Welcome to the ScoutWiki Network

Paul Fabre

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Paul Fabre
Pas d'image pour cette personne pour le moment

Naissance : 28 février 1870 à Lamoncelle (Ardennes)

Fondateur

Fondateur.

Personnalité éclaireurs de France

Éclaireurs de France.

Personnalité française

France.

Le commandant Paul Rémy Fabre (1870- ?) fut une personnalité proche des Éclaireurs de France.

Avant 1914, le "commandant Fabre", spécialiste militaire de l'éducation physique, est délégué par l'armée auprès du scoutisme en création.

Dès 1916, il est conseiller technique[1] (fonction qu’il partage avec le Commandant Royet) et membre du comité directeur des Éclaireurs de France et, au titre du ministère de la Guerre, il organise des camps pour la jeunesse. En 1920, il est brièvement directeur général des camps de vacances au ministère de l’Hygiène puis est président de l’association générale des camps de vacances, proche du Touring Club de France.


De 1920 à 1927, il dirige de nombreux camps mixtes près de Rambouillet. Voici ce qu’écrit un journaliste de l'époque :

« Une chose nous frappa tout d'abord, ce camp où les moniteurs militaires sont nombreux n’a rien de militaire. Les enfants réunis par familles de sept ou huit élisent eux-mêmes un "chef de famille" qui assume la surveillance et veille au maintien de la discipline et à la bonne tenue du baraquement. »

Le Figaro, 15 septembre 1921.


Chose curieuse, le commandant Fabre est décrit dans l’article[réf. nécessaire] comme mestre de camp et il accueille plusieurs centaines d’enfants. La persistance chez les EUF et les EDF des camps fédéraux accueillants de nombreux scouts est peut-être liée à son influence.


En janvier 1922, suite à la démission de Paul Charpentier alors secrétaire général, l’intérim du Secrétariat général est confié au Commandant Fabre et André Lefèvre[2]. Un mois plus tard, il est nommé Délégué général adjoint, toujours au côté de André Lefèvre[3]. Cette attribution s'ajoute alors à sa fonction de membre du comité directeur et de conseiller technique. Lors de l'Assemblée générale du 4 mars 1923, son mandat au Comité Directeur est renouvelé et il est élu Vice-Président[4].


Voir aussi



Notes et références


  1. Source : L’Éclaireur de France, n°11 à 47, 15 janvier 1913 à octobre 1919.
  2. L'éclaireur de France, n°74, janvier 1922.
  3. L'éclaireur de France, n°75, février 1922.
  4. L'éclaireur de France, n°88, 10 mars 1923.