Welcome to the ScoutWiki Network

Marie Thérèse de Kerraoul

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Marie Thérèse de Kerraoul
Photo Conservatoire du scoutisme JH Cardona
Photo Conservatoire du scoutisme JH Cardona
Présidente des Guides de France
1889 · 1977

Fondateur

Fondateur.

Personnalité guides de France

Guides de France.

Personnalité AMGE

AMGE.

Personnalité française

France.

Marie Thérèse de Kerraoul, nièce du Maréchal Lyautey, a largement contribué au développement des Guides de France et au rayonnement national et international du scoutisme féminin. Née en 1889, elle meurt en 1977.

A fait sa promesse bénie par le chanoine Cornette le 25 mars 1931. Après avoir été cheftaine de la 53e Paris, a fondé la branche d'extension, appelée branche auxiliaire. secrétaire des GDF puis adjointe au Chef-Guide, Mme Duhamel en 1936.


Voir aussi



Précédée par Marie Thérèse de Kerraoul Suivie par
Albertine Duhamel
GdF.svg

Présidente des Guides de France
de 1936 à 1954.

Antoinette Reille


Précédée par Marie Thérèse de Kerraoul Suivie par
Marie Dillner
WAGGGS.svg

Présidente de l'AMGE
de 1937 à 1946.

Nadine Corbett


Guides de France Cet article fait partie de la série
Guides de France
Guides de France
Président : Liste des présidentes des guides de France
Commissaire générale : Liste des commissaires générales des guides de France
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : 1923 à 1966 : JeannettesGuidesGuides ainées

1966 à 2007 : JeannettesGuidesCaravellesJeunes en marche

Organes : {{{organes}}}
Évènements : {{{évènements}}}
Centres : Mélan - les Feux Nouveaux
Publications : JeannetteLa Guide de FranceCap LevantCalendriers
Histoire : Scouts et guides de France
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentesCommissaires GénéralesAumôniers GénérauxCommissaires nationalesAutres personnalités...
UniformeLoi guideÉtendard

Notes et références


  1. A cette époque, la France était occupée par les allemands. Marie Thérèse de Kerraoul fut dans l'incapacité d'exercer sa fonction de présidente. En conséquence, un groupe d'urgence (1940 - 1941), puis un comité provisoire à Londres (1942 à 1945) dirigé par Gladys Bretherton furent mit en œuvres pour assurer l’intérim.