin ?

Notes et références


  1. Revue Grands lacs n°92, sur le Scoutisme en Afrique p.35.
  2. Le Chef n°99 janvier 1933
  3. Revue Grands lacs n°92, sur le Scoutisme en Afrique p.28.
  4. Courrier France - Outremer QG SdF janvier-février 1956, p.21.
  5. Le Chef n°114 de juin 1934
  6. La Route de décembre 1953
  7. Courrier France - Outremer du QG SDF n°4 printemps 1949 p.6-7
  8. Revue Grands lacs n°92, sur le Scoutisme en Afrique p.29.
  9. Compte rendu dans le Courrier n°5 de l'été 1949, p.5
  10. Compte rendu d'activité dans le Courrier France - Outremer n°10 de l'été 1950, p.6 à 12...
  11. Revue Grands lacs n°92, sur le Scoutisme en Afrique p.38.