Portail:Progression FEE/Routiers

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les routiers

La branche Route n'est pas très développé dans la fédération, il n'y a pas d'activités fédérales établies, voici le programme proposé aux routiers des scouts orthodoxes de France :

Quand un scout atteint les 16-17 ans, il est souhaitable qu'il "monte à la route", parce qu'il s'intéresse moins aux jeux des plus jeunes, qu'il est en approche du monde adulte et qu'il doit s'y préparer. L'uniforme change peu : tout badge, insigne de classe, de CP, brevets... est retiré, en signe d'humilité. On garde cependant la chemise et les insignes d'appartenance aux SOF, a la FEE et au groupe, ainsi que le foulard des SOF. Un insigne spécifique Routier peut être remis à ceux qui ont vécu la "longue piste" et se sont engagés dans un service.

Les routiers sont regroupés en équipes, et l'ensemble des équipes forme le "clan". La maîtrise est constituée du chef de clan, et de ses assistants qui sont en fait les chefs d'équipe. Mais ici le sens du chef n'a plus rien à voir avec ce qui se vivait à la troupe éclaireurs. Les routiers peuvent très bien se passer de leur chef d'équipe, qui n'est là que pour coordonner, proposer des activités, répartir les rôles quand cela ne se fait pas tout seul, etc... Il n'a rien à enseigner cette fois, hormis le "style" de la route : basé sur l'initiative, le service, les grandes activités. C'est à chacun de se prendre en charge, en coordination avec les autres s'ils le veulent, pour se préparer et organiser les activités. On s'adresse à des jeunes adultes ou à des presque adultes : chacun se prend en charge sans attendre les instructions d'un chef, apprend à anticiper, agir de soi-même, tenir compte des autres membres de l'équipe. Le chef de clan n'a pas la même autorité que le chef de troupe : il est là pour aider, mais il est davantage là comme un grand frère, une personne ressource, donnant un exemple de vie d'adulte responsable.

Les principaux moteurs de la pédagogie du scoutisme SOF branche Route sont :

  • La prière : une heure par jour en moyenne (ou deux demi-heures) : temps de méditation silencieuse et de prière liturgique (laudes, complies, psaumes, prière du cœur : pendant une marche...).
  • La marche : des pèlerinages, de grandes randonnées dans la nature pour se rapprocher de l'Esprit-Saint, la découverte à pied de nouveaux paysages.
  • Des activité fortes : pour forger un caractère, se découvrir (ainsi que ses limites) : alpinisme, plongée,

spéléologie, descente de rivière...

  • Une vie de communauté : Chacun sait qu'il doit faire de son mieux pour vivre en équipe avec les autres dans un esprit de service, avec ses compétences, son esprit scout, sa bonne humeur ses propositions et initiatives.
  • L'ouverture au monde : participation à des chantiers de jeunes en France, en Europe ou dans le tiers-monde, rencontre de routiers d'autres associations, voyages culturels à l'étranger, actions en faveur de l'environnement. . .

La progression personnelle est spirituelle et humaine, et passe souvent par le service. Le routier arrivant au clan, devient apprenti routier. Il fait partie de la jeune route où il doit vivre de belles aventures en équipe en apprenant à avoir des initiatives, préparer et organiser les activités sans qu'un chef lui mâche tout le travail, découvrir sa capacité d'initiatives et de propositions... Quand il le voudra, il pourra décider de se préparer à parcourir sa longue piste. Au terme de la préparation, un raid de 3 jours seul (la longue piste) a lieu, que le routier prépare avec son parrain (le chef de clan, l'aumônier ou un routier scout expérimenté). I1 lui est demandé de passer au moins une journée de désert, sans rencontrer personne à qui parler. C'est un grand moment de remise en question de sa vie, et de réflexion. Au terme, l'apprenti routier s'engage à vivre un service concret et régulier d'une durée d'au moins deux ans (assistant dans une maîtrise de louveteaux ou d'éclaireurs ou autre service dans une association ou individuel). Il est alors routier scout et reçoit l'insigne RS des routiers. Il fait toujours partie du clan mais ne participe pas à toutes les activités si son engagement est trop prenant.

Au bout de ces deux ou trois années, il peut décider de s'engager vers le départ routier. C'est une cérémonie d'entrée dans la vie adulte avec un renouvellement de la promesse et un départ symbolique sur la route. Il peut alors poursuivre son engagement dans le scoutisme comme chef ou bien vivre l'Esprit scout dans la cité et dans ses différents engagements d'adulte. Scout un jour, scout toujours !